Périple sudiste 2022 - Visite au domaine de Grangeneuve à Roussas

Img 5441Le vignoble sous les Dentelles de Montmirail et le Ventoux au loin…le sud comme je l’aime !

Une fois de plus, je vais profiter de mon statut de jeune retraité pour entreprendre mon traditionnel périple sudiste durant le mois de juin, histoire de profiter de la longueur des journées et des facilités de circulation pour concocter un petit programme sympathique qui me permettra d’associer mes activités favorites : golf, via ferrata, repas avec des amis et visites vigneronnes…bref, je vais essayer de bien vivre tout simplement !

Mon voyage aller vers Port Camargue se fera avec 2 haltes dans le vignoble rhodanien : une première au domaine des Bruyères à Beaumont-Monteux et une seconde au domaine de Grangeneuve à Roussas.
Après une journée de repos (et un parcours de golf à La Grande Motte), je repars dans le vignoble du Ventoux pour une nouvelle visite au domaine de La Combe au Mas.
On continue avec un week-end festif et gourmand en Ardèche chez l’ami Cyril avant de revenir à Port Camargue et remonter dans les Cévennes pour faire la via-ferrata de Colias et visiter le domaine Bos de Canna à Vicq-le-Fescq.
Après une nouvelle journée de récupération en bord de mer, les affaires vineuses reprennent avec une journée dans le Languedoc et des visites au domaine Julien Peyras et au domaine Supply-Royer.
Pour terminer ce périple sudiste 2022, je vais partir à la découverte d’un domaine situé au sud d’Arles sur la rive gauche du Rhône : le domaine de l’Attilon.

Qui m’aime, me suive…hoppla, c’est parti !

 

Domaine de Grangeneuve à Roussas

 
1 207Les nouveaux bâtiments professionnels du domaine de Grangeneuve

Contrairement à mon habitude, ma route vers le grand sud va comporter une seconde étape vinique dans une appellation située aux portes de la Drôme provençale, à l’extrême nord du vignoble des Côtes du Rhône méridionales : l’A.O.C. Grignan les Adhémar.
Comme je ne connaissais pas cette appellation, je me suis un peu documenté – en consultant des guides et en lisant certaines publications dans la presse œnophile – et mon choix s’est porté sur ce grand domaine fondé par la famille Bour il y a plus de 50 ans.

3 183La maison de la famille Bour.

5 172L’entrée du caveau se trouve dans la cour intérieure de la maison

6 156Le coin dégustation du caveau

Avant de passer à la dégustation, je demande quelques informations sur cette appellation et sur les vins du domaine.

Suite à la demande des vignerons locaux et en particulier de Henri Bour l’appellation « Grignan les Adhémar » a remplacé l’appellation « Coteaux du Tricastin » en 2010, mettant fin ainsi aux inévitables amalgames liés à la centrale nucléaire du même nom.

Le sol de cette appellation est à dominante argilo-calcaire mais avec de multiples variations : « il y a une mosaïque de terroirs et on peut y cultiver aussi bien la vigne que la lavande, les oliviers ou les chênes truffiers ».

7 152

Les sols sont très pauvres et drainants et il n’est pas rare de trouver des pieds de vigne qui descendent jusqu’à 30 mètres pour alimenter la plante en eau et en minéraux.

2 1 84Des vignes du domaine de Grangeneuve…

2 2 81…avec un sol très caillouteux.

Le climat du vignoble de « Grignan les Adhémar » est nettement moins solaire que celui des autres appellations sud-rhodaniennes et permet aux vignerons de réussir à  produire de beaux vins dans les 3 couleurs.
Les rouges (70% de la production) et les rosés (20% de la production) sont élaborés principalement à partir de syrah et de grenache complétés par du cinsault, du mourvèdre, du carignan et du marsellan.
Les blancs qui ne représentent que 10% de la production sont élaborés à partir de viognier (plus de 50%), grenache blanc, marsanne, roussanne, clairette et bourboulenc.
Tous les vins qui revendiquent l’A.O.C. Grignan-les-Adhémar ont été validés par un « contrôle interne » réalisé par des dégustateurs professionnels.

Bon, je ne suis pas un professionnel…mais je vais quand même goûter !

8 1 57


Les Dames Blanches du Sud 2021 
: nez discret mais d’une belle complexité, ouverture sur des notes florales et légèrement amyliques puis joli développement fruité sur l’abricot frais, bouche souple et gourmande avec un gras sensible et une finale stimulée par des amers salivants.
(50% viognier + 20% roussanne + 20% marsanne + 10% grenache blanc – élevage : cuve).

8 2 59

Avec son aromatique bien marquée par le viognier, cette cuvée développe une matière assez généreuse en bouche tout en gardant une belle buvabilité…voilà un blanc sudiste qui assume ses origines sans tomber dans le piège de l’excès de richesse.


Tentation de la Marquise 2021
 : nez complexe et délicat avec de belles notes de petits fruits rouges et noirs, bouche souple et gouleyante, finale tonique et appétante.
(60% syrah + 40% grenache – élevage : cuve).
Réalisée à partir de jeunes vignes de syrah et de grenache (15 à 20 ans), cette cuvée est conçue pour flatter les papilles avec une aromatique très séduisante et une parfaite buvabilité.

Vieilles Vignes 2019 : nez ouvert et charmeur sur les fruits noirs, les herbes de garrigue et le poivre, bouche concentrée structurée par une trame tannique bien mûre, texture très soyeuse, finale sapide avec une longue persistance fruitée et épicée.
(50% syrah + 50% grenache – élevage : cuve béton)
Issue de vignes plus âgées (35 ans pour la syrah et 50 ans pour le grenache), la seconde cuvée élevée en cuve est une très belle réussite qui révèle un caractère friand et accessible tout en développant un jus charnu et charpenté qui lui garantit un joli potentiel de garde. MIAM !

8 3 27


Terre d’Epices 2020
 : nez assez intense avec des notes de fruits noirs bien mûrs et d’épices sur une fond boisé délicat, bouche dense et volumineuse avec une structure ronde, tanins souples, finale longue avec un sillage très raffiné sur le poivre et la torréfaction.
(50% syrah + 50% grenache – élevage : pièces bourguignonnes et demi-muids avec 20% de bois neuf)
Avec son aromatique finement marquée par son élevage sous bois, cette cuvée qui révèle un caractère complexe et raffiné, se goûte déjà très bien à l’heure actuelle tout en possédant les qualités qui lui permettront de ses bonifier durant quelques années en cave.

La Truffière 2020 : nez expressif et flatteur notes de baies de cassis bien mûres (presque crème de cassis) sur un fond grillé/torréfié assez présent (cacao, café moulu), bouche plus viril avec un jus très concentré et une mâche tannique une peu plus rugueuse, finale tonique avec un sillage frais sur la menthe et les épices.
(100% syrah – élevage : pièces bourguignonnes et demi-muids avec 20% de bois neuf)
La seule cuvée monocépage du domaine fait un peu le trait d’union entre le côté septentrionale et le côté méridional du vignoble rhodanien en développant une matière charnue et solidement structurée qui aura encore besoin d’un peu de temps pour se patiner…c’est le grand vin de garde de la gamme du domaine de Grangeneuve.

8 4 12


Vieilles Vignes 2016 
: nez très enjôleur sur la mûre confite et les épices orientales, bouche pleine et gourmande avec une texture veloutée et un équilibre bien frais, finale digeste avec une belle persistance épicée.
(50% syrah + 50% grenache – élevage : cuve béton)

9 117

Après 5 années sous verre, cette cuvée « Vieilles Vignes » 2016 s’exprime avec plénitude en développant une palette aromatique magnifique et un jus profond et soyeux…une véritable caresse pour les papilles. MIAM !

Après cette visite tout à fait convaincante au domaine de Grangeneuve, je me dis que j’ai été bien inspiré de programmer cette étape supplémentaire lors de ma migration annuelle vers les terres du sud…et que je vais peut-être instituer cette habitude dans mes périples futurs.
A quelques kilomètres à l’est de l’autoroute du sud, on trouve des paysages magnifiques entre vignes, champs de lavande et villages pittoresques mais aussi quelques domaines viticoles qui méritent bien un petit détour comme le domaine de Grangeneuve qui propose une très jolie gamme de vins qu’on peut découvrir dans un magnifique caveau ouvert tous les jours de la semaine…comment résister !

Travaillés avec maîtrise et précision, les vins de Grangeneuve s’offrent à la dégustation avec une spontanéité gourmande tout à fait réjouissante : ce sont des bouteilles qu’on peut siroter avec plaisir dans leur jeunes années mais qui peuvent également profiter de quelques années en cave pour s’affiner comme cette superbe cuvée « Vieilles Vignes » 2016, mon coup de cœur absolu de la dégustation de ce jour, talonné de près par la cuvée « Vieilles Vignes » 2019 pleine de belles promesses, même si elle se goûte déjà fort bien en ce moment.

Pour terminer, je relèverai également les prix des bouteilles très sages qui placent les vins de ce domaine dans la famille des excellents rapports Q/P de cette région…bravo !

Ajouter un commentaire