Balade à Bandol - Visite au domaine des Trois Filles

Depuis près de 30 ans mon intérêt pour le monde vinique m’a fait voyager, par la pensée et aussi bien évidemment physiquement dans la plupart des coins de France. Au gré des déplacements, des rencontres, des vacances, j’ai visité au fil du temps la quasi-totalité du vignoble Français avec la chance de voir souvent des paysages magnifiques et permis la rencontre des gens passionnés. Pourtant il me reste encore quelques endroits à cocher et notamment une appellation de très grande renommée : Bandol !
D’aucun diront qu’aller vers la côte d’azur est incontournable mais pour ma part, je n’ai aucune attirance pour ces lieux. J’ai la chance c’est vrai d’habiter déjà dans le sud de la France et j’ai mon compte de soleil annuel. D’autre part le littoral azuréen et de plus en plus l’arrière-pays est tellement urbanisé et fréquenté que je préfère utiliser mon temps libre à fréquenter des lieux plus reposants, plus « nature ». Mais les hasards de la vie sont ainsi faits que je me suis retrouvé à la Seyne sur mer pour quelques jours bon gré mal gré…j’ai pu donc enfin prévoir une visite dans ce vignoble réputé royaume du Mourvèdre et rendre visite à 3 domaines que j’avais coché pour 3 raisons différentes :
Le domaine Ray-Jane, un domaine historique de l’appellation
Le domaine Gaussen car j’avais promis de longue date à Mireille Gaussen que j’avais rencontré à Lyon d’aller à sa rencontre sur place
Le domaine des trois filles récemment crée et pas encore faisant partie des plus connus


Domaine des Trois Filles à La Cadière d'Azur

Img 8014

Après avoir visité deux domaines historiques et établis de l’appellation Bandol, j’ai eu envie de découvrir un jeune domaine et mon choix s’est porté naturellement sur celui-ci. Crée en 2013 sur la commune de la Cadière d’azur, les 3 filles en l’occurrence Audrey Léonie et Justine ont perpétué le travail de leurs parents avec aujourd’hui 9 Hectares cultivés, élevés et mis en bouteilles. On est clairement dans une structure moderne avec des couleurs vives, des bâtiments neufs, des installations modernes et un emplacement d’exception entre garrigue et oliveraies le tout avec vue sur mer ! Si elles n’ont pas encore de certification Bio, leur travail tend de plus en plus à aller dans cette direction. J’ai été reçu par Audrey qui avec beaucoup de gentillesse et de professionnalisme m’a fait goûter les vins disponibles

Vin de pays Mont Caume blanc 2020 : j’avoue au moment de choisir ce domaine que ce vin m’a interpellé moi qui vais souvent en Roussillon. En effet il s’agit d’un 100% Macabeu ce qui en ces lieux n’est pas banal. Le vin se montre très doux, mûr, sur la pêche blanche avec des airs exotiques avec une légère touche florale. La bouche est grasse mais contrebalancé par un côté salin. C’est un vin qui s’appréciera à l’apéritif sur quelques tapas.
IGP blanc 2020 : cette fois c’est le cépage Ugni blanc qui compose ce blanc et j’avoue ne pas être fan de celui-ci. Un léger gaz résiduel masque l’ensemble un peu sucré, mou et sans réel identité à mon goût. Je passe mon tour.
Côte de Provence rosé 2020 : Un assemblage de Mourvèdre, carignan, grenache et Cinsault compose ce vin très agréable, sur les agrumes, avec un nez de fleur sucrée comme de l’acacia. Pas de sucre résiduel, l’ensemble est sec, droit avec juste une pointe acidulée et gourmande sur la finale
Bandol rosé 2020 : on retrouve sensiblement les mêmes marqueurs mais avec plus de fond et de persistance. Il accompagnera une belle cuisine provencale.
Bandol rouge 2018 : Le roi Mourvèdre reprend ses droits à hauteur de 80% complété de grenache. Le vin est élégant ; fin, souple, sur les fruits rouges, poivré. On n’est clairement pas sur un Bandol massif, le millésime s’y prêtait aussi, néanmoins agréable.
Bandol rouge 2017 : acheté au domaine et bu à la maison, le vin s’est monté excellent. Plus dense, plus profond et plus long 2018, il garde cette élégance, cette douceur tannique qui tranche avec quasi tous les Bandol goûté avant. J’ai beaucoup apprécié cette bouteille.

Img 8009

J’ai toujours aimé aller à la rencontre de jeunes domaines et pour certains j’ai plaisir à les suivre depuis leur 1er millésime. Il est clair que ce domaine tranche avec les deux 1ers visités tant au niveau du fond que de la forme. Je ne dis pas que c’est mieux ou moins bien mais différent et donc très agréable. La gamme est faite de vins portés sur le dynamisme, l’élégance avec des nez souvent séducteurs et des bouches plutôt douces. Pour approcher plus facilement ce cépage Mourvèdre si particulier, les Bandol sont très accessibles et n’ont pas besoin d’être patinés par le temps pour être appréciés. Un domaine qu’il faudra suivre dans le temps pour voir l’évolution des vins.

Img 8010

 

Ajouter un commentaire