Les vins du mois de juillet 2014

Riesling G.C. Altenberg de Bergbieten 2005 – Domaine R. Schmitt à Bergbieten

Cimg5194

Robe : jaune clair avec des éclats argentés.
Nez : expression épanouie d’un riesling à maturité avec des une palette très complexe sur le pomelo et les zestes d’agrumes mais aussi des notes de gingembre, d’épices et d’herbes aromatiques.
Bouche : matière volumineuse solidement structurée par une acidité puissante et une intense salinité, finale sapide et digeste, citron frais, épices et amers nobles.
Ce riesling que Julien Schmitt considérait (en 2010) comme sa référence sur l’Altenberg de Bergbieten confirme son statut de très grand vin et nous régale aujourd’hui avec sa matière généreuse et équilibrée et son incomparable complexité aromatique…Magnifique !!!


Puligny Montrachet 2010 – Domaine François Carillon à Puligny

Dsc 1514

Robe : jaune clair, très belle brillance et reflets vert pâle.
Nez : pur et très frais, il libère des arômes de citron et de fougère sur un fond boisé très délicat.
Bouche : matière longiligne et juteuse tendue par une acidité puissante mais d’un contact très agréable, finale très longue révélant une minéralité intense.
Face à ce sentiment de plénitude qui se dégage de ce vin pourtant encore bien jeune on ne peut que s’incliner devant la qualité du travail de François Carillon : équilibre parfait, élevage subtil et raffiné et expression minérale qui commence à se montrer…du grand art !


Pic Saint Loup Guilhem Gaucelm 2011 – Ermitage du Pic Saint Loup à Saint Mathieu de Treviers

Robe : sombre et dense avec une frange rubis.
Nez : envoûtant, raffiné et très complexe, notes de petits fruits rouges très mûrs, d’herbes de garrigue (thym, romarin, menthe poivrée…) et d’épices douces.
Bouche : matière juteuse qui allie gourmandise et profondeur, texture veloutée, fruité épanoui et finale très longue, étirée par une présence acidulée bien fraîche.
Réalisée à partir de grenaches et syrah (50/50) récoltées sur des parcelles à très faible rendement (10 à 20 hl/ha, cette cuvée qui a été élevée durant 24 à 30 mois en fûts de chêne constitue le haut de gamme de ce domaine.
Après avoir encensé ce vin très récemment sur ce site, l’ami Cyril m’a fait découvrir cette merveille lors de notre séjour ardèchois de l’été 2014.
La preuve en bouteille qu’on peut faire de très grands vins avec des personnalités sudistes affirmées…MIAM !!!

Au gite 12
Vue du gîte de Grospierres en juillet 2014 : un ciel menaçant sur les monts d’Ardèche.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau