Tournée estivale dans le vignoble français - Visite au domaine d'Elise à Milly

Après une croisière qui m’a fait découvrir les sites majestueux du pays des fjords, j’ai eu envie de retrouver des paysages plus familiers et plus calmes en programmant un périple inédit dans le vignoble français.
Mon voyage va commencer par une journée dans le chablisien avec la découverte du domaine d’Elise et une nouvelle visite au
domaine Besson.
La deuxième journée me conduira dans le vignoble du centre pour apprendre à mieux connaître les appellations Quincy et Reuilly en faisant étape au
domaine Tatin à Brinay.
Pour terminer, je mets le cap au sud en direction de Vallon Pont d’Arc pour une soirée chez l’ami Cyra, avant de continuer en direction de la Méditerranée avec une visite surprise au domaine Mirabel avant mes haltes habituelles dans le Languedoc, à Daumas-Gassac et chez les Supply-Royer…mais ça vous l’aviez deviné, non ?
Hoppla c’est parti !


Jour 1. : Chablis


1gc
La colline aux Grands Crus

Lors de ma courte visite automnale en 2014, je suis reparti de Chablis avec le projet de revenir rapidement pour passer un peu plus de temps dans cette belle région viticole où le chardonnay règne en maître incontesté.

2fleys
Le vignoble de Fleys.

3chablis
Chablis

Comme j’ai prévu de passer la journée sur place j’en ai profité pour planifier deux visites autour de Chablis : le domaine Besson que je connais déjà mais où j’avais bien envie de retourner une fois de plus et le domaine d’Elise qui sera la première vraie découverte de cette tournée estivale de 2016.

4les clos  5les clos 1
Le Grand Cru Les Clos et un pied de vigne planté sur ce terroir prestigieux

6grenouilles
Le Grand Cru Grenouilles.

7bougros
Le Grand Cru Bougros.

 

Visite au domaine d’Elise à Milly

Le domaine d’Elise est implanté sur le sommet d’une colline qui domine la vallée de Chablis. Grâce au guidage par téléphone du maître des lieux je réussis à trouver le petit chemin de terre qui me conduit vers une belle maison entourée de forêts et de vignes…bienvenue dans l’univers de Frédéric Prain !

8 42
Une signalisation très discrète m’indique que je suis sur le bon chemin…

9 42
La maison du vigneron

Le vignoble du domaine d’Elise est très particulier puisque l’ensemble des parcelles sont situées autour de la maison : on compte 13,5 hectares d’un seul tenant avec 7 hectares en petit chablis, 6,15 hectares en chablis et 0,30 hectares en chablis 1° Cru Côte de Léchet.

Après une trentaine d’années de vie parisienne et avec un diplôme d’ingénieur des travaux publics en poche, Frédéric Prain a décidé de changer de vie pour devenir vigneron à Chablis. En 1983, il a profité d’une belle opportunité avec ce domaine qu’il connaissait déjà un peu pour l’avoir visité en compagnie de son père, grand amateur de vins : « C’était un domaine parfaitement viable qui produisait des bouteilles qui se vendaient bien…je ne connaissais pas grand-chose au vin mais j’ai décidé de me lancer…et je ne l’ai jamais regretté ».

10 40
Vue google earth du domaine : les vignes de petit chablis dans la partie droite, les vignes de chablis dans la partie gauche et les parcelles du premier cru Côte de Léchet en dessous du chemin.

11chablis 1
Chablis et le coteau des Grands Crus vus du domaine d’Elise

12 39
Milly vue du sommet de la Côte de Léchet

Pour commencer la visite Frédéric Prain me propose une promenade pour voir les parcelles de vignes autour de la maison : les pieds de chardonnays sont plantés sur des sols pauvres et très caillouteux qui reposent sur une base de calcaires du Portlandien.

13 39
Une parcelle de petit chablis de 30 ans plantée à 5500 pieds/hectare

Le programme de replantation débuté en 2005 s’est achevé au printemps 2013 : le domaine a conservé 8 hectares de vieilles vignes mais le reste des parcelles a été planté pour permettre une viticulture respectueuse de l’environnement (travail du sol et abandon du désherbage chimique).

14 33
Une jeune vigne de Petit Chablis, replantée à 8000 pieds/hectare et taillée en Guyot simple.

