Le salon des "Toqués des Dentelles" à Strasbourg

Malgré un emploi du temps particulièrement chargé en ce début de printemps, j’ai quand même trouvé une petite fenêtre de liberté pour aller rendre visite aux « Toqués des Dentelles » qui tenaient salon à Strasbourg.

Pour une fois que je n’étais pas obligé de faire plus de 700 kilomètres pour siroter quelques vins gorgés de soleil…l’occasion était vraiment trop belle. Profitons !

1 33

Adeptes depuis de longues années de pratiques viticoles éco-responsables, les vignerons « Toqués des Dentelles » sont aujourd’hui des valeurs sûres dans de nombreuses appellations du sud de la vallée du Rhône.
Pour cette première édition strasbourgeoise (je crois…) pas moins de 12 domaines viticoles se sont retrouvés dans le Salon Blanc de la rue de la Comédie à Strasbourg pour présenter leurs vins aux alsaciens.

2 33

Le casting complet nous proposait : L’Oratoire Saint Martin, La Ferme Saint Martin, La Roche Buissière, Les Vignerons d’Estezargues, le domaine Chaume Arnaud, le domaine Rouge Garance, le domaine Jean David, le domaine Les Amouriers, le domaine La Reméjeanne, le domaine Richaud, le domaine La Monardière et le domaine Bois de Boursan.

Hélas, je ne dispose que de deux petites heures pour faire ma visite – je travaille encore de temps en temps – il va falloir faire vite et choisir…encore !!!


Le domaine La Reméjeanne à Cadignac :

Les Côtes du Rhône blancs Les Arbousiers 2014 et Les Eglantiers 2014 sont des vins brillants, frais et sapides. Elevé en demi-muids, la cuvée Les Eglantiers se distingue en montrant un supplément d’ampleur et de complexité.

Seul rescapé après les violents orages de grêle de l’été 2014, le Côtes du Rhône rouge Les Chèvrefeuilles 2014 a été réalisé avec l’ensemble de la production du domaine dont une partie était habituellement affectée aux cuvées haut de gamme de La Reméjeanne. Aujourd’hui, il se présente comme un vin charnu et digeste avec une expression aromatique envoûtante et complexe…une vraie aubaine pour le consommateur.

Les vins rouges de 2013 sont également un peu atypiques : comme les grenaches ont souffert de la coulure on retrouve pourcentage de syrah bien plus élevé que d’habitude dans les assemblages.
Le Côtes du Rhône Les Arbousiers est gourmand et profondément fruité alors que le Côtes du Rhône Villages Les Genévriers se révèle plus complexe et plus compact mais le niveau de qualité de ces deux vins est irréprochable.

3 33

En tous cas, les belles impressions ressenties sur place en 2014 se confirment : La Reméjeanne fait de très beaux vins !
Pour plus de renseignements allez voir le site du domaine ICI.


Le domaine Les Amouriers à Vaqueyras :

Je commence par goûter deux vins blancs : Suzanne 2015, un VDP de Vaucluse charmeur au nez, frais et guilleret en bouche suivi par un Vacqueyras 2014 encore discret au nez mais très flatteur en bouche avec un joli développement aromatique sur les épices douces (cannelle, muscade).
Pour ce qui est des vins rouges je choisis de déguster deux références : le Vacqueyras Signature 2013, très complet avec sa matière à la fois ferme et charnue qui dégage une vraie sensualité même si la finale est encore un peu austère et le Vacqueyras Les Genestes 2013 qui séduit par sa matière concentrée et sa mâche tannique très gourmande.

4 31

J’ai eu beaucoup de plaisir à retrouver les vins de ce domaine que j’avais visité il y a bien longtemps – bien avant l’existence de la blogosphère vinique…c’est dire ! – et où j’avais passé quelques instants mémorables en compagnie du regretté Jocelyn Chudzikewicz, dont les successeurs honorent la mémoire en continuant à produire des vins racés et fidèles à leurs terroirs.
Pour plus de renseignements allez voir le site du domaine ICI.

5 30
M. Jullien de La Ferme Saint Martin était également présent mais j’ai choisi de ne pas trop m’attarder sur son stand…c’est une étape incontournable de mon fameux Périple.


L’Oratoire Saint Martin à Cairanne

Même si j’ai choisi de faire l’impasse sur la Ferme, je ne vais pas pour autant laisser tomber Saint Martin…mais aujourd’hui ce seront les vins de l’Oratoire qui rempliront mon verre.
Cairanne Réserve des Seigneurs 2014 : nez discret, baies de cassis et touche finement poivrée, bien équilibré en bouche, finale fraîche.
Cairanne Les Douyes 2013 : aromatique délicate et méridionale, senteurs de garrigue, chair voluptueuse et tannins sensuels en bouche, finale digeste, finement acidulée.
Cairanne Haut Coustias 2012 : grande complexité aromatique, notes de fruits noirs et d’épices, tenue impeccable en bouche, grande finesse tannique.

6 33

Nées sur le terroir argilo-calcaire très homogène des coteaux de Saint Martin, ces cuvées sont réalisées à partir d’un assemblage classique de grenache, mourvèdre et syrah.
La Réserve des Seigneurs provient des parcelles les plus jeunes (45 ans), Haut Coustias est issu de parcelles dont l’âge moyen dépasse 60 ans et Les Douyes est réalisé à partir de raisins nés sur des vignes plantées en 1905.
Une triplette magnifique !

Pour plus de renseignements allez voir le site du domaine ICI.


Le domaine Chaume Arnaud à Vinsobres :

L’ami Claude Weinzorn m’a souvent parlé du domaine Chaume-Arnaud mais je n’avais encore jamais eu l’occasion de déguster ces vins…grâce à la présence de Philippe Chaume-Arnaud je vais pouvoir combler cette lacune.

La mise en bouche comprend deux cuvées de « vins de copains » d’une parfaite gourmandise avec un Petit Coquet 2014 frais et gouleyant et un Marsellan 2015 un peu plus charnu et développant de beaux arômes de violette.

9 29

Après ces entrées de gamme très convaincantes, j’ai vraiment envie de découvrir les 4 cuvées d’AOC rouge présentées par ce domaine. Le Côtes du Rhône 2014 issus de jeunes vignes situées en bas de coteau sur Vinsobres, flatte les sens par son fruité mûr et gourmand, le Côtes du Rhône Saint Maurice 2014 né sur un coteau calcaire exposé au sud montre un vrai caractère méridional avec une matière riche, épicée et réglissée, le Vinsobres 2013 au nez mûr et complexe et avec une matière concentrée et sensuelle en bouche défend bien son titre de cuvée emblématique du domaine et pour finir le Vinsobres La Cadène 2012 réalisé à partir un assemblage particulièrement riche en mourvèdre (grenache et syrah pour compléter) ce vin rare, produit à partir de vielles vignes et uniquement sur les grands millésimes, impressionne par la noblesse de son expression aromatique et par son élégance en bouche…MIAM

10 27

Voilà une très belle série de vins remarquables de buvabilité mais avec des personnalités bien affirmées…et une adresse de plus dans ma liste de domaines sudistes !
Pour plus de renseignements allez voir le site du domaine ICI.


Le domaine Bois de Boursan à Châteauneuf du Pape :

Grâce à l’ami Cyril, j’ai déjà pu apprécier quelques bouteilles de ce Châteauneuf lors de l’une ou l’autre visite du côté de Vallon Pont d’Arc mais je n’avais encore jamais rencontré le vigneron responsable de ces beaux vins jusqu’à aujourd’hui…encore une lacune comblée !

12 28
Jean-Paul Versino du domaine Bois de Boursan

Châteauneuf du Pape 2015 : expression aromatique pure et complexe, longiligne et élégant en bouche, finale fraîche et droite.
(35% clairette + 35% grenache blanc + 15% bourboulenc + 15% roussanne – élévage en cuve inox)
Châteauneuf du Pape 2013 : nez sur les épices et les fruits rouges frais, matière puissante en bouche, mâche tannique sensuelle, finale nette et sapide.
(65% grenache + 15%syrah + 15% mourvèdre + 5% cépages divers – élevage en foudres)
Châteauneuf du Pape Cuvée des Félix 2012 : nez bien ouvert, expressif et flatteur, fruits noirs et épices douces, matière concentrée, équilibre tonique et trame tannique suave, finale très longue, sillage aromatique sur le cacao et la réglisse.
(65% grenache + 25%mourvèdre + 5% syrah + 5% cépages divers – élevage en pièces de 400 litres et en cuves)

13 28

Après un blanc qui m’a séduit par sa fraîcheur et sa gourmandise – et pourtant je ne suis pas un grand amateur de Châteauneuf blanc ! – les rouges m’ont vraiment convaincu par leurs superbes définitions aromatiques et par leurs structures élancées en bouche.
Voilà deux vins avec des accents méridionaux parfaitement audibles mais qui révèlent des équilibres bien digestes et des structures d’une précision absolue…J’aime beaucoup !

Pour plus de renseignements allez voir le site du domaine ICI.


Domaine Jean David à Seguret :

Malgré l’imminence de la fermeture des portes de ce salon, je m’autorise un dernier arrêt à la table de Jean David, histoire d’échanger quelques mots avec ce vigneron de Séguret à qui j’ai déjà rendu visite en 2015.
Je prends même le temps de déguster la version 2015 de la cuvée Beau Nez, un Séguret opulent et très élégant avec un grain tannique d’une grande finesse et la cuvée Les Couchants  2014 (que je n’ai pas pu goûter l’année passée), qui flatte les sens par son aromatique florale très raffinée et par sa puissance contenue en bouche.

11 29
Jean David et son bonnet légendaire.

Voilà une courte rencontre et deux très beaux vins qui m’ont donné une furieuse envie de retourner du côté des Dentelles et de Séguret !
Pour plus de renseignements allez voir le site du domaine ICI.


Pour conclure :

- A force d’aller fureter dans ces lieux magiques autour du massif des Dentelles en compagnie de mon guide ardèchois, je suis tombé amoureux de cette région dont j’apprécie de plus en plus les vins.

- J’ai été content de pouvoir savourer quelques belles cuvées et vérifier que leur charme opère également sous des latitudes plus septentrionales…mais ça, je m’en doutais déjà un peu !

- Mille mercis à ceux qui ont organisé cette manifestation et à tous ces vignerons qui se sont déplacés vers le grand nord pour y présenter leurs vins.

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau