Les vins du mois d'août 2015

VDP du Mont Baudile Le Bourboulenc de Nega Saumas 2007 – Domaine Supply-Royer à Arboras

Dsc 2671

Robe : jaune d’or, vive et lumineuse.
Nez : intense et d’une incroyable complexité, palette évolutive sur les agrumes mûrs avec des nuances balsamiques (résine, encens) et des évocations d’herbes de garrigue (romarin, thym en particulier)
Bouche : attaque vive, matière très ample articulée autour d’une acidité large, finale puissante avec des amers nobles et un sillage où on retrouve avec plaisir la complexité aromatique révélée par l’olfaction, le verre vide lâche une dernière bouffée d’« amsterdamer ».
Le dernier exemplaire – de ma cave du moins – de ce magnifique Bourboulenc 2007 conçu par Eric Supply nous a gratifiés d’un feu d’artifice gustatif : un vin intense et complexe qui parle haut et fort sans pour autant fatiguer nos sens…on est comblé mais on en redemande. MIAM !


Chablis 2012 – Domaine Besson à Chablis

Dsc 2673

Robe : jaune clair et brillant, bords vert-pâle.
Nez : délicate et raffiné, notes de beurre frais, chair de pamplemousse, belles nuances pierreuses.
Bouche : attaque nerveuse, matière svelte tenue par une arête acide fine mais très solide, finale salivante avec une fine touche fumée.
Tonique, délicatement minéral et aromatiquement très pur…voilà un Chablis qui propose avec beaucoup de distinction et d’élégance une lecture classique de cette appellation bourguignonne. Avec sont rapport Q/P très avantageux cette très belle bouteille mérite sa place dans la cave de tout amateur averti.


Meursault Vieilles Vignes 2010 – Domaine Buisson-Charles à Meursault

Cimg6158

Robe : jaune clair, belle brillance, reflets dorés.
Nez : délicat et complexe, palette raffinée sur les fruits blancs, le citron et la noisette fraîche sur un fond minéral qu’on commence à percevoir.
Bouche : attaque franche et vive, matière épanouie et concentrée qui a gagné en épaisseur mais qui ne pèse absolument sur la langue, finale de grande classe, tonique et longuement aromatique, notes minérales et zestées.
De retour de mon périple bourguignon et d’une visite au domaine Buisson-Charles où j’ai été contraint de cracher les superbes vins élaborés par Patrick, je n’ai pas résisté à l’envie de déboucher cette bouteille pour me délecter sans aucune retenue de la perfection de cette cuvée Vieilles Vignes qui semble commencer sa phase de plénitude.
Quel bonheur...MIAM !


Pinot Noir L’Hostellerie 2012 – Domaine Emile Beyer à Egusiheim

Dsc 2676  Dsc 2675

Robe : rouge carmin assez clair, éclat modéré, bords peu marqués.
Nez : charmeur et très pur avec une palette presque exclusivement dédiée aux fruits rouges (fraise, cerise burlat…).
Bouche : attaque suave, matière douce et très sensuelle qui laisse une légère impression de sucrosité, fruité toujours bien expressif, finale nette et franche avec une petite pointe acidulée qui laisse le palais frais et dispos.
Comme je l’ai déjà dit récemment, la gamme « Hostellerie » du domaine Emile Beyer offre aux amoureux de l’Alsace la possibilité de découvrir de très beaux vins sans se ruiner pour autant.
Mûr, juteux, gourmand et digeste ce pinot noir est absolument irrésistible !


Hautes Côtes de Nuits Cuvée Marius 2009 – Domaine H. Murat à Concoeur

Cimg6160

Robe : rouge grenat, belle densité, bords brunissants.
Nez : nez complexe et flatteur au nez, notes de cerise bien mûre, évocations florales très raffinée et légère touche réglissée.
Bouche : attaque douce, joli volume avec une matière assez généreuse et un grain tannique bien patiné, finale agréable, sillage épicée et finement boisé avec une légère pointe de chaleur.
Un peu trop démonstratif dans sa prime jeunesse avec sa chair très musculeuse et son élevage un peu trop présent, ce Hautes Côtes de Nuits élaboré par Hervé Murat s’est bien assagi après quelques années en cave. Aujourd’hui ce vin respire la joie de vivre et donne une belle impression de plénitude…je crois qu’il faut que je refasse un petit crochet sur les hauteurs de Nuits dans les prochains temps…

Cimg6141
Le Doubs vu d'une falaise sur la via ferrata des "Echelles de la Mort"...première étape sportive de mon pèlerinage jurassien et bourguignon de 2015

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.