Les vins du mois d'octobre 2016

Riesling Grand Cru Wiebelsberg 2014
Domaine Kreydenweiss à Andlau

Img 0279

Robe : jaune clair, belle brillance, reflets argentés.
Nez : frais et complexe, notes d’agrumes et nuances florales délicates sur un fond discrètement anisé.
Bouche : attaque vive, matière charnue très voluptueuse, acidité fine et minéralité intense, finale ciselée, longue et tonique.
Ce Grand Cru confirme les belles sensations que j’avais éprouvées lors d’une première dégustation au domaine à l’occasion de la journée « Portes Ouvertes » de ce printemps : c’est un vin qui se livre avec une belle spontanéité grâce à un jus très gourmand qui enrobe une trame acide/minérale très fine mais solidement tendue. MIAM !


Riesling Saint Jacques 2014
Domaine E. Beyer à Eguisheim

Img 0089

Robe : jaune franc, très brillant avec des reflets dorés.
Nez : ouvert et charmeur, palette exotique (mangue, ananas frais) et délicatement épicée.
Bouche : matière ample et très charnue, développement aromatique intense, belle présence saline qui se manifeste progressivement, finale longue, notes d’agrumes et de poudre de craie.
Ce riesling est issu d’une parcelle qui jouxte l’Eichberg sur son versant nord, nous a vraiment régalés par sa gourmandise un peu frivole et par sa matière profonde et parfaitement équilibrée.
Débouchée pour me remémorer ma belle
journée de vendanges au domaine Beyer, cette bouteille s’est vidée pratiquement toute seule…je pense que Christian serait bien inspiré de vérifier l’étanchéité de ses flûtes alsaciennes !!!


Chablis Grand Cru Les Clos 2010
Domaine Besson à Chablis

Img 0288

Robe : jaune clair, très lumineuse, texture glycérinée.
Nez : pur et racé avec une palette assez classique sur le beurre frais et les zestes d’agrumes, belles notes pierreuses en filigrane.
Bouche : matière riche et généreuse, structure large, gras sensible, acidité très mûre, finale tenue par des amers minéraux, belle sapidité.
Toujours aussi puissant et généreux que lors de ma première dégustation au domaine Besson ce Grand Cru de Chablis s’exprime de façon un peu atypique mais quelle prestance !
Le puriste à la recherche de minéralité devra patienter encore quelques années mais l’hédoniste pourra déboucher ce flacon dès maintenant. MIAM !


Meursault 1° Cru Les Cras 2009
Domaine Buisson-Charles à Meursault

Dsc 4198

Robe : jaune citron avec beaucoup d’éclat.
Nez : discret et fin, palette évolutive qui s’ouvre sur des notes fraîches finement zestées avant de délivrer de délicats effluves d’amande et d’herbes aromatiques (mélisse, sauge).
Bouche : matière riche et généreuse, structure large, gras sensible, acidité très mûre, finale tenue par des amers minéraux, belle sapidité.
J’ai dégusté ce premier cru de Meursault pour préparer ma future visite au domaine Buisson-Charles – un exercice de révision en quelque sorte – et j’ai pris beaucoup de plaisir à siroter ce nectar élégant et raffiné qui commence à laisser parler son terroir…voilà un grand vin qui commence sa phase de pleine maturité. Excellent !


Vin de France Blanc 2014
Domaine Richaud à Cairanne

Dsc 0001

Robe : jaune clair avec des reflets dorés.
Nez : direct et bien fringant notes de résine et de fruits à chair blanche, fines nuances d’épices douces.
Bouche : matière élancée, équilibre dynamique, présence tannique délicate et amers nobles, belle sapidité finale, sillage tonique sur les zestes d’agrumes.
Issue du terroir des Sablières, cette cuvée 100% bourboulenc qui trouve un très bel équilibre entre richesse (13°) et fraîcheur, m’a fait beaucoup penser à Nega Saumas d’Eric Supply…il était donc tout à fait normal que je tombe sous son charme. MIAM !


Côtes Du Rhône Villages Les Genévriers 2011
Domaine de la Reméjeanne à Sabran

Cimg6453

Robe : noire mais beaucoup d’éclat, fine frange grenat.
Nez : ouvert et très séduisant, palette complexe avec un fruité bien mûr sur un fond de garrigue estivale (romarin, menthe poivrée…)
Bouche : matière dense mais d’une onctuosité parfaite, jus gourmand, tanins fondus, finale douce et sapide.
Issu d’un assemblage de vieux grenaches (90%) et de syrah (10%) récoltés sur un coteau exposé au sud, cette cuvée donne aujourd’hui une impression de plénitude absolue qui pourrait faire oublier son grand potentiel de garde.
En ce qui me concerne, j’ai appliqué – comme souvent – le principe du « carpe diem » et je me suis régalé…en me promettant d’aller très vite refaire une visite chez ces vignerons qui travaillent en bio depuis de longues années sur les hauteurs de Sabran. MIAM !


Saint Chinian L’Audacieux 2014
Domaine de La Grange Léon à Berlou

Img 0280

Robe : grenat sombre, très dense avec des bords roux.
Nez : intense et flatteur, griotte confite, prune bien mûre et amande amère.
Bouche : ample et voluptueuse, matière riche et épaisse, jus profondément fruité, finale sapide, minéralité et acidité se conjuguent pour donner une belle impression de fraîcheur
Cette petite merveille qui brille par sa puissance, sa gourmandise et sa buvabilité exceptionnelle est le fruit d’une conjonction idéale entre une générosité très méridionale et la présence minérale impressive issue des schistes de Berlou.
Voilà un grand vin du Languedoc qui entre dans sa phase de plénitude. Excellent !


Pommard Les Noizons 2003
Domaine D. Carré à Meloisey

Robe : grenat assez sombre, bords brunissants.
Nez : discret mais fort agréable, notes de fruits rouges bien mûrs complétées par quelques belles nuances de rose fanée.
Bouche : attaque souple, matière sphérique très onctueuse, trame tannique racée, finale longue et intense, sillage épicé et minéral.
Né pendant une année caniculaire ce Pommard issu d’un terroir argilo-calcaire riche en fer, s’exprime avec une sensualité un peu inhabituelle mais en ce qui me concerne, j’adore.
Situé dans un petit village sur les hauteurs de la Côte de Beaune, le domaine Carré nous propose des vins offrant un très beau rapport Q/P…à bon entendeur !


 

Img 0287
Mittelbergheim en automne

 
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau