Visite impromptue au domaine Rolly-Gassmann à Rorschwihr

Après une matinée au domaine Marcel Deiss et une pause de midi à la « Wistub du Sommelier » de Bergheim – carte des vins intéressante mais plats assez décevants (prix trop élevés et portions trop petites) – nous décidons de faire une petite étape dans le village voisin de Rorschwihr pour aller goûter quelques vins au domaine Rolly-Gassmann.
Hoppla, c’est parti !

Dsc 0267

Le caveau des Rolly-Gassmann se trouve juste derrière l’église du village et comme toujours, une foule d’amateurs de vins s’y retrouve pour déguster quelques cuvées choisies parmi la cinquantaine de flacons proposés au à la vente actuellement.

Dsc 0265
Que de monde dans le caveau du domaine Rolly-Gassmann !

Pierre Gassmann qui connaît et partage notre passion pour les bons vins ne perd pas de temps à nous demander ce que nous voulons goûter…on commence par le premier de la liste et on essaie d’arriver jusqu’au dernier, un point c’est tout !
Assisté de sa mère et d’une jeune collaboratrice, Pierre arrive à suivre la dégustation des différents groupes sans jamais se tromper dans l’ordre des vins et en prenant le temps de nous décrire en quelques mots le terroir qui a vu naître chaque cuvée.
Impressionnant !

Dsc 0264
Une liste de 51 vins et deux verres…la dégustation peu commencer !

Nous avons réussi à suivre le rythme un bon bout de temps avant de lâcher prise et de commencer à choisir…mais je crois bien qu’on a réussi à dépasser la trentaine de vins goûtés !

Voici les impressions laissées par quelques bouteilles qui m’ont particulièrement marquées :

Sylvaner Réserve Millésime 2010 : nez bien mûr, grande complexité aromatique, notes de fruits jaunes, de citron confit, d’épices, bouche suave et digeste, volume vraiment étonnant pour un sylvaner, finale assez vive, belle persistance.

Muscat 2011 : nez charmeur, registre floral très printanier, notes de muguet, lilas, fleur de sureau, matière tendre et gourmande en bouche, finale appétente et longuement aromatique.

Cimg6454

Riesling Réserve Millésime 2014 : vif et très expressif au nez, attaque assez ronde ne bouche, tension acide qui se met en place progressivement, finale nette et salivante, notes de citron mûr, d’ananas frais et de poudre de craie.

Cimg6457

Pinot Gris Brandhurst de Bergheim 2010 : arômes mûrs et complexes, agrumes confits, touche fumée, bouche riche, équilibre moelleux, fine présence tannique et acidité structurante, finale généreuse qui ne laisse aucune sensation de lourdeur.

Pinot Gris Réserve Rolly-Gassmann 2007 : olfaction intense, très complexe, bouche ample, gras sensible et grain tannique très fin, finale sapide et gourmande.

Cimg6459

Gewurztraminer Brandhurst de Bergheim S.G.N. 2007 : expression aromatique épanouie, fruits exotiques et épices douces, bouche onctueuse, matière liquoreuse mais parfaite buvabilité, finale intense et tonique.

Gewurztraminer Haguenau de Bergheim S.G.N. 2007 : assez proche du Brandhurst dans son expression et son équilibre mais trame minérale plus dense et plus explicite, une grande richesse équilibrée par une puissante salinité.

Cimg6461


Pour conclure :

- Une fois de plus je suis passé au domaine Rolly-Gassmann à l’improviste, une fois de plus j’y ai goûté des vins sans prendre de notes et une fois de plus j’ai quitté le domaine en me disant qu’il faudra qu’un jour, je prenne rendez-vous avec Pierre Gassmann pour me donner vraiment le temps de parler avec ce vigneron qui connaît comme nul autre la complexité des terroirs de Rorschwihr.

- Les vins du domaine Rolly-Gassmann ont toujours été reconnaissables par leur richesse hors norme et c’est d’ailleurs dans cette maison que j’ai ressenti mes premières grandes émotions viniques, tout au début de ma carrière d’amateur de vins…il y a bien longtemps déjà !
Il est indéniable que le côté flatteur et suave de ces vins les rend très accessibles et séduit facilement un large public mais ce style particulier peut aussi dérouter le dégustateur qui vient en Alsace pour rechercher des équilibres frais et des structures tendues.

- Comprendre l’univers esthétique des vins de Rolly-Gassmann c’est s’ouvrir à nouvelle grille de lecture qui permet de saisir la subtilité des structures et des équilibres dans un rapport complexe entre un fruit parfaitement mûr et un terroir fort qui apporte son acidité, sa salinité et ses amers nobles.
Pour moi ce sont de très grands vins d’Alsace qui peuvent s’apprécier très jeunes comme ce riesling 2014 mais qui pour la plupart gagneront à reposer quelques années en cave avant de se livrer pleinement.

Pour en savoir un peu plus sur le domaine, vous trouverez quelques notes datant de 2009 ICI.

 

Commentaires (1)

1. Eric (site web) 17/05/2016

Salut Pierre,

Cool, ça me rappelle un bon souvenir quand nous avions débarqué avec Stéphane et toi au domaine R.G. quand nous avions été confrontés à cette carte fabuleuse d'une cinquantaine de vins...nous n'avions pas fait le tri et étions allés au bout, le saut pour cracher posé à terre entre les palette de vin et les touristes souvent étrangers venus de loin pour gouter ces vins. Et à chaque fois en effet la richesse des vins n'étaient jamais indigestes et présentent des équilibres superbes, typés certes mais superbes. Au plaisir.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau