Deux domaines ardéchois à découvrir : La Ferme des Roumanes et Le Domaine des Deux Terres

Je vais planter le décor tout de suite. Je connais Béatrice Fromaigeat et Manuel Cunin depuis plus de 30 ans…époque ou nous étions encore lycéens à Aubenas. Ils ont officié tous les deux au domaine du Deffends pendant quelques années (ou je suis allé les voir par deux fois) avant de regagner le bercail ardéchois et que Manu crée, à partir de 2009, le Domaine des Deux Terres avec son comparse Vincent Fargier.
La Ferme des Roumanes va naître plus tard, avec l’achat et la restauration de cette ancienne bâtisse à Lussas  pour que Béatrice soit également vigneronne à part entière avec 2014 comme 1er millésime.
Amoureux de notre belle Ardèche et adeptes tous les deux de la culture bio, leurs vins sont évidemment en adéquation avec leurs pensées, avec des raisins travaillés le plus naturellement possible, sans ajout d’engrais, pesticides et autres ajouts de produits de synthèse ainsi bien sur avec une utilisation ultra modérée du soufre voire sans sulfites ajoutés sur certaines cuvées.
Je croise leurs vins depuis quelques temps déjà mais, ainsi va la vie, sans que l’on se croise très souvent. Le temps passe et l’urgence à se rapprocher de ceux que l’on aime se faisant plus pressante, je suis allé les voir en compagnie de Géraldine afin de partager une belle soirée chez eux, déguster certains de leurs vins que j’ai complété, pour ceux manquants, par l’achat de quelques cuvées chez un caviste à Les Vans. Je vous propose un petit tour avec moi dans le petit monde de Béa et Manu !........


La Ferme des Roumanes :

Mam’zelle bulles : un chardonnay pétillant naturel avec, une fois la bulle un peu assagie, un nez fleuri, fruit blanc et une petite note briochée. Une bulle qui a du pep’s avec un support acide intégré qui excite les papilles.
Une entrée en matière agréable qui conviendra en apéritif

Mamzelle bulles vin petillant 620x584

Vin de France Chardonnay 2014 : la couleur est vivante, dorée avec un léger trait vert. Au départ très citronné, le vin à l’aération et en se réchauffant va aller vers le beurre, la noisette, avec une matière ample, travaillée, à l’élevage perceptible mais parfaitement intégré, délivrant une longue finale alliant richesse et fraîcheur.
Un vrai coup de cœur alors que le chardonnay en Ardèche me réjouit rarement, bravo !

Vin de France Merlot 2014 : là encore un cépage qui à mon sens n’est que très rarement buvable dans nos contrées…Ici, passé une légère réduction, il exprime essentiellement du fruit, de la prune, bien mûrie au soleil, fait de rondeur et de gourmandise mais avec juste ce qu’il faut d’acidité pour ne pas tomber dans le panneau de ces merlots joufflus que l’on croise si souvent. Vinifié en grappes entières avec 9 mois de fût.
Un vin simple mais qui rempli parfaitement l’office de bon vin de casse croûte.

Img 4475

 

Domaine des Deux Terres :

Vin de France L’Adret 2014  : aromatique mais sans excès, sur l’abricot, la fleur. On est sur un vin équilibré, pur, sans artifice et sans surtout les travers de ce cépage qui vire au bonbon sucré trop souvent.  Bien en place, il s’exprime entre gourmandise et fraicheur.
(viognier)
Et si la voie à suivre pour le Viognier chez nous était celle là… ? En tout cas, elle me convient parfaitement !   

Vin de France Paulatim 2014 : une jolie couleur vive pour ce vin sur les agrumes, citronné, presque citron vert. On sent à peine un peu d’élevage, avec une texture assez glycérinée soutenue par un ressort acide présent en finale.
(chardonnay)
Même si j’ai une petite préférence pour le chardonnay des Roumanes, celui-ci réjouira beaucoup d’amateurs également !

Vin de France Bric à Brac 2014 : un peu réduit, avec une impression de vendange entière, et de petits fruits rouges légèrement acidulés comme la groseille, il a conservé un peu de résidu gazeux, ce qui lui donne un côté un peu strict, avec une légère touche végétale.
(syrah)
J’ai moins accroché sur ce vin qui aurait peut être mérité plus de temps d’aération

Vin de France  Zig Zag 2015 : tout de suite expressif dans le verre, bien mûr, rond avec une touche réglissée, presque de Zan qui ramène un côté frais et désaltérant.
(syrah + grenache)
Une cuvée facile à goûter…et à aimer !

Vin de France La Reboule 2015 : sombre comme de l’encre, épais, qui sent la mûre à plein nez, les épices avec un léger côté lacté, yaourt aux fruits. Je retrouve cette sensation lactée en bouche avec une once de sucrosité.
(cabernet + merlot + grenache)
Je n’ai jamais été fan de ce style de vin, la seule cuvée que je n’ai pas bien goûtée. Mais je sais qu’il y a des amateurs de ce style.

Vin de France Vin Nu 2015 : assez chahuté à l’ouverture, avec un côté sauvage, roncier, petits fruits rouges acidulés, d’épices, qui va se mettre doucement en place en s’aérant et se « civiliser ». Un grenache assez vif, à la puissance intégrée.
(grenache)
Une expression de ce cépage intéressante qui demandera un peu de temps je pense pour se mettre vraiment en place.

Img 4576 2

J’ai pris beaucoup de plaisir à goûter ces vins lors de 3 séances de dégustation, toutes autour de la table. Nous avons dans notre secteur du sud de l’Ardèche, toute une nouvelle génération de vignerons qui arrivent maintenant depuis une dizaine d’années et vient rajeunir le paysage. Pas mal sont partis dans une démarche bio voire dans la mouvance nature. C’est le cas de Béa et Manu qui s’inscrivent totalement dans cette démarche. Des vins agréables, que l’on peut boire à tout moment avec des personnes différentes. Des vins de partage et de plaisir que je vous invite à découvrir !
 
www.lafermedesroumanes.com

 

Cyril Amelin - Juin 2016

 

 

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau