Périple au pied des Dentelles 2014 - Domaine Fontavin à Courthezon

Avec ce périple qui se transformait progressivement en pèlerinage à force de fréquenter les mêmes adresses, l’ami Cyril a décidé qu’en 2014 notre virée annuelle dans les Côtes du Rhône méridionales devra nous emmener vers de nouvelles destinations viniques.
Certes, l’incontournable visite au domaine Fontavin (découvert l’année passée) gardera sa place au programme mais elle sera encadrée par deux nouveaux rendez-vous : Montirius et La Reméjeanne.
Hoppla c’est parti !

Montirius
Le massif des Dentelles à gauche et le Ventoux à droite



Domaine de Fontavin à Courthezon

Fontavin 5


Même si j’ai eu l’occasion de rencontrer Hélène Chouvet en février au Salon de Strasbourg et même si Cyril a très récemment pu participer à la journée Portes Ouvertes au domaine de Fontavin, cette nouvelle étape estivale à Courthezon s’est imposée à nous avec évidence…ils sont vraiment trop bons les vins de Fontavin !

Fontavin 6
L’entrée du domaine Fontavin

Nous sommes reçus par Agathe Lauzière, maître de chai au domaine Fontavin depuis 13 millésimes, qui nous propose un tour d’horizon presque complet des cuvées proposées à la vente actuellement.

Côtes du Rhône blanc Les Vignes de mon Père 2013 : nez floral très séduisant, frais et aérien en bouche, finale bien sapide.
(60% grenache blanc + 40% marsanne et roussanne sur terroir argilo-calcaire et graviers)
Châteauneuf du Pape blanc 2013 : nez discret sur la pêche jaune avec une jolie touche florale, bouche généreuse avec un gras sensible et une finale finement boisée.
(grenache blanc sur terroir d’argiles rouges et de galets + roussanne sur terroir sableux)

Fontavin 1

Sans prétention mais d’un charme irrésistible le Côtes du Rhône blanc de Fontavin est une véritable friandise…avec sa fraîcheur guillerette et son prix tout doux, il s’est imposé tout naturellement comme l’un des « tubes » de l’été 2014.
Plus complexe et plus dense le Châteauneuf blanc représente dignement son appellation mais est évidemment encore bien jeune pour être apprécié à sa juste valeur.


Côtes du Rhône rouge Les Vignes de mon Père 2011 : nez complexe et flatteur sur la prune et les herbes de garrigue, bouche qui flatte les papilles avec une chair souple et veloutée, finale légère et bien glissante avec un belle rémanence fruitée.

(75% grenache + 10% mourvèdre + 10% syrah + 5% cinsault sur 2 terroirs différents : argilo-calcaire caillouteux et sableux).

Fontavin 3

Provenant de deux terroirs bien différents dont une partie se situe sur l’aire d’appellation « Villages » près de Courthezon, cette cuvée pleine de douceur et de fruit montre une plénitude et une volupté qu’on ne rencontre qu’exceptionnellement sur ce type de vin…un must absolu pour amateurs de Côtes du Rhône !


Vacqueyras Cuvée Tradition 2013 : nez discret avec un fruité très gourmand et quelques notes pierreuses (un peu terre glaise…), bouche oblongue, très élégante et bien sapide, finale fraîche qui prolonge de belles nuances minérales.

(75% grenache + 25% mourvèdre sur terroir sablo-limoneux)
Gigondas La Combe Sauvage 2012 : nez magnifique avec une palette classieuse sur les fruits rouges bien mûrs et les épices douces, matière ample et très suave avec une texture sensuelle, finale fraîche, étirée et longuement fruitée.
(75% grenache + mourvèdre + cinsault + clairette rose sur terroir de marnes noires et d’éboulis calcaires)

Fontavin 4

Récolté au pied des Dentelles de Montmirail le Vacqueyras s’exprime avec une énergie juvénile séduisante tout en révélant une présence minérale déjà très intéressante. Le Gigondas, issu d’une parcelle située à 400 mètres d’altitude dans ce même massif laisse éclater toute sa classe : un vin sèveux, charnu et équilibré qui sait se montrer avenant et accessible dès son plus jeune âge…MIAM !


Châteauneuf du Pape rouge Cuvée Tradition 2011 : fruité discret, notes de garrigue et petite touche minérale au nez, bouche superbe de puissance et d’équilibre, texture veloutée et finale longue et tonique avec un beau sillage minéral.

(grenache + syrah sur deux terroirs différents : galets sur argiles rouges et terrasses de sables gréseux et de limons).
Châteauneuf du Pape rouge Cuvée David et Goliath 2011 : nez riche et complexe avec du fruit, des notes réglissées et un boisé fin et bien fondu, puissant et concentré en bouche, trame tannique sensible mais sans agressivité, finale longue et complexe, violette, résine et vanille.
(grenache sur terroir de galets roulés).

Fontavin 2

David et Goliath est une cuvée exceptionnelle de Châteauneuf du Pape : produite que dans les bons millésimes, elle est réalisée à partir de très vieux grenaches sur une parcelle de galets roulés qui sont élevés durant quelques mois dans des demi-muids. Comme le 2010 qui m’avait déjà impressionné l’année passée et qui a obtenu un large succès auprès des dégustateurs du club AOC, le 2011 est un vin spectaculaire mais parfaitement accessible…MIAM !
Comme son nom l’indique la cuvée Tradition est plus classique, mais cet assemblage né sur deux terroirs qui se complètent magnifiquement ravira les puristes...un très beau vin complet et séduisant, dont la sociabilité ferait presque oublier son beau potentiel de garde…RE-MIAM !

Fontavin 7
Parterre de galets roulés dans des rangs de vignes près du domaine de Fontavin

- La très bonne impression laissée par notre visite de l’année passée au domaine Fontavin s’est largement confirmée lors de ce second passage à Courthezon : une gamme de vins diversifiée et bien homogène sur le plan qualitatif avec des prix très abordables sur les Châteauneuf et d’une douceur angélique sur les autres appellations.

- Au niveau des vins blancs, même si le Châteauneuf généreux et très joliment balancé mérite sa place dans chaque cave d’amateur de crus rhodaniens, je reste définitivement sous le charme de ce « petit » Côtes du Rhône frais et guilleret que j’ai découvert cette année (en 2013 nous n’avions pas eu le temps de goûter les blancs) et qui a enchanté mes petits apéros de l’été.
Pour les rouges, je dirais tout simplement que mon enthousiasme de 2013 s’est encore renforcé avec la sélection de bouteilles dégustées cette année : de la cuvée d’entrée de gamme jusqu’aux bouteilles d’exception, la précision, l’équilibre et la fidélité aux terroirs sont des constantes qu’on retrouve dans chaque vin…une série magnifique !

- Comme c’est les vacances et comme ce qui était vrai en 2013 l’est toujours cette année, je vais attribuer un « coup de cœur » général à l’ensemble de la gamme du domaine de Fontavin...un peu facile, mais tellement mérité !

- Pour les alsaciens qui pensent que Châteauneuf est un peu loin de leur région, je rappelle que le domaine est présent sur le Salon des Vignerons Indépendants de Strasbourg.

Fontavin
Des morceaux de Châteauneuf en guise de presse-papier…souvenirs, souvenirs !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau