Restaurant Ma Table en Ville à Mâcon

1 1 59

Depuis deux ans, l’ami Cyril et moi avions pris l’habitude de terminer notre journée dans le vignoble du Mâconnais par un dîner au Château des Poccards (CLIC) mais hélas ce restaurant a fermé ses portes en 2021.
Nous allons donc tester une nouvelle adresse gourmande : « Ma Table en Ville », un restaurant qui propose une cuisine actuelle avec des produits frais fournis en grande partie par des producteurs locaux.

La salle du restaurant est assez petite mais son agencement et son décor contemporain créent une ambiance très agréable.
La carte des mets est très courte – 2 entrées, 2 plats et 2 desserts – mais tous les plats proposés ce soir me faisaient vraiment envie.

Mon choix de menu pour ce soir :

2 157Œuf poché et poêlée de girolles

4 1 67Agneau confit, lingots et légumes de saison.

4 2 63Moelleux au chocolat et glace vanille

La carte des vins n’est pas trop longue mais fait une très large place aux vignerons locaux avec des noms qui sonnent bien à nos oreilles d’amateurs : Cornin, Saumaize, Maillet, La Soufrandière, Chagnoleau…que du bon !

Pour l’apéritif nous optons pour une valeur sûre avec un verre de Saint Véran Vieilles Vignes des Crèches 2019 du domaine Jacques Saumaize : un fruité frais soutenu par de fines notes boisées/torréfiées au nez, un jus pur et minéral en bouche, une finale tonique, crayeuse et légèrement tannique.

1 2 57

Notre choix « sans risque » nous a permis de déguster un saint véran tout en élégance et en pureté, qui a rempli parfaitement son rôle de réveil papillaire…et comme j’avais gardé un fond de verre pour l’entrée, j’ai pu profiter d’un accord tout en douceur et en suavité avec les saveurs de cette belle assiette automnale.

Pour le repas ce sera une bouteille de Givry 1°Cru Petit Marole 2019 du domaine François Lumpp : un nez ouvert et charmeur avec des notes de fruits rouges bien mûrs sur un fond floral raffiné, une bouche pleine et profondément fruitée avec une texture onctueuse et une finale longue et sapide.

3 159

Que ce soit avec l’entrée ou avec le plat principal, cette très belle cuvée de Givry a réussi un accord tout en douceur et en délicatesse : le velouté et la finesse aromatique du vin ont joué presque ton sur ton avec la préparation aux girolles comme avec cet agneau fondant et son jus aux saveurs subtiles et raffinées.

C’est toujours avec grand plaisir que je termine une journée de bourlingage dans les vignes avec l’ami Cyril, par un petit dîner dans un restaurant local comme cette « Table en Ville » où on vous sert de jolies assiettes qu’on peut accompagner avec de très belles bouteilles proposées par une carte des vins qui fait une très large place à la production locale.
Pour finir, il faut également relever la qualité du service, rapide et souriant ainsi que des prix très raisonnables pour le menu comme pour les vins…que demander de plus !

 

Ajouter un commentaire