Les vins du mois de mars 2015

Pouilly Vinzelles La Soufrandière 2012 – J.G. et J.P. Bret à Vinzelles

Cimg5600

Robe : jaune clair, brillant, reflets métalliques.
Nez : délicat et raffiné, chair de poire fraîche, bâton de réglisse, craie et très fine touche vanillée.
Bouche : silhouette très élégante, matière juteuse bien expressive, acidité très profonde mais d’une maturité parfaite, finale digeste, glissante et bien minérale.
Comme souvent cette cuvée issue des jeunes vignes (entre 25 et 50 ans quand même…) sur le coteau des Quarts se livre au dégustateur avec une franchise et une bonhommie qui la rendent vraiment irrésistible.
La bouteille se vide sans qu’on s’en aperçoive et lorsqu’on arrive à la dernière goutte on qu’une seule envie, descendre à la cave pour en rechercher une autre. MIAM !


Gewurztraminer Grand Cru Altenberg de Bergbieten 1997 – Domaine Mochel à Traenheim

Cimg5606

Robe : jaune franc, reflets dorés, belle brillance.
Nez : complexe et mûr, notes d’abricot, d’ananas rôti, de litchis et d’épices douces avec une petite touche d’évolution en fond.
Bouche : matière ample, large et généreuse, milieu de bouche qui pèse un peu lourd mais finale allégée par une fine acidité et des amers nobles, sillage aromatique long et épicé.
Même si la palette commence à montrer quelques rides, assez élégantes au demeurant, ce gewurztraminer de 18 ans est encore bien vaillant et déploie une structure qui ne donne aucun signe de faiblesse. Ouvert pour célébrer la majorité de mon fiston, cette bouteille n’a pas déçu mais à vrai dire


Pinot Noir Nature 2010 – Domaine Rieffel à Mittelbergheim

Dsc 2097

Robe : grenat assez clair avec une frange brunissante.
Nez : charmeur et expressif avec une présence de CO2 très évanescente, notes de fruits rouges bien mûrs et d’amande fraîche.
Bouche : matière juteuse, déliée et bien glissante, fruité intense, tanins fondus et ligne acidulée très désaltérante, finale d’une longueur assez modeste mais fraîche et salivante .
Provenant de parcelles de pinots noirs autour de Mittelbergheim ce vin a été élevé en barriques bourguignonnes anciennes et travaillé sans ajout de SO2. Cette cuvée dont la couleur de la robe peut faire craindre pour sa tenue dans le temps est un véritable régal aujourd’hui…Pas grave « Carpe Diem » et MIAM !


Pinot Noir Cuvée XXC 2005 – Domaine Stoeffler à Barr

Cimg5601

Robe : rubis foncé avec des bords brunissants.
Nez : Intense et très gourmand, notes de cerise noire et de mûre avec une petite touche d’épices douces.
Bouche : matière charnue, équilibre parfait avec une belle ligne acidulée et un maillage tannique s très fin, toucher velouté et finale longue et fraîche avec un fruité encore très expressif.
Né sur le grand cru Kirchberg de Barr, ce pinot noir qui semble arrivé à pleine maturité nous démontre que certains terroirs alsaciens peuvent engendrer des vins rouges capables de rivaliser avec de grands bourgognes.
Parfait dès la première gorgée, ce vin a cependant montré quelques signes de faiblesse le lendemain (légère oxydation) tout en restant très plaisant au demeurant…ceci dit, je pense qu’il ne faut plus trop attendre pour profiter pleinement de cette très belle cuvée.


Vosne Romanée Au Réas 1997 – Domaine Machard de Gramont à Nuits Saint Georges

Robe : rubis moyen, belle vivacité et frange rosée.
Nez : classique et très pur, note de fruits noirs (mûre, cassis) et d’argile humide, touche délicatement fumée.
Bouche : attaque très suave, structure fuselée, matière juteuse et tanins veloutés, finale fraîche avec un sillage aromatique complexe et racé.
Piquée dans la réserve de mon fiston pour célébrer sa majorité, ce Vosne, qui s’est montré un peu revêche dans sa jeunesse, semble arrivé à son optimum de maturité pour nous régaler avec son jus parfaitement équilibré et son développement aromatique très raffiné…ça valait le coup d’attendre 18 ans !
Bon anniversaire mon Titi !

Dsc 2067
C’est le printemps dans les rangs des vignes du domaine Barmès-Buecher

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau