Dégustation de vins blancs du Roussillon 2013

Dsc 0016

Après une 1ère dégustation  au mois de juin 2014, j’ai voulu en ce mois de février 2015 faire à nouveau un tour des vins blancs du Roussillon dans le millésime 2013 avec notamment plus de cuvées au centre des terres afin d’avoir un panel assez large et me donner une idée plus précise de la qualité d’ensemble du millésime. Je précise, et c’est souvent le cas maintenant pour moi, que les vins ont été bus à table, en prenant du temps, en mangeant et pour certaines bouteilles, en goûtant sur 24 h pour suivre leur évolution.

Côte du Roussillon 2013 Les Glaciaires – Jean Gardiès : une belle couleur brillante, un nez à peine beurré, légèrement citronné, épicée sur le poivre blanc et une bouche énergique avec une pointe saline et de beaux amers en finale.
Une cuvée de belle facture encore une fois pour ce domaine de qualité que je suis régulièrement depuis le millésime 99

Côte du Roussillon 2013 Le Clos des Vignes – Jean Gardiès : j’avais très envie de goûter cette cuvée qui avait été un véritable coup de cœur sur le millésime 2011. Un assemblage essentiellement fait de grenache, gris et blanc et d’un peu de macabeu et de Roussanne.
J’avoue ne pas avoir eu le même plaisir tant l’élevage était prégnant même après une aération de 24 heures. On devine un joli jus mais je n’ai pas trouvé la clé pour l’ouvrir.
 A revoir donc…

Collioure 2013 Hautes Vignes – Cave Tambour : un des plus anciens domaines du crû. Si au départ j’ai trouvé le vin très chargé en gaz, un secouage énergique m’a permis de mieux l’appréhender avec une trame acide assez importante, très agrume, vif et désaltérant, très sec.
Il remplit son rôle parfaitement avec des produits de la mer.

Vin de Pays 2013 Les Balmettes – Mas Crémat : voilà un domaine que j’ai peu tasté ces dernières années. Cuvée d’entrée de gamme bien faite, sans aromatique particulière mais un vin très frais, glissant.
Un  petit prix de qualité.

Côte du Roussillon Le Ciste 2013 – Eric Laguerre : là encore une cuvée que je goûte depuis longtemps avec pour mémoire un 2004 superbe ! A l’ouverture une réduction assez importante m’indispose avec un côté un peu grillé. L’aération lui fait bien avec des notes de citron, de poivre blanc et une minéralité qui remonte au fil du temps notamment sur la finale. 
J’avoue que ce profil de vin grillé réducteur n’arrive pas à me séduire.

Collioure 2013 Folio Edition Spéciale – La Coume del Mas : après avoir bu le « simple «  Folio, la cuvée spéciale faite du seul grenache gris sur de tous petits rendements. Son côté très abricot fait encore penser à un Condrieu. Au fil du temps le terroir de schistes reprend ses droits avec une belle minéralité qui réhausse le vin et le porte en évitant toutes lourdeurs. Des caractéristiques du grenache gris apparaissent en filigramme, salin très légèrement pétrolé.
Pour amateurs de plaisir immédiat.

Photo 2

Côtes catalanes 2013 Grenache Blanc Vieilles Vignes – Domaine du Clos des Fées : j’avoue avoir rarement pris du plaisir ces dernières années avec cette cuvée que je trouvais marqué par l’élevage, empreinte de lourdeurs. Rien à voir dans ce millésime avec un vin d’une couleur brillante, offrant de jolies larmes sur les parois du verre. L’aromatique est évolutive, florale, agrume, épicée et une minéralité qui amène un très bel équilibre entre le gras et tension.
C’est très bon, un coup de cœur qui me rappelle celui que j’avais eu pour cette malvoisie 98 qu’avait produit le domaine pour son 1er millésime et dont j’avais bu pas mal de bouteilles avec grand plaisir.

Caminante 2013 Terra Remota DO Emporda Espagne : le pirate Espagnol mais si près de la frontière ! Très septique devant l’assemblage qui, outre le traditionnel grenache blanc, comporte du chenin et du chardonnay. Et pourtant, cela fonctionne avec un nez complexe, varié entre citron confit, fenouil et un panier d’épices. C’est très bien fait, un vin plein avec une légère acidité qui sous tend l’ensemble.
Bon le lendemain, la belle a perdu un peu de sa superbe mais c’est un vin qui joue à fond sur la séduction et, de ce point de vue là, il fonctionnera avec tous « les cœurs d’artichaut ».

Photo 3

Avec cette dégustation, j’ai pu faire un tour d’horizon de ce millésime que l’on présente, notamment dans la Revue des vins de France comme très bon. Il l’est assurément. Un des meilleurs ? à voir sur la durée. Je pense surtout que certains vignerons font vent arrière avec des vins moins élevés, moins travaillés, moins « maquillés ».  On retrouve l’identité des terroirs et des cépages. C’est le cas par exemple me semble t-il du grenache gris sur schistes. Je retrouve enfin le plaisir que j’avais eu en découvrant toutes ces magnifiques bouteilles dans les millésimes de la fin des années 90 et je me surprends parfois à rechercher l’émotion notamment d’Armenn 99 qu’avait produit feu Mr Sapéras…Je reste en tout cas un fervent amateur des blancs de ce coin de France !

Dsc 0071
Une parcelle de vignes sur schistes près du village de Cosprons.


Cyril Amelin - Mars 2015 

Commentaires (2)

1. cyril 05/03/2015

Il en reste pas mal de 2013 à goûter notamment ceux situés à l'intérieur des terres que je connais moins. Je pense pas exemple à Soula qui en 2013 devrait sortir quelque chose de pas mal. N'hésites pas à me faire des retours, ce sera avec plaisir.

2. Jaffuel Dany 04/03/2015

Merci pour cette analyse Cyril. Pierre pourra te faire gouter quelques domaines supplémentaires avec les vins de benoit et sebastien danjou-banessy, les blancs de JP padié, ceux de lionel gauby... il ne les a peut-être pas sur 13 mais sur 12...
Dany

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau