Les vins du mois de mars 2014


La Roussanne du Bramaïre VDP du Mont Baudile 2011 – Domaine Supply-Royer à Arboras

Dsc 1189

Robe : jaune franc, très brillant, bords argentés.
Nez : intense et très séduisant avec des notes de cône de houblon et de fruits exotiques.
Bouche : attaque souple, matière ample et charnue, fruité généreux et finale longuement aromatique avec des amers nobles.
Sudiste par l’opulence de sa matière cette roussanne commence à trouver un superbe équilibre avec une présence minérale de toute beauté. Voilà un vin gourmand et digeste qui se boit avec une facilité déconcertante. MIAM !


Riesling G.C. Bruderthal 2005 – Domaine G. Neumeyer à Molsheim

Dsc 1169

Robe : jaune prononcé mais avec beaucoup d’éclat.
Nez : moyennement intense mais avec une palette aromatique de classe sur les agrumes et la minéralité (craie, pierre chaude).
Bouche : une matière qui possède beaucoup de gras et de générosité mais la structure est solidement tenue par une acidité rayonnante et bien mûre, la finale très saline prolonge un long sillage sur le pamplemousse.
Comme se plaît à le rappeler Gérard Neumeyer, les Bruderthal sont des « vins de temps » qu’il faut oublier un peu en cave avant de les déguster. Ce riesling qui semble avoir atteint sa plénitude après 8 ans de vieillissement constitue une preuve éclatante de la pertinence de cette assertion. Très beau vin !


7 Grains Alsace 2012 – Domaine Barmès-Buecher à Wettolsheim

Dsc 1172

Robe : jaune moyen avec des reflets vifs et dorés.
Nez : flatteur et évolutif, il s’ouvre sur un registre très muscaté avant de partit vers des évocations florales et finement végétales (houblon) sur un fond de fruits jaunes mûrs.
Bouche : matière légère, souple et très détendue, finale glissante rafraîchie par des amers délicats.
Cette friandise absolue au nom qui évoque les 7 principaux cépages alsaciens est en fait l’edelzwicker du domaine Barmès-Buecher…un vin bien fait, consensuel et convivial par excellence. MIAM !


Le Carignan des Intillères VDP du Mont Baudile 2011 – Domaine Supply-Royer à Arboras

Robe : sombre et dense avec des bords très compacts.
Nez : complexe et raffiné sur un registre de fruits noirs (myrtille, cassis) et les herbes de garrigue.
Bouche : matière suave d’une rondeur confortable qui garde cependant une silhouette particulièrement élégante, finale fraîche avec un sillage aromatique d’une grande finesse.
Cette bouteille confirme l’excellente impression laissée lors de ma première rencontre avec cette cuvée « haute couture » du domaine Supply-Royer…je crois même qu’après quelques mois en cave, le vin a encore gagné en finesse et en complexité. Magnifique !


Gevrey Chambertin En Motrot 1993 – Domaine D. Mortet à Gevrey Chambertin

Dsc 1191

Robe : grenat avec une densité moyenne et une frange brunissante.
Nez : délicat et complexe, le fruité très subtil est complété par quelques notes florales raffinées, quelques notes tertiaires se manifestent après une longue oxygénation.
Bouche : équilibre proche de la perfection absolue avec une matière en demi-corps à laquelle répondent une trame tannique bien souple et une acidité fine, la palette aromatique très suave s’épanouit et s’allonge en finale.
Avec sa stature svelte et sa tenue très aristocratique ce vin exprime tout ce qui me séduit dans les crus de Bourgogne : finesse, complexité et perfection dans l’équilibre.
Dans ce millésime assez compliqué, le regretté Denis Mortet avait réussi une série de Gevrey vraiment mémorable…hélas il ne m’en reste plus qu’une !

Dsc 1126
Des vignes près d’Ammerschwihr sous le soleil de mars.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau