Périple au pied des Dentelles 2014 - Domaine La Reméjeanne à Cadignac

Avec ce périple qui se transformait progressivement en pèlerinage à force de fréquenter les mêmes adresses, l’ami Cyril a décidé qu’en 2014 notre virée annuelle dans les Côtes du Rhône méridionales devra nous emmener vers de nouvelles destinations viniques.
Certes, l’incontournable visite au domaine Fontavin (découvert l’année passée) gardera sa place au programme mais elle sera encadrée par deux nouveaux rendez-vous : Montirius et La Reméjeanne.
Hoppla c’est parti !

Montirius
Le massif des Dentelles à gauche et le Ventoux à droite

 

Domaine La Reméjeanne à Cadignac

Remejeanne

Après un rapide pique-nique (entre deux averses...) dans la vallée du Rhône, nous repartons vers l’est pour notre dernière visite au domaine de la Reméjeanne à Cadignac dont Cyril avait pu goûter les vins il y à quelques jours lors du marché bio de Barjac : comme ses premières impressions plutôt favorables demandaient à être confirmées par une visite sur place, notre petite escapade lui offrait une occasion toute trouvée.

Situé dans un environnement splendide où on sent les influences conjuguées de la vallée du Rhône et de la montagne cévenole, le domaine de la Reméjeanne exploite 38 hectares de vignes et 2 hectares d’oliviers.
En viticulture bio certifiée depuis 2010, le domaine proposera toutes ses cuvées du millésime 2012 avec le label « vin biologique ».
Exposées à l’est ou au sud/est, les vignes, souvent en terrasses, sont implantées sur des coteaux très ventés à une altitude entre 200 et 300 mètres.
Les terroirs sont assez diversifiés : loess, grès calcaires et argiles calcaires.
A la vigne comme à la cave, c’est le respect des pratiques traditionnelles qui prime : vendanges manuelles, vinifications sans intrants, élevages principalement en cuves béton…

Remejeanne 5
Une partie du cuvier du domaine.

La gamme de la Reméjeanne est classique avec une dizaine de cuvées au tarif actuel : 2 blancs, 1 rosé, 7 rouges et 1 vin moelleux.
Un beau caveau de dégustation aménagé sous les voûtes d’une cave attenante au cuvier permet l’accueil de la clientèle dans un endroit authentique et chaleureux.

Remejeanne 2
Prêt pour la dégustation…

Comme nous choisissons de faire l’impasse sur la cuvée de rosé et que la cuvée de rouge d’entrée de gamme « Un air de Reméjeanne » est épuisée notre sélection du jour comportera 8 références :

Côtes du Rhône blanc Les Arbousiers 2013 : nez expressif, complexe et charmeur avec des notes de fruits (pêche et agrumes frais) et une petite touche de violette, bouche assez généreuse mais parfaitement équilibrée par une fine ligne acide, matière juteuse et aromatique, finale fraîche et précise.
(30% roussanne + 30% viognier + 20% clairette + 10% marsanne + 10% bourboulenc – élevage : 6 mois sur lies fines en cuve)

Remejeanne 7

Côtes du Rhône blanc Les Eglantiers 2012 : fruité subtil avec une petite touche boisée-vanillée au nez, bouche opulente avec une matière ronde et sensuelle, finale rafraîchie par une petite sensation acidulée bien agréable.
(70% roussanne + 30% clairette – élevage : 12 mois en ½ muids).

Issues de parcelles de loess sur grès calcaires exposées à l’est et situées à 250 mètres d’altitude, ces deux cuvées blanches nous font entrer de belle manière dans l’univers des vins de la Reméjeanne : des styles bien affirmés mais avec la finesse et l’équilibre comme leitmotiv.
Expressif, gourmand et tonique, la cuvée « Les Arbousiers » est une friandise absolue, plus dense et encore un peu sur sa réserve, la cuvée « Les Eglantiers » est un beau vin de garde et de gastronomie.
Voilà une série qui commence bien !


Côtes du Rhône rouge Les Chèvrefeuilles 2012
: nez expressif et complexe sur les petits fruits rouges et le laurier, frais, velouté et bien concentrée en bouche…une véritable caresse pour le palais !
(70% syrah + 10% grenache + 10% mourvèdre + 5% carignan + 5% marselan – élevage : cuve)

Remejeanne 6

Côtes du Rhône rouge Terre de Lune 2011 : un peu réservé mais d’une grande finesse avec une palette assez « noire » (myrtille, mûre, réglisse), matière charnue et très vive en bouche, finale fraîche et discrètement minérale.
(90% syrah + 10% grenache – élevage 12 mois en cuves

Remejeanne 8

Côtes du Rhône rouge Les Arbousiers 2011 : complexe et flatteur avec une palette très méridionale (épices douces, herbes aromatiques), matière dense et veloutée qui donne une belle impression de puissance, sillage aromatique très long et d’une belle finesse.
(60% grenache + 40% syrah – élevage : 12 mois en cuve)

Affirmant leur caractère sudiste avec beaucoup de ferveur, ces 3 cuvées de Côtes du Rhône sont issues d’une vendange égrappée et ont été vinifiées sans apport de SO2. Elevées exclusivement en cuves durant plusieurs mois (8 à 12 mois) elles révèlent des équilibres harmonieux et très gourmands : Chèvrefeuille est une petite friandise prête à être savourée dès aujourd’hui, un poil plus « sérieuse » Terre de Lune nous régale avec son expression très pure de la syrah, juteux et énergique, Arbousiers se pose comme le vin de garde de la série.
Superbe trio !


Côtes du Rhône Villages rouge Les Genevriers 2011 : nez complexe sur les fruits noirs bien mûrs et les épices, bouche ample et sphérique, trame tannique veloutée, finale longue, digeste et finement poivrée.
(90% grenache + 10% syrah – élevage : 18 mois en cuve)

Remejeanne 9

Côtes du Rhône Villages rouge Les Eglantiers 2011 : fruité plus confit, mûre, cassis, myrtille avec une pointe de menthe sauvage, bouche très concentrée avec une texture caressante, finale sapide, minérale et longuement aromatique.
(50% grenache + 25% syrah + 25% mourvèdre – élevage 12 mois en fûts)

Les deux cuvées d’appellation « Villages » sont nées sur des parcelles de vieilles vignes (30 ans et plus) exposées au sud qui, avec des rendements très faibles (15 à 20 hl/ha), produisent des jus concentrés et chargés de minéralité.
Genévriers impressionne par sa pureté et sa classe déjà très affirmée, avec son élevage sous bois Eglantiers est conçu comme une cuvée haut de gamme qui est déjà bien en place mais qui progressera surement encore avec un peu de garde.
Double MIAM évident !


Vin de France Les Prunelles : nez intense avec des notes de confiture de fruits rouges, de vanille et d’épices douces, bouche ample et moelleuse, trame tannique fine mais sensible, finale douce, longuement aromatique et parfaitement digeste.
(100% grenache – élevage : 12 mois en ½ muids)
Issue de vieux grenaches vendangés en octobre cette cuvée moelleuse dont la fermentation s’est arrêtée en laissant 110 g de sucre résiduels, fait penser à un Banyuls Rimage…voilà un type de vin que je goûte toujours avec beaucoup d’agrément sur place mais que je ne sais plus boire lorsque je suis de retour en Alsace (j’ai des VDN d’avant 1980 au fond de ma cave !).
Dommage…pour moi !


- Ce domaine crée au début des années 60 par la famille Klein (des compatriotes alsacos comme leur patronyme l’indique) fut la belle découverte de ce périple 2014 : un site superbe, des structures d’accueil qui allient esthétique et authenticité et une gamme de vins d’une qualité irréprochable…un must pour tout amateur de vin !

Remejeanne 1
Bienvenue à la Reméjeanne

- Avec des prix assez élevés pour l’appellation (de 7 à 19 euros) – surtout pour ceux qui ont l’habitude d’acheter des Côtes du Rhône dans les rayons « spécial-éco » de la grande distribution – ces vins qui allient avec bonheur gourmandise, fraîcheur et expression authentique de leurs terroirs méritent une place de choix sur toutes les tables et dans chaque cave d’amateur.
Les blancs sont délicieux : aériens, toniques et avec un charmant petit accent méridional dans leur palette aromatique…ils ont même réussi à convaincre un vieil alsacien drogué au riesling, c’est dire !
Les rouges sont charnus et fruités avec des textures parfaites qui témoignent notamment d’une grande maîtrise en cave : des extractions dosées avec une grande finesse et des élevages précis qui magnifient la qualité du fruit…réussite générale et plébiscite pour toute la gamme !

- A l’heure où les vins nés dans nos vignobles réputés sont de moins en moins accessibles pour l’amateur moyen, ce domaine, comme bien d’autres dans cette belle région, a fait le pari gagnant de l’exigence et de la qualité pour nous régaler avec une production de très haut niveau…Bravo et merci !


Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.