Tournée estivale dans le vignoble français - Visite au domaine Mirabel à Brouzet-les-Quissac

Après une croisière qui m’a fait découvrir les sites majestueux du pays des fjords, j’ai eu envie de retrouver des paysages plus familiers et plus calmes en programmant un périple inédit dans le vignoble français.
Mon voyage va commencer par une journée dans le chablisien avec la découverte du
domaine d’Elise et une nouvelle visite au domaine Besson.
La deuxième journée me conduira dans le vignoble du centre pour apprendre à mieux connaître les appellations Quincy et Reuilly en faisant étape au
domaine Tatin à Brinay.
Pour terminer, je mets le cap au sud en direction de Vallon Pont d’Arc pour une soirée chez l’ami Cyra, avant de continuer en direction de la Méditerranée avec une visite surprise au domaine Mirabel avant mes haltes habituelles dans le Languedoc, à Daumas-Gassac et chez les Supply-Royer…mais ça vous l’aviez deviné, non ?
Hoppla c’est parti !


Jour 4 : Languedoc


Visite au domaine Mirabel à Brouzet-les Quissac

Dsc 4109

Après une journée de transition sans visites, qui m’a permis de me rendre en Ardèche en passant par Thueyts et sa magnifique via ferrata, je repars direction du sud en compagnie de l’ami Cyril pour une virée oenophile dans le Languedoc.
En préparant le programme de ce petit périple mon ami ardéchois m’a proposé de faire étape dans le vignoble du Pic Saint Loup…mais que voilà une suggestion qui me parle puisqu’elle m’évoque l’excellent souvenir de ma
visite à l’Ermitage du Pic en 2015 !
C’est parti en direction du petit village de Brouzet-les-Quissac pour une première étape languedocienne au domaine Mirabel.


Nous partons de Vallon Pont d’Arc en suivant l’itinéraire que Cyril avait l’habitude d’emprunter lorsqu’il était étudiant et qu’il partait pour le campus universitaire de Montpellier. Arrivés à Corconne, nous nous engageons sur la petite la route qui nous mène vers le village de Brouzet-les-Quissac pour arriver dans la cour du domaine Mirabel vers 11 heures…juste pour l’apéro !

Ce domaine viticole implanté sur la partie nord de l’appellation Pic Saint Loup est dirigé par Samuel et Vincent Feuillade.
Depuis 2002, les deux frères ont décidé de vinifier et de commercialiser une partie de leur production en sélectionnant une douzaine d’hectares sur leurs meilleures parcelles pour élaborer une série de grands vins languedociens.
Les vignes sont travaillées en bio (non revendiqué) et les rendements sont contrôlés par une taille courte et des vendanges en vert.
Conscients qu’un bon vin ne peut se faire qu’avec des raisins de qualité, les frères Feuillade passent beaucoup de temps dans leurs parcelles pour suivre au plus prés la vie de leurs vignes.
Les vendanges sont exclusivement manuelles et le travail en cave est fait avec un minimum d’interventions œnologiques.

Notre visite va se faire en compagnie de Vincent Feuillade qui nous invite à le suivre au cuvage pour commencer notre dégustation.

Dsc 4110
Vincent Feuillade nous présente ses vins en bouteille

Languedoc Les Cinq Saults 2015 : nez épanoui avec un fruité charmeur, bouche charnue mais structure assez ferme, finale tonique mais un peu serrée.
(100% cinsault)
Cette cuvée monocépage montre que le cinsault est tout à fait capable de donner naissance à des vins rouges qui ont de la tenue et du caractère, pour peu qu’on le travaille avec rigueur et exigence.
Voilà une entrée en matière qui donne vraiment envie de découvrir la suite de la gamme élaborée par les frères Feuillade.

Dsc 4113

Languedoc Les Bancels 2014 : nez complexe et raffiné, fruité frais et délicat sur un fond floral subtil, juteux et parfaitement équilibré en bouche, fraîcheur très digeste en finale, sillage finement épicé.
(syrah + carignan + grenache + mourvèdre + cinsault)
Avec sa chair généreuse et sa construction parfaitement équilibrée cette cuvée née sur des parcelles situées à la limite de la zone d’appellation Pic Saint Loup se livre avec une gourmandise très spontanée dès aujourd’hui.
Le seul vin du domaine que je connaissais déjà un peu (merci Yves Cortey) confirme la bonne impression laissée il y a quelques semaines…c’est un pur régal. MIAM !

Pic Saint Loup Les Eclats 2014 : nez mûr avec une expression très racée sur les fruits noirs, le cacao amer et la pierre chaude, matière concentrée, structure sphérique, mâche voluptueuse, finale longue et sapide avec des notes d’épices, de régisse et de torréfaction.
(syrah + mourvèdre + cinsault + grenache)
Né sur un sol de gravettes composé d’éclats de roche calcaire cette cuvée haut de gamme pleine de chair et d’énergie vitale a gardé un coté flatteur et accessible absolument irrésistible…on en oublierait presque que c’est un très grand vin qui mérite encore quelques années de garde. RE-MIAM !

Dsc 4111
Un très beau duo !

IGP Pays d’Oc Loriot 2015 : nez expressif, nuances florales très raffinées, bouche pleine de jus et de gourmandise, tension acide qui se manifeste progressivement, finale étirée avec une belle présence saline.
(viognier + roussanne + petit manseng)
Réalisée à partir d’un duo de cépages classiques du Languedoc judicieusement complété par un peu de petit manseng « Pour apporter un peu de vivacité », cette cuvée de blanc du domaine Mirabel brille par la délicatesse de son expression aromatique et l’élégance de sa structure en bouche.
Nom d’une pipe, voilà un blanc languedocien qui me fait vibrer…je crois qu’il est temps que je rentre en Alsace !

