Les vins du mois d'octobre 2018

Gewurztraminer Eguisheim 2015
Domaine Emile Beyer à Eguisheim

Img 2515

Robe : jaune brillant avec des éclats dorés.
Nez : riche et mûr, notes d’ananas rôti, de vanille et d’épices douces (cannelle, girofle).
Bouche : attaque suave, matière juteuses bien concentrée, arômes de raisin sec soutenus par des saveurs épicées un peu plus « virulentes » (poivre et peut-être même piment…) finale salivante avec de fins amers et un sillage persistant toujours bien épicé.
Cette cuvée née sur les coteaux d’Eguisheim séduit par son aromatique expressive et complexe tout en révélant une belle profondeur en bouche avec une puissance épicée qui va lui permettre d’accompagner à merveille la cuisine asiatique. MIAM !


Pinot Gris Le Maréchal 2009
Domaine François Schmitt à Orschwihr

Img 2516

Robe : jaune franc avec des reflets argentés.
Nez : raffiné et intense, palette assez « bourguignonne » avec des notes de cire, de résine et de fruits blancs mûrs sur un fond floral discret mais d’une grande complexité.
Bouche : attaque franche, jus dense et très riche, équilibre légèrement moelleux, finale puissante mais appétante grâce à une présence saline bien marquée, amers minéraux persistants.
Après quelques années de vieillissement, cette cuvée vinifiée par Frédéric Schmitt a parfaitement intégré son élevage sous bois pour nous régaler avec une matière où le cépage, le terroir et le millésime résonnent en parfaite harmonie.
Voilà un grand vin de gastronomie qui accompagnera avec bonheur des viandes blanches à la crème ou une bouchée à la reine aux ris de veau…MIAM !


Chablis Grand Cru Les Clos 2010
Domaine Besson à Chablis

Img 2532

Robe : jaune profond, lumineux, reflets vieil or.
Nez : expressif et suave, palette mûre et complexe avec des notes d’agrumes confits sur un fond minéral bien typé chablis (embruns, iode, coquille d’huitre).
Bouche : attaque vive, milieu de bouche assez opulent, acidité large qui se pose progressivement en mettant en relief une légère tannicité, finale salivante, sillage fruité et beaux amers minéraux.
Malgré sa trame minérale très typique du chablisien, ce Grand Cru révèle un jus généreux, dense et tramé par un fin grain tannique.
Séduisant par un niveau de gourmandise qu’on n’attend par sur des vins de cette région, ce Clos 2010 sort du registre gastronomique habituel des Chablis mais pourra accompagner sans difficulté des poissons de rivière en sauce ou des vinades blanches à la crème.


Meursault Vieilles Vignes 2013
Domaine Buisson-Charles à Meursault

Img 2525

Robe : jaune clair, beaucoup d’éclat, reflets dorés.
Nez : ouvert et séduisant, palette complexe avec des notes d’orange mûre et de kumquat, rehaussées par une touche de gingembre et de craie humide.
Bouche : attaque franche, jus fruité pur et très gourmand, acidité structurante mais bien fondue, finale tonique avec des amers minéraux raffinés.
Avec sa finesse aromatique et sa présence en bouche d’une élégance rare, cette bouteille débouchée pour effectuer mon « tour de chauffe » avant mon pèlerinage en Bourgogne, m’a procuré une très belle émotion en me rappelant que ma dilection pour les vins du domaine Buisson-Charles est toujours aussi forte…et que ma visite à Meursault m’est toujours aussi indispensable.


Puligny Montrachet 2012
Domaine François Carillon à Puligny

Img 2531

Robe : jaune clair très lumineux, reflets vert pâle.
Nez : franc et stimulant, notes de pierre à fusil et d’agrumes sur un fond de cire d’abeille et de résine.
Bouche : attaque nette et assez douce, matière svelte et très élégante, chair juteuse avec étirée par une acidité puissante mais très mature, finale appétante et très tonique, long sillage sur l’orange sanguine et la pierre chaude.
Issue d’un très beau millésime et produit par un vigneron qui travaille remarquablement bien sur cette appellation, cette cuvée de Puligny arrivée dans sa phase de pleine maturité est un pur bonheur : aromatique noble et racée, équilibre parfait, finale longue et complexe…la classe bourguignonne dans un verre !


Pinot Noir Rosé 2017
Domaine Ansen à Wettolsheim

Img 2533

Robe : rose saumon assez clair, bords orangés.
Nez : fin et très engageant, palette d’une étonnante complexité avec des notes de petits fruits rouges acidulés (groseille, griotte, airelle) et de subtiles nuances florales.
Bouche : attaque suave, matière longiligne avec une très beau fond vineux, finale sapide avec un retour fruité très agréable.
Je ne goûte que rarement les rosés de pinot noir – un peu échaudé par la foison de bouteilles médiocres qu’on peur rencontrer lorsqu’on s’intéresse à ce type de vin – mais cette cuvée découverte lors de mon passage au domaine Ansen m’a fait vraiment emballé : le fruit est pur et croquant, la bouche est bien vineuse et l’équilibre est vif et digeste.
C’était la dernière de ma réserve estivale, mais en cas de besoin Westhoffen n’est vraiment pas très loin de Strasbourg !


Pinot Noir Eguisheim 2015
Domaine Emile Beyer à Eguisheim

Img 2526

Robe : pourpre assez foncé, bords légèrement dégradés.
Nez : pur et très avenant, notes de cerise et de noyau avec de fines touches fumées et réglissées.
Bouche : attaque franche et très suave, chair consistante mais très tendre, équilibre impeccable, finale fraîche et salivante avec une belle allonge fruitée.
Ce très beau pinot noir plein de fruit et d’énergie se livre aujourd’hui avec une remarquable spontanéité gourmande.
Voilà une bouteille qu’on peut déboucher sans hésiter en attendant que la grande cuvée du Sundel 2015 arrive dans sa phase de maturité optimale.

Dsc 687
Soleil d’automne sur le château de l’Ortenbourg et sur le coteau du Rittersberg

 
Ajouter un commentaire