Une série de vins de 2009 : du 9 avec du vieux !!!

Toutes les excuses sont bonnes pour aller piocher des flacons dans la cave. Une année de plus qui se profile alors ce sera un mois d’octobre consacré aux 2009, juste pour me rappeler de mes 40 ans… C’est moche…Mais bon. C’était intéressant de faire le point sur ce millésime dit « chaud » dans la plupart des coins de France avec des bouteilles de différentes provenances. Tous les vins ont été bus à table avec en automne, le plaisir de retrouver certains produits notamment les champignons !

Photo repas2
Miammmmm !


Les vins blancs :

Domaine de la Tourlaudière – Muscadet Sèvre et Maine Clos Le Royaume 2009 : d’un joli jaune soutenu, le nez mêle des senteurs de fruits jaunes et de minéral avec un petit peu de miel. La bouche est en décalage avec le nez car assez tendue avec une pointe acide intégrée, citronnée, le tout souligné par un minéral très présent, terroir de micaschistes, très sec.
Je connais mal les muscadets, c’est une erreur je le sais ! Merci Mon Paul !

Domaine Droin – Chablis 1° Crus Vosgros 2009 : brillant, très ouvert de suite sur le citron et le minéral avec une touche beurrée. Je trouve aussi un peu de champignon…Il se montre assez vif sans être tranchant. Je sens un millésime plutôt chaud, une pointe d’alcool le laisse supposer. Egalement présente un peu d’amère en fin mais plutôt bien intégrée
Je n’avais jamais goûté ce crû de Chablis, correct mais sans plus.

Domaine Droin – Chablis 1° Cru Montée de Tonnerre 2009 : on a le sentiment d’un vin évolué, jaune doré très mat, un peu de champignon complété par des notes de foin et de miel. En bouche c’est un peu mieux, mélange de minéral et de de citron confit mais le tout fini court.
Pas convaincu du tout par cette bouteille qui manquait de reliefs

Domaine Roland Schmitt – Riesling Grand Cru Altenberg de Bergbieten 2009 : passé très vite une senteur d’hydrocarbure, le vin évolue de façon importante à l’aération sur le citron, le miel, les épices, le gingembre et d’autres senteurs encore que mon pic, que dis je ma péninsule, n’arrive pas à identifier. C’est puissant, très sec, long en bouche. Seul bémol, une légère touche de pomme chaude qui trahi un poil d’oxydation mais le plaisir reste grand.
Bu à plusieurs reprises, c’est un cru qui mérite le qualificatif de grand sans aucun doute.

Domaine Louis Magnin – Vin de Savoie Chignin Bergeron Grand Orgue 2009 : brillant, expressif dès son ouverture, très pêche abricot souligné par une pointe vanillée. C’est gourmand mais la bouche saline évite toutes lourdeurs. Une pointe chaude d’alcool marque un peu la finale.
Un vin séducteur qui sait réunir les plaisirs autour d’une table.


Les vins rouges :

Domaine Diochon – Moulin à vent Vieilles Vignes 2009 : un joli mélange de poivre, de floral, de petits fruits rouges. A l’aveugle, on pourrait partir sur une syrah du nord type St Joseph. Le vin est d’une grande délicatesse, le côté floral s’impose, pivoine, soutenu par un trait minéral qui porte le vin.
Joli souvenir de visite au domaine avec Mon Paul, le vin s’affine avec le temps et est presque à point.

Domaine Chignard – Fleurie Les Moriers 2009 : d’une couleur assez terne, fruité, gelée de cerise avec une pointe florale. Bouche de demi-corps, sur le fruit avec un petit retour acide qui au final donne un vin correct
Je n’ai jamais été séduit par ce vin dans un millésime ou les beaujolais se montrent pourtant si souvent avenants et à leur aise !

Domaine Gérard Courbis – Saint Joseph 2009 : l’archétype de la syrah Rhône Nord ! Un jus noir et brillant, un peu de violette, de lard, de cassis, de poivre le tout souligné par juste ce qu’il faut d’acidité et une très légère animalité. C’est très gourmand !
On croirait un compte rendu type mais c’est vraiment mon ressenti sur ce très joli vin !

Domaine Combier - Crozes Hermitage 2009 : Comme souvent avec cette cuvée, il se livre tout de suite dans le verre sur le fruit avec un peu de cendre froide. Une touche florale apparaît en second plan. Il manque un peu de profondeur avec un peu d’acidité qui ressort. Le tout est agréable avec une finale fraîche très réglissée.
Une cuvée qui jamais ne m’a déçue mais jamais transportée non plus…

Domaine du Murinais – Crozes Hermitage Cuvée Caprices de Valentin 2009 : une jolie couleur violacée qui annonce des senteurs de café, de lard, de fruits noirs, myrtille avec une très légère touche lactée. Assez imposant, sphérique, glycériné, sur les baies noires et un peu de chocolat en poudre. La fin est marquée par l’élevage avec une amertume assez présente.
Une cuvée très élevée, taillée pour la garde qu’il faudra regoûter à dix ans d’âge

Domaine La Collière – Rasteau 2009 : très typique de l’appellation à l’aspect très sombre, fruits noirs, confituré, chocolaté, un peu de fruit à l’alcool. Il est très ample, généreux à la limite d’un VDN avec des tanins sucrés qui s’imposent. Il sait garder juste un peu de fraîcheur pour ne pas passer du côté obscur de la force. La finale menthe chocolat appellerait presque un dessert !
C’est l’appellation de ce secteur sud du Rhône que j’aime le moins avec des vins souvent « too much » Mais le vin peut plaire à des becs sucrés !

Domaine Mirabel – Pic Saint Loup Les Eclats 2009 : à l’ouverture, l’élevage est encore prégnant, vanillé. Arrivent ensuite le thym, les fruits noirs suivi d’un relent de tapenade noire. Les tanins sont bien fondus et le vin fait preuve d’une grande douceur avec juste une très légère sensation sucrée au palais mais non envahissante. Le tout demande encore un peu de temps mais c’est déjà bien agréable.
J’aime beaucoup ce domaine et ses propriétaires qui font des vins qui donnent du plaisir

Haut Médoc de Giscours 2009 : pas de doute, on va devoir parler bois, on est à Bordeaux ! Pourtant c’est pas mal avec un fond fruité, de mûre, une note de tabac, une bouche en place, pleine mais bon…Même en étant arrière petit fils de menuisier, mes connaissances sur le bois sont trop limitées pour pouvoir commenter cette cuvée.
Mais pourquoi dénaturer tant de jolis jus en voulant jouer à celui qui a la plus grosse…barrique !

Domaine Roche Audran – Visan Cuvée Marius 2009 : voilà un joli nom de cuvée ! Il sent la mûre à plein nez, j’ai l’impression de faire ma confiture fin août ! C’est hyper gourmand, on pense à un Rasteau et là encore on pourrait imaginer un accord avec un dessert.
Toujours pas mon truc ce style de vin mais c’est plutôt pas mal fait.

Domaine Pin des Marguerites – St Chinian Cuvée Horizon 2009 : un fruité cassis mâtiné de minéral s’exprime tout de suite hors du verre. Trame que l’on retrouve en bouche avec un support acide assez présent. J’ai pourtant, plus le vin s’aère, une odeur peu agréable qui se libère et s’installe de façon proéminente. A tord ou à raison, j’ai comme la sensation de présence de Bretts ce qui gâche mon plaisir au final.
Vin à revoir d’un domaine que j’ai souvent bien goûté

Domaine Vaudoisey Creusefond :
Volnay 2009 : un vin déjà bien fondu avec du ressort, marqué par la cerise, un léger côté acidulé, juteux et une très agréable sensation de pureté
Pommard Croix Blanche 2009 : très marqué par les petits fruits rouges, type groseille ou merise avec une pointe de roncier qui lui donne un petit côté « sauvage ». Le vin est un peu brut, manque de fondu et d’un peu de longueur à mon goût.
Pommard 1° Cru Epenots 2009 : tout de suite, c’est la sensation de jeunesse insolente qui prime avec beaucoup de ressort, de fruit le tout soutenu par de la fraicheur incarnée par une bouche très réglissée. Une pointe d’alcool avec un peu de dureté se fait sentir en finale.

Photovaudoisey 3   Photovaudoisey 1  Photo vaudoisey2

J’ai bu beaucoup de bouteilles de ce domaine depuis le début des années 90. Je me suis marié avec des magnums de chez eux ! J’ai souvent aimé ces vins car ils sont pleins de franchise, sans maquillage avec des prix respectueux de la clientèle.

Domaine Gérard Bertrand – Minervois la Livinière Le Viala 2009 : dès que le vin coule dans le verre, on s’attend déjà à un vin puissant. C’est noir, glycériné, très mûr, concentré bâti sur une trame tannique imposante, grosse mâche, tanins sucrés. On pourrait partir à l’aveugle sur un Maury 100% grenache noir or c’est la syrah qui est majoritaire complétée par du grenache et du carignan.
La tablée a apprécié, moi j’avoue que j’ai eu du mal surtout avec ces tanins que j’ai trouvé très très sucrés. A mon âge, on commence à avoir envie de plus de tendresse…

Domaine Bois de Boursan – Châteauneuf du Pape 2009 : comme assez souvent avec les vins du domaine, à l’ouverture il est un peu à l’envers. Un bon coup de carafe et quelques heures plus tard, il se réveille avec des relents de fruits à noyau, de cerise Amarena et de cuir avec un peu d’herbes de Provence. C’est puissant, long avec juste ce qu’il faut pour rester équilibré.
Très jeune, il faut attendre à mon avis 4/5 ans avant de remettre le nez dedans.

Domaine Ferrand – Châteauneuf du Pape 2009 : « sans maitrise, la puissance n’est rien », P. Bravay pourrait reprendre ce slogan car on est sur un monstre de puissance mais tout reste équilibré avec des tanins très fondus qui amènent un grand plaisir gustatif. Mélange de fruité, d’animalité, d’épices ! La bouche est pleine, déjà en place même si l’on devine que le vin en a encore sous la pédale pour de nombreuses années encore… !
Encore une fois, ce domaine me régale et se place à mon sens parmi les tous meilleurs de l’appellation.

Photo cdp


21 vins pour un survol de 2009 ou l’on ressent souvent un millésime solaire, puissant, très mûr. En Bourgogne ou Beaujolais voire Rhône septentrional, c’est plutôt agréable pour le palais sudiste que je suis. Pour les vins au sud de Montélimar, on flirte avec les limites de l’équilibre gustatif. Un survol de 2010 sera certainement plus à mon goût mais pour cela il faut que je trouve un autre prétexte parce que deux anniversaires en 1 an, çà va finir par se voir...

Photo groupe de bouteilles
Photo de groupe pour finir...

Cyril Amelin - novembre 2015

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.