Journée Portes Ouvertes au domaine Muré

Img 0456

Ca faisait bien longtemps que je voulais faire une petite visite chez ces vignerons dont j’ai déjà goûté et apprécié les vins à de nombreuses occasions – notamment à l’Oenothèque Alsace ou lors de sessions A.O.C. – autant dire que cette invitation à une journée « Portes Ouvertes » au domaine tombait à pic !
On est dimanche, il fait super beau et le programme annoncé par la famille Muré semble tout à fait alléchant...pourquoi se priver !
Hoppla, c’est parti !

Dès l’entrée du caveau le programme des réjouissances est annoncé sur une grande ardoise.
Au choix :
- tour de cave avec le maître de chai
- visite de l’exposition de tableaux de Marie-Laurence Collange sur le thème du vin
- dégustation des cuvées disponibles actuellement au domaine
- verticale de gewurztraminers du Clos Saint Landelin
- ateliers gourmands avec notamment des huîtres fines de claires Marennes-Oléron de la maison Roumégous et des fromages affinés de Jacky Quesnot.

Img 0443
Demandez le programme !

La grande cave du domaine est aménagée pour permettre à chaque visiteur de déguster les vins proposés dans de très bonnes conditions.

Img 0450
La cave aménagée en espace de convivialité pour l’occasion

Comme midi approchait, nous avons commencé notre parcours à la table des crémants…rien de tel que quelques bulles pour mettre nos papilles en éveil !
Le Crémant Cuvée Prestige est exactement comme nous l’attendions, frais, digeste et parfaitement équilibré, c’est pour moi l’un des « must » alsaciens, le Crémant Rosé séduit par son caractère léger et fruité, irrésistible de gourmandise et le Crémant Grand Millésime 2012 se montre plus exigeant avec sa matière vineuse, sa bulle crémeuse et sa finale boisée, c’est un vin de garde et de gastronomie.

Img 0504

Img 0448

Comme souvent lors des séquences de dégustation nous choisissons de goûter les vins rouges avant les blancs.
C’est parti, direction la table des pinots noirs où nous trouvons deux bouteilles bien connues et une surprise :
- le Pinot Noir Côte de Rouffach 2014, un beau vin rouge, souple et glissant, qui séduit par sa belle expression fruitée…une vraie petite friandise !
- le Pinot Noir Clos Saint Landelin 2015, pulpeux, concentré et structuré par une profonde trame minérale…c’est un vin rare conçu pour la garde.

Img 0449

- la Syrah 2015, un très beau vin rouge juteux, charpenté mais déjà très accessible, issu d’une jeune vigne plantée sur le Clos Saint Landelin...étonnant mais prometteur !

Img 0455
Nouvelle cuvée dans la gamme du domaine Muré : une initiative de René Muré relayée avec succès par Véronique et Thomas…longue vie à cette syrah alsacienne !


A la table des vins blancs secs nous choisissons de déguster 3 rieslings :
- le Riesling Côte de Rouffach 2014, c’est un beau riesling classique, finement zesté avec une silhouette élégante et un équilibre bien droit.
- le Riesling Clos Saint Landelin 2015, avec sa matière épaisse, son acidité mûre et sa présence tanniques très marquée, ce vin promet mais a encore besoin d’un peu de temps pour se mettre en place.
- le Riesling Clos Saint Landelin 2013, c’est un vin très puissant tendu par une ligne acide longue et coupante.

Img 0453

Avant d’attaquer la longue série de gewurztraminers nous passons par le buffet pour effectuer une petite pause déjeuner : huîtres à volonté, presskopf et knacks alsaciens.
Le crémant rosé est impeccable pour accompagner la charcuterie locale et si j’avais pu gober quelques huîtres – mais je n’y arrive toujours pas – je les aurais volontiers fait glisser avec le riesling 2013 du Clos.

Img 0446
Le buffet d’huîtres généreusement approvisionné…

20161204 123942
…et une table réservée aux enfants…cherchez l’erreur !

Après ce petit intermède gastronomique nous poursuivons notre dégustation en choisissant quelques références de gewurztraminers dans une longue liste de vins dont la plupart provient du Clos Saint Landelin.
Voici les deux cuvées qui m’ont le plus marqué aujourd’hui :
- le Gewurztraminer Clos Saint Landelin 2009, un vin puissant et hautement gastronomique avec une matière très riche et un terroir qui commence à imposer sa marque minérale
- le Gewurztraminer Clos Saint Landelin VT 2008, tout en finesse avec une expression aromatique complexe et raffinée, une belle concentration et une ligne acide qui étire la structure pour en lui donnant une allure très élégante.

Nous avons également pu tester quelques accords gustatifs avec une sélection de fromages servis par le maître affineur Jacky Quesnot himself…notamment un mariage international mais très réussi entre un succulent Parmigiano Reggiano et le riesling 2013 du Clos Saint Landelin. MIAM !

 

Pour conclure :

La famille Muré est installée à Rouffach depuis le milieu du XVII° siècle et c’est en 1935 qu’Alfred Muré – le grand-père de René Muré – décide d’acheter le Clos Saint Landelin et replante de la vigne sur les terrasses de ce coteau exposé plein sud.

Img 0457
Les terrasses du Clos en décembre 2016

Aujourd’hui ce sont René Muré et ses enfants, Véronique et Thomas qui perpétuent la tradition viticole familiale en mettant leur compétence et leur passion au service de la valorisation des grands terroirs qu’ils ont le privilège de travailler.

Mure
Thomas et Véronique Muré (photo domaine Muré)

Le domaine Muré met en œuvre depuis longtemps des pratiques respectueuse des sols et de l’environnement : labellisés bio dès 1999, les 25 hectares de vignes du domaine sont actuellement certifiés en biodynamie.

Lors de cette journée « Portes Ouvertes » j’ai beaucoup apprécié la qualité de l’accueil par une équipe souriante et parfaitement organisée…pas de doute, on sait recevoir en Alsace !

En ce qui concerne les vins, j’ai très bien goûté les crémants qui ont confirmé ce que je pense depuis longtemps : ce sont des références dans l’univers des bulles alsaciennes !
Les rieslings m’ont un peu étonné par la force de leur trame acide/saline qui leur donnait un caractère un peu austère mais Thomas Muré m’a donné les clés pour comprendre : depuis quelques années les rieslings du Clos bénéficient d’une macération en grappes entières avant pressurage pour donner plus de structure et de minéralité au jus…ce sont des vins conçus pour la garde qu’on a surement dégustés bien trop jeunes mais chez qui on peu d’ores et déjà sentir une énergie magnifique.
En ce qui concerne les autres cépages, je n’ai pas vraiment eu le temps de me faire une idée, notre visite ayant été un peu écourtée par des obligations familiales de l’un de mes compagnons d’échappée, mais ce n’est que partie remise car je compte bien combler cette lacune en 2017 !

Mille mercis à l’équipe du domaine Muré pour ce beau moment vinique.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau