Les vins du mois d'août 2016

Alsace 2012
Domaine Deiss à Bergheim

Cimg6690

Robe : jaune clair, belle brillance.
Nez : discret et très pur, notes d’agrumes frais et nuances minérales déjà très pénétrantes.
Bouche : attaque suave, jus très gourmand, acidité mûre et salinité qui gagne progressivement en intensité pour donner du relief et une très belle longueur à la finale.
Réalisée à partir d’un assemblage des 13 cépages alsaciens complantés, vendangés et vinifiés ensemble, cette cuvée riche et profondément minérale nous donne une première clé pour entrer dans l’univers particulier des vins de la famille Deiss.
Très belle bouteille avec un rapport Q/P tout à fait intéressant.


Riesling Réserve Millésime 2014
Domaine Rolly-Gassmann à Rorschwihr

Cimg6696

Robe : jaune clair, éclats argentés.
Nez : ouvert et flatteur avec une palette complexe sur l’ananas frais, les agrumes murs sur un fond crayeux bien présent.
Bouche : matière opulente, fruité très expressif, rondeur agréable, ligne acide fine et structurante, finale très saline avec un léger grip tannique qui stimule la salivation.
Dans la série des vins signés par un style maison, ce riesling vinifié par Pierre Gassmann montre une générosité incroyable tout en gardant un équilibre parfaitement digeste. Les amateurs de vins droits et tranchants seront surement déstabilisés mais je crois que personne ne pourra mettre en question la qualité exceptionnelle de cette cuvée. MIAM !


Arbois Vin Jaune 1987
Domaine A. et M. Tissot à Montigny

Cimg6695

Robe : jaune doré, très brillant, frange très claire.
Nez : intense, complexe et évolutif, noix verte, épices, fumé léger sur un fond minéral qui se manifeste progressivement après oxygénation (pierre chaude, silex).
Bouche : attaque vive avec une acidité massive qui se fond dans une matière dense et puissante, texture épaisse, petite mâche tannique, finale d’une longueur inouïe (en terme de persistance, on n’est pas loin de la minute), salinité marquée et notes d’épices, de brou de noix, de feuille de noyer…
Impressionnant de puissance avec sa matière dense et son acidité puissante, ce vin jaune qui termine sa troisième décennie ne semble plus pouvoir être altéré par le temps qui passe…des gouttes d’éternité et pourquoi pas un élixir de longue vie ?
On peu rêver un peu, non ?


Gewurztraminer Demoiselle 2014
Domaine Rietsch à Mittelbergheim

Cimg6698

Robe : jaune orangé, assez trouble.
Nez : complexe, étonnant mais somme toute bien agréables, notes de vanille, de raisin mûr, d’orange amère et d’épices douces.
Bouche : attaque franche, matière charnue et très gourmande, présence tannique sensible, salinité intense qui stimule la salivation, sillage aromatique sur les épices et les agrumes mûrs relevé par une fine touche boisée.
Lorsque Jean-Pierre décide de sortir des sentiers battus, il n’y va pas par quatre chemins…et j’avoue ne pas toujours être capable de le suivre !
Mais parfois la magie opère comme avec ce gewurztraminer réalisé après une macération des raisins en grappes entières (3 semaines) et un élevage sur lies de 6 mois en foudres et en fût de 600 litres. Certes on est très loin des codes esthétiques alsaciens mais la gourmandise et l’expressivité minérale de ce m’ont vraiment bluffés aujourd’hui…c’est déroutant mais c’est vraiment bon !


Vin de France Zig-Zag 2015
Domaine Les Deux Terres à Villeneuve de Berg

Cimg6688

Robe : grenat sombre, limpide et brillant, fine frange orange
Nez : agréable, fruité confit sur un fond de terre humide et de bois de réglisse
Bouche : attaque suave, jus très gourmand, petite présence tannique bien mûre, finale nette et sapide
Ce joli vin simple mais terriblement séduisant m’a été offert par Cyril qui a voulu me faire partager les bonnes impressions ressenties lors de sa visite chez ces vignerons ardéchois. Bu et approuvé…MIAM !


Château Malescot Saint Exupéry 2004
J.-L. Zuger à Margaux

Cimg6689

Robe : sombre, presque noire, opaque avec une fine frange grenat.
Nez : intense et charmeur, palette raffinée avec un fruité mûr complété par des notes florales délicates (violette) et une fine touche épicée.
Bouche : attaque vive et stimulante, matière voluptueuse, mâche tannique présente mais très douce, finale très sapide tenue par une fine acidité et des amers nobles.
Depuis quelques mois je fais main basse sur mon stock de vieux crus bordelais qui occupent une place encore trop importante dans ma cave à mon goût. Je suis souvent déçu par des vins que je trouve plutôt ennuyeux et sans beaucoup d’âme, mais parfois le miracle se produit et c’est un feu d’artifice de sensations qui nous donne le sentiment d’accéder à une forme de perfection vinique. Respect !


Pinot Noir Muhlforst 2012
Domaine Mader à Hunawihr

Cimg6692

Robe : rubis moyen, très brillant, frange violine
Nez : complexe et engageant avec une palette délicatement fruitée (framboise, cassis) sur un fond végétal noble (fougère et sous-bois).
Bouche : attaque franche et directe, matière juteuse avec une charpente acide très structurante, tanins très soyeux, finale tonique avec une minéralité pénétrante qui génère une intense salivation.
Un beau millésime sur un terroir très qualitatif – le Muhlforst est un coteau marno-limoneux exposé plein sud – et la main experte d’un vinificateur hors pair…voilà une équation qui ne pouvait qu’aboutir à un résultat tout à fait exceptionnel !
Encore un pinot noir qui prouve que l’Alsace est capable de produire de très beaux vins rouges.

Cimg6670 1
Petit souvenir de vacances : le rocher de la Vierge qui domine les vignes des terrasses du Larzac

 

 
Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.