Périple sudiste 2022 - Visite au domaine Bos de Canna à Vic-le-Fesqu

Img 5441Le vignoble sous les Dentelles de Montmirail et le Ventoux au loin…le sud comme je l’aime !

Une fois de plus, je vais profiter de mon statut de jeune retraité pour entreprendre mon traditionnel périple sudiste durant le mois de juin, histoire de profiter de la longueur des journées et des facilités de circulation pour concocter un petit programme sympathique qui me permettra d’associer mes activités favorites : golf, via ferrata, repas avec des amis et visites vigneronnes…bref, je vais essayer de bien vivre tout simplement !

Mon voyage aller vers Port Camargue se fera avec 2 haltes dans le vignoble rhodanien : une première au domaine des Bruyères à Beaumont-Monteux et une seconde au domaine de Grangeneuve à Roussas.
Après une journée de repos (et un parcours de golf à La Grande Motte), je repars dans le vignoble du Ventoux pour une nouvelle visite au domaine de La Combe au Mas.
On continue avec un week-end festif et gourmand en Ardèche chez l’ami Cyril avant de revenir à Port Camargue et remonter dans les Cévennes pour faire la via-ferrata de Colias et visiter le domaine Bos de Canna à Vicq-le-Fescq.
Après une nouvelle journée de récupération en bord de mer, les affaires vineuses reprennent avec une journée dans le Languedoc et des visites au domaine Julien Peyras et au domaine Supply-Royer.
Pour terminer ce périple sudiste 2022, je vais partir à la découverte d’un domaine situé au sud d’Arles sur la rive gauche du Rhône : le domaine de l’Attilon.

Qui m’aime, me suive…hoppla, c’est parti !


Domaine Bos de Canna à Vic-le-Fescq

1 209

Après un week-end festif à Vallon Pont d’Arc chez l’ami Cyril, mon programme du lundi a prévu une petite via ferrata dans les gorges du Gardon suivi par une étape vinique dans le piémont cévenol pour découvrir le domaine Bos de Canna à Vic-le-Fesq.

2 186
La falaise de Collias le matin pour se fatiguer un peu…


3 185
…et le domaine Bos de Canna l’après-midi pour récupérer.

Aurore Baniol a crée son domaine en 2017 avec 6 hectares de vignes cédées par son père vigneron, une superficie assez modeste pour la région mais qui correspond parfaitement à son projet : créer un domaine à taille humaine pour pouvoir produire du vin en mettant en en œuvre des pratiques vertueuses sans avoir à gérer trop de personnel.
Son patrimoine viticole est constitué de 6 parcelles de vignes réparties sur 3 communes : Vic-le-Fesq, Crespian et Cannes-et-Clairan.
Au niveau de l’encépagement c’est la syrah domaine largement, 4,5 hectares sur 3 parcelles) complétés par une parcelle de grenache, une parcelle de chardonnay et une parcelle de sauvignon.
Les vignes sont cultivées en BIO avec une certification qui sera validée pour le millésime 2021.
Aurore Baniol, travaille dans ses vignes de 6 heures à 10 heures pour profiter de la fraîcheur des matins d’été, avant de rejoindre son caveau pour y accueillir ses clients. A l’heure actuelle, elle réalise 80% du chiffre d’affaires du domaine grâce à la vente au caveau, le reste de sa production est distribuée par des cavistes : « beaucoup de cavistes locaux mais également quelques cavistes en Bretagne ».

Le domaine Bos de Canna propose actuellement 5 vins (un blanc, un rosé et 3 rouges) mais cette offre vinique est complétée par une série de bières originales qu’Aurore Baniol élabore dans sa micro-brasserie « Le Cannabe ».

4 175
Les vins et les bières du domaine Bos de Canna exposés dans le caveau de dégustation…

5 174
…et la vigneronne prête à servir et à commenter ses vins.

Allez, on goûte !

Cévennes Les Boréales blanc 2021: nez pur et frais sur le pamplemousse, la groseille et les fleurs blanches, bouche très tonique avec une attaque vive, un centre un peu plus riche avec un joli gras, une finale légère mais un peu trop austère avec une amertume marquée et persistante.
(90% chardonnay + 10% sauvignon

6 5 14

La seule cuvée de blanc produite par ce domaine est réalisée à partir de chardonnays et de sauvignons (une parcelle de chardonnay plantée en 2012 et une parcelle de sauvignon plantée en 1980) récoltés en même temps.
Malgré sa faible proportion dans l’assemblage, c’est le sauvignon qui donne son caractère à l’expression aromatique de cette cuvée étonnante de fraîcheur mais dont la finale me semble marquée par une maturité un peu limite des raisins…la gestion de l’équilibre entre richesse et vivacité est toujours un peu compliquée dans ces régions.


IGP Cévennes Les Boréales rosé 2020 : nez frais et avenant sur la pêche blanche et les agrumes, bouche vineuse et bien construite, finale longue et sapide avec une belle persistance fruitée.
(100% syrah).

6 4 23

Avec sa teinte saumonée et son jus plein d’énergie cette cuvée de rosé se situe assez loin des standards sudistes actuels – les breuvages pâles et insipides qu’on boit « glace » sur les terrasses du bord de mer – mais révèle un vrai caractère gastronomique…un rosé comme j’aime !


IGP Cévennes Les Boréales rouge 2019 : nez pur et charmeur sur les petits fruits noirs bien mûrs (cassis, myrtille) et les épices douces, très jolie bouche avec un jus fruité très suave, une mâche tannique très gourmande et une finale fraîche et glissante à souhait.
(100% syrah)

6 3 35

Réalisée à partir d’une vendange égrappée, cette cuvée a bénéficié d’une phase de macération assez courté (10 jours) « afin de rechercher l’expression fruitée de la syrah »…un choix qui s’est avéré tout à fait judicieux puisque ce vin nous offre une explosion aromatique de toute beauté tout en gardant une parfaite gouleyance en bouche. MIAM !


IGP Cévennes Avec Amour 2021 : expression fruitée intense qui rappelle la cuvée précédente, bouche pleine et charnue, équilibre très gourmand, finale déliée et bien sapide.
(100% syrah).

6 2 80

Elaborée par une jeune stagiaire du domaine Bos de Canna, cette cuvée « sans sulfites ajoutés » est une petite friandise qui se déguste dès aujourd’hui avec plaisir et facilité : l’aromatique est pure et la présence en bouche remarquable d’équilibre et de buvabilité…voilà une expérience fort concluante et pourquoi pas un premier pas vers les « vins libres » de la part de la vigneronne ?


AOC Languedoc 2018 : nez très agréable avec des notes de fruits rouges et noirs confits  au nez, bouche ample et charnue avec une trame tannique bien présente mais veloutée à souhait, finale suave et digeste avec une belle persistance fruitée et épicée
(80% syrah + 20% grenache).

6 1 82

La série se termine par la cuvée AOC Languedoc née sur la parcelle qui a donné son nom au domaine.
C’est un vin expressif et généreux mais très facile d’accès, fidèle au canons esthétiques languedociens mais avec cet équilibre subtil et digeste qu’on retrouve sur toutes les cuvées élaborées par Aurore Baniol.


Après avoir travaillé quelques temps dans le domaine des ressources humaines, Aurore Baniol a décidé de devenir vigneronne en reprenant une partie des vignes de son père et en créant une structure à taille humaine pour pouvoir produire du vin en mettant en œuvre des pratiques vertueuses sans avoir à gérer trop de personnel.
Si vous me suivez depuis quelques temps dans mes pérégrinations vineuses, vous aurez deviné sans peine que ce projet allait susciter ma curiosité et mon intérêt…et je dois dire que je n’ai pas été déçu !

Aurore Baniol est une vigneronne de conviction qui travaille dur pour mettre en valeur ses terroirs du piémont cévenol en produisant une série de vins qui a vraiment fière allure avec notamment 3 cuvées de rouge remarquables de gourmandise et de sapidité et une cuvée de rosé alliant un fruité charmeur et une très belle vinosité.

7 153
La vigneronne et sa gamme de vins.

Durant mon séjour dans le sud, j'ai également goûté quelques bières élaborée par Aurore Baniol …elles sont très bonnes !!!
Ces bières sont vendues exclusivement dans son caveau avec d’autres spécialités gourmandes locales : huile d’olive, miel, terrines, charcuteries…

Donc si vous passez près de Vic-le-Fesq durant cet été (ou après), n’hésitez pas à faire une petite halte au domaine Bos de Canna, vous y trouverez plein de bonnes choses…et, ce qui n’est pas négligeable par les temps qui courent, à des prix très sages.

Merci à Aurore Baniol pour son accueil.

Ajouter un commentaire