Visite expresse au domaine Muré à Rouffach

La première étape de ma journée de vadrouille estivale dans le vignoble haut-rhinois se situe au pied du Vorbourg, un coteau classé Grand Cru qui englobe le célèbre Clos Saint Landelin sur son versant sud.
Bien évidemment, les amateurs de vins d’Alsace n’auront eu aucun mal à identifier mon point de chute matinal puisqu’il s’agit du domaine Muré, où j’ai prévu de faire une visite rapide histoire de retirer les quelques bouteilles achetées en primeur l’année dernière.
Hoppla c’est parti !

Dsc 1045
Le vignoble à l’entrée de la Vallée Noble et le coteau du Vorbourg avec le Clos Saint Landelin.

Le caveau lumineux et accueillant est ouvert tous les jours sauf le dimanche et reçoit les clients de 8h à 18h30 sans interruption (excepté le samedi où il y a une pause entre 13h et 14h).

A priori, je n’avais pas prévu de goûter du vin en cette fin de matinée mais lorsque Thomas Muré m’a proposé de l’accompagner dans sa cave pour voir comment se portaient les rouges de 2016, je n’ai pas hésité…on ne se refait pas !

Les vins ont terminé leur élevage en barriques et sont entonnés dans des cuves inox où chaque cuvée aura un peu de temps pour s’harmoniser avant la mise.

Mon matériel étant resté dans la voiture, il n’y a eu ni photos ni prise de notes pour cette dégustation impromptue mais j’ai quand même eu envie de retranscrire quelques impressions à chaud…impossible de ne pas parler de ces trois très beaux vins !

Pinot Noir Côte de Rouffach 2016 : robe rubis sombre mais très lumineuse, fruité ouvert et très gourmand (cerise rouge), jus suave, très bel équilibre, tanins légers et soyeux, finale propre et parfaitement glissante.
Né sur les coteaux calcaires qui dominent le village de Rouffach et vinifié avec 25% de vendange entière, ce pinot noir déjà bien en place nous régale avec un fruité profond et une présence particulièrement séduisante en bouche.

Pinot Noir V 2016 : robe sombre, nez réservé mais d’une grande profondeur, fines notes végétales et résineuses sur un fond minéral, matière ample et voluptueuse en bouche, trame tannique serrée mais bien mûre, acidité structurante bien intégrée, finale sapide avec une très belle persistance aromatique.
Moins expansif et un peu austère au nez, ce pinot noir vinifié à partir de 2/3 de vendange entière développe une matière dense et juteuse organisée autour d’une charpente acide/saline déjà très bien dessinée.
Voilà encore une cuvée qui nous prouve que le Vorbourg est un très grand terroir à pinot noir !

Dsc 1047
Vignes au bas du coteau du Vorbourg

Pinot Noir Clos Saint Landelin 2016 : nez délicatement fruité avec une touche un peu sanguine et de fines nuances minérales (poudre de craie), matière concentrée, structure sphérique, acidité mûre et large, grain tannique velouté et finale marquée par une belle présence saline.
Récolté sur la partie sommitale de ce Clos en terrasses exposé plein sud – monopole de la famille Muré – et vinifié comme la cuvée précédente, ce pinot noir de très haute tenue révèle dès à présent son caractère racé et intensément minéral tout en nous promettant des instants gustatifs mémorables dans quelques années.
Voilà un très grand rouge alsacien qui pourra se présenter sans aucun complexe face aux plus beaux crus nuitons…MIAM !

Dsc 1046
Les terrasses du Clos Saint Landelin


Un peu pris au dépourvu par l’invitation de Thomas Muté, j’ai fait cette rapide visite de cave sans mon matériel habituel (carnet de notes et appareil photo) mais après la dégustation de ces trois belles cuvées de pinot noir, j’ai eu envie d’en conserver le souvenir en griffonnant quelques notes dans ma voiture afin de pouvoir rédiger ces quelques commentaires par la suite.

Situées sur des coteaux calcaires ou argilo-calcaires hautement qualitatifs les parcelles du domaine Muré sont conduites en biodynamie afin de permettre à la vigne de s’épanouir dans un sol vivant pour produire des raisins équilibrés et profondément imprégnés par leur terroir.

Ces trois vins rouges dégustés aujourd’hui en cours d’élevage sont remarquables d’élégance et de gourmandise : les extractions sont dosées avec beaucoup de finesse et l’élevage en barriques mené avec une très grande maîtrise.
Le Côte de Rouffach brille par sa pureté et son accessibilité alors que les deux cuvées issues du Vorbourg portent déjà les signatures minérales de leurs terroirs et nous promettent de grandes émotions dans les années à venir.

Img 0967   Img 0965
Doublette magique de pinots noirs 2015.

Merci à Thomas Muré de m’avoir fait découvrir ces 3 pépites.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.