Un déjeuner dominical au Jardin Secret

Cimg4969 

A l’occasion d’un repas organisé avec mes vieux amis « taroteurs » j’ai redécouvert avec grand plaisir une très belle table à la Wantzenau.
Dans mon village natal, situé à quelques kilomètres au nord de Strasbourg, se trouve un « Jardin Secret » où il fait vraiment bon vivre.
Entouré d’une équipe jeune, dynamique et d’un professionnalisme déjà irréprochable, le chef Gilles Leininger, exprime sa créativité et son savoir-faire dans un cadre très agréable et propose à sa clientèle des plats aux saveurs raffinées et originales.

Cimg4964
Le menu dominical

Préparés avec un vrai sens de l’invention mais sans aucune concession à la précision des cuissons et des présentations, ces plats ont enchanté nos papilles.

Cimg4956
Ravioles…


Cimg4957
…foie poêlé…


Cimg4960
…et Saint Jacques.

Le plat de gibier aurait mérité également une prise de vue mais j’ai oublié…par contre les desserts proposés ainsi que les petits péchés gourmands qui ont accompagné notre fin de repas étaient simplement parfaits !

Cimg4961
Association classique choco-vanille-fruit…un délice !

La carte des vins est à l’image de l’établissement, modeste dans sa taille (quoique… !) mais riche en cuvées originales choisies par un sommelier qui connaît parfaitement son affaire…Bravo !

Cimg4959
La sélection du jour.

Après un apéritif classique avec une belle référence de la maison Gosset, nous sommes partis à l’aventure avec un Auxerrois Carrière 2008 de Pierre Frick suivi par Fleur de Cailloux 2012 de Jean-Pierre Padié.
Avec sa matière lisse et assez généreuse sur une structure bien tendue, la cuvée d’auxerrois a trouvé une belle harmonie avec la suavité des ravioles.
Face au foie gras, le vin a très bien réagi sur le plan aromatique mais en bouche il n’a pas pu tenir tête à la complexité des saveurs du plat…victoire par KO du foie poêlé en finale !
La cuvée de J.P. Padié que j’ai découverte au printemps dernier lors de mon périple sudiste 2013, a étonné toute la tablée par sa palette inattendue et sa présence pleine d’énergie en bouche. Le mariage avec les Saint Jacques fut un ravissement !
Avec son élégance absolue et sa texture raffinée le Chambolle Musigny 2011 du domaine Lécheneaut a résonné avec beaucoup d’harmonie en compagnie d’un plat de gibier très doux au goût.

De très beaux plats, de très beaux vins et des accords gustatifs réussis dans un cadre accueillant…que demander de plus ?
Rien si ce n’est une nouvelle date pour une nouvelle visite au Jardin Secret de La Wantzenau.

Commentaires (2)

1. Jaffuel Dany 20/02/2014

Pour une fois que j'ai 5 minutes, j'écris une connerie... fleur et pas coeur même si le coeur y est quand je parle de JPP...

2. Jaffuel dany 20/02/2014

De très beaux accords.
JPP une valeur sûre avec son cœur de cailloux, le 11 se goûte super bien actuellement
Les vins de lechenaut sont un de mes choix favori dans les restaurants gastronomiques...

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.