Travaux de printemps dans les vignes du domaine de l'Oriel

Mes escapades dans le vignoble alsacien ne sont pas uniquement organisées pour répondre à mes pulsions d’ivrogne mais parfois aussi pour étoffer ma culture vinique en partageant le quotidien d’un vigneron. En règle générale, c’est le grand Claude du domaine de l’Oriel qui se prête au jeu en me permettant de l’accompagner et de l’aider un peu dans ses travaux. C’est ainsi que j’ai pu participer à des vendanges, des mises en bouteille, des soutirages…mais aussi à des travaux dans la vigne et le programme du jour prévoit un toilettage de printemps sur quelques parcelles du domaine.
Le soleil brille et il fait chaud, mais pas trop…qui peut résister à l’envie d’aller se promener un peu entre les coteaux du Brand et du Sommerberg ?
Hoppla, c’est parti !

Cimg5621
Réveil de la nature au pied du Sommerberg

Nous partons en direction des parcelles de gewurztraminers et de muscats situées au bas du coteau du Brand mais sur son versant nord, non classé Grand Cru.
Claude laboure un rang sur deux et moi je suis chargé de vérifier l’état des piquets et des sachets au niveau des jeunes vignes et de procéder au remplacement du matériel défectueux le cas échéant. Il faut aussi arracher les bois morts dans les rangs ainsi que les touffes d’herbes qui poussent parfois au pied des jeunes plants de vigne…un bichonnage en règle quoi !

Cimg5610
Labour sur une parcelle de gewurztraminers avec la ville de Colmar à l’horizon


Cimg5611
Une belle touffe de fleurs rescapée après le passage de la charrue


Cimg5613
Mieux vaut savoir rouler droit… !


Cimg5614
Labourée un rang sur deux, piquets en place et sachets neufs autour des jeunes pousses…le toilettage de printemps est terminé sur cette parcelle de gewurztraminers.


Cimg5617
Face à la carrière du Florimont, la jeune vigne de muscat est en pleine forme…


Cimg5618
…et face au Kougelhopf du Sommerberg, la vieille vigne de gewurztraminers se tient fort bien !

La demi-journée se termine par un retour en cave où il faut terminer la filtration d’une cuvée de pinot blanc et ranger le caveau de dégustation du domaine…y a pas à dire, on ne s’ennuie jamais quand on est vigneron !

Cimg5620
Le treuil flambant neuf qui va permettre de dompter plus facilement les pentes du Sommerberg et du Brand…j’ai hâte de voir ça !

Merci à Claude de continuer à me faire participer à la vie de son domaine…je vais pouvoir me reconvertir en travailleur saisonnier lorsque je prendrai ma retraite !!!

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.