Dsc 4114

Pic Saint Loup Mirabel 2013 : nez envoûtant de fruits noirs confits et de menthe poivrée, jus pur et très dense en bouche, trame tannique serrée avec un grain qui commence à se patiner, finale sapide et très tonique.
(100% syrah)
Vinifiée en cuve béton pour magnifier l’expression d’une syrah mûre et puissante vendangée en 2013 cette cuvée est en bouteille mais toujours pas en vente.
Son énergie un peu sauvage a eu besoin de temps pour s’organiser et s’intégrer dans la ligne esthétique des vins produits par les frères Feuillade...et d’après ce que nous avons ressenti aujourd’hui on peut avoir confiance pour la suite.

Dsc 4115


Après la dégustation des vins en bouteilles nous accompagnons Vincent Feuillade dans les chais du domaine pour gouter les vins de 2015 encore en cours d’élevage.

Première halte face à des cuves tronconiques contenant des vins de grenache :

Grenache Cuve 29 : riche et mûr, très bel équilibre, boisé subtil.
Grenache Cuve 28 : fruité plus marqué, attaque très douce, acidité vive et puissante qui se manifeste progressivement et qui tend la structure.
Dans la cuve 29 on trouve un grenache charmeur et déjà bien en place alors que le grenache de la cuve 28, qui provient d’une vieille vigne plantée en sélection massale par le père Feuillade, montre un caractère plus affirmé et un peu moins sociable.

Dsc 4117
Les cuves tronconiques 28 et 29 du domaine Mirabel.

Deuxième halte dans le chai à barriques

Dsc 4116
Le chai du domaine avec la cuve béton construite pour élever la syrah de la cuvée Mirabel 2013.

Syrah 1 : nez discret, matière longiligne très élégante, belle présence tannique en finale.
Syrah 2 : expression aromatique délicate mais matière pleine d’énergie en bouche, acidité très large, finale fraîche et tonique.
Cinsault : jus gourmand avec un équilibre frais et tendu, long retour aromatique sur le noyau de pêche.
Mourvèdre : discret au nez, équilibre parfait en bouche, structure déjà très bien en place, finale délicatement réglissée.
Grenache : nez mûr et expressif (fruits noirs, herbes de garrigue, chocolat noir), matière très puissante, presque incandescente, finale intense, sillage long sur le cacao amer.
Dans cette série de cuvées en cours d’élevage j’ai été frappé par l’équilibre impeccable ces jus riches qui affirment leur style sudiste sans faire de manières tout en s’appuyant sur de belles structures acides/minérales qui leur apportent une fraîcheur réjouissante.
Il est certain que les frères Feuillade disposent là d’une très belle palette d’expressions avec laquelle ils pourront jouer pour réussir des assemblages exceptionnels sur ce millésime.
Je suis convaincu que les 2015 feront date au domaine Mirabel…qu’on se le dise !

Dsc 4118
Vincent Feuillade dans la « nursery » du domaine Mirabel

Dernière halte dans le cuvage où se trouve une cuve tronconique contenant une syrah 2015 issue d’une jeune vigne située dans la partie basse du vignoble de Corconne.

Syrah 3 : nez discret, fruité bien frais, silhouette oblongue, arête acide fine mais bien tendue, équilibre frais, finale sapide.
La matière très étirée et plutôt nerveuse de cette cuvée sera idéale pour aiguillonner les différents assemblages en leur apportant son énergie très virevoltante.

Dsc 4120
La cuve tronconique N°21 abritant « l’enfant terrible » du millésime 2015.

Vincent Feuillade est un vigneron authentique et passionné qui aime profondément son travail qui connaît son pays jusque dans ses moindres recoins. Cet amoureux de la nature qui passe son temps libre à arpenter les environs du Pic Saint Loup à la recherche d’une truffe sauvage ou d’un torrent pour taquiner la truite m’a beaucoup fait penser à Richard Carpena…un vigneron de Berlou que m’avait présenté Dany et dont l’attachement presque viscéral à son terroir m’avait particulièrement marqué.

Les vins du domaine Mirabel séduisent par leur gourmandise très spontanée mais imposent également un certain respect lorsqu’on mesure la profondeur de leur matière et la qualité de leurs trames minérales.
Les Bancels et Les Eclats montrent de vrais caractères de séducteurs dès leur plus jeune âge même s’ils ne sont qu’au début d’une longue évolution vers des horizons qualitatifs que l’on sent d’ores et déjà exceptionnels…le plus dur sera de trouver assez de patience et d’abnégation pour leur donner le temps de vieillir un peu.
Et que dire de cette somptueuse cuvée de blanc qui avec sa présence élégante et racée en bouche a été à deux doigts de me faire douter de ma religion vouée au culte des crus alsaciens…j’ai presque été soulagé d’apprendre que le domaine était en rupture de stock pour ce vin, c’est dire !!!

Bref, on a visité un beau vignoble, on a bu de très beaux vins et on a rencontré une vraie belle personne…comment ne pas repartir heureux du domaine Mirabel !

Dsc 4119

Merci à Vincent Feuillade pour son amabilité et merci à Cyril d’avoir organisé cette visite…je reviendrai très vite !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.