Frédéric Prain met en œuvre une viticulture « à l’ancienne » basée le bon sens et le respect de la nature : des amendements organiques, aucun d’insecticide et un travail du sol partout où c’est possible « le désherbage chimique est encore utilisé lorsque les cailloux qui couvrent le sol sont trop gros pour permettre le passage d’un outil ».
La nature du sol, la qualité des plants de vigne sélectionnés et une exposition sud/sud-est permettent une bonne maturation des raisins et un contrôle naturel des rendements. « Millésime après millésime, mon objectif principal, c’est de produire de beaux raisins ».
Les vendanges sont programmées lorsque les raisins ont atteint leur juste maturité avec un équilibre richesse/acidité optimal.
Comme souvent dans cette région elles se font à la machine « l’utilisation de la machine permet de la souplesse et de la réactivité…et la situation de la cave au milieu des vignes nous offre la possibilité de presser les raisins très rapidement ».
Les vinifications et les élevages se font dans d’impressionnantes cuves en béton (de 50 à 230 hectolitres) : initialement vitrifiées, elles ont été rénovées et garnies d’inox.

15 32
Une partie du cuvage du domaine d’Elise.

16 33
L’intérieur de la cuve de 230 hl.

Les cuvées de chablis et de petit chablis sont élevées en cuves et sur lies fines durant 9 mois.
La cuvée de chablis Galilée bénéficie d’un élevage de 15 à 16 mois en cuves avec un travail régulier sur les lies (remontages des lies durant 4 mois).
La cuvée confidentielle de 1° Cru (5% de la production) est élevée durant 18 mois en fûts.

17 32
Le Chablis Côte de Léchet 2015 en cours d’élevage.

Les mises se font après une légère filtration : fin juillet pour les chablis et les petits chablis et quelques mois plus tard pour les deux cuvées haut de gamme.
Le domaine d’Elise commercialise 85 à 90000 bouteilles « vendues très rapidement » avec un marché très important au Canada.

18 33
Le stock 2014 et 2015


Les vins du domaine d’Elise :

Petit Chablis 2014 : nez discret, presque austère, palette classique sur le citron frais et la coquille d’huître, acidité vive et très véloce en bouche, matière assez légère mais solidement tendue, finale très saline qui provoque une salivation intense.
Issu d’une grande parcelle de vigne de 7 hectares séparée par le chemin qui mène au domaine, ce petit chablis est un vin bien typé qui demandera peut-être encore un peu de garde pour se révéler complètement.
Ceci dit, il est évident que ce petit chablis au caractère bien trempé fera merveille dès aujourd’hui en compagnie d’un plateau de fruits de mer.


Chablis Cuvée Galilée 2014 : nez plus expressif avec un beau registre fruité sur le citron et le pamplemousse avec toujours ce fond minéral très racé, matière ample avec un joli gras et une fine présence tannique, acidité qui se met en place progressivement pour tenir très solidement la structure en lui donnant un très beau volume, finale longue et très saline.
Enrichie par un beau travail en cave cette cuvée Galilée montre un caractère plus riche et plus dense tout en gardant un fond minéral affirmé et bien dans le style chablisien.
C’est un très beau vin qui se laisse approcher facilement dès aujourd’hui mais qui pourra encore se bonifier en cave durant quelques années. MIAM !

Chablis 1° Cru Côte de Léchet 2013 : nez pur et engageant, notes fruitées délicates sur un fond minéral très noble, matière riche, belle gourmandise, acidité mûre mais qui tient remarquablement bien la structure, finale longue et sapide, beaux amers minéraux qui font saliver.
Née sur le coteau classé premier cru situé en dessous du domaine d’Elise, cette cuvée a été vinifiée et élevée dans des barriques de 2 à 6 vins pour lui apporter cette patine qui sied si bien aux vins d’exception.
Riche, concentré et très profondément tramé par une minéralité intense, ce chablis Côte de Léchet est déjà très accessible aujourd’hui tout en assumant pleinement son statut de vin de garde. MIAM
 !

20 32
La triplette du domaine d’Elise.

Vigneron autodidacte et fort sympathique, Frédéric Prain a choisi de quitter la vie citadine pour s’installer sur les hauteurs de Chablis dans ce magnifique domaine viticole. N’ayant pas de formation spécifique, il a appris le métier sur place : « le domaine produisait du vin avant que je m’installe, j’ai gardé l’équipe et j’ai observé ».
Par la suite, il s’est perfectionné millésime après millésime en écoutant les conseils d’autres vignerons mais surtout en « tirant les leçons de mes expériences…réussies ou non ». Sa formation scientifique initiale lui a surtout été utile pour gérer son domaine avec une grande rigueur.
Après plus de 30 ans au domaine d’Elise, Frédéric Prain est aujourd’hui un vigneron reconnu et respecté à Chablis et ses vins sont régulièrement plébiscités par la presse spécialisée (R.V.F., Oz Clake) ou les guides viniques (Hachette, Bettane&Desseauve).
Voilà une belle trajectoire de vie comme je les aime !

19 33
Frédéric Prain, un vigneron poétique et rationnel à la fois.

Les trois vins que j’ai pu déguster dans leur prime jeunesse se sont montré particulièrement convaincants : on sent des belles maturités sur chaque cuvée mais les équilibres restent sans concession grâce à des présences salines vraiment exceptionnelles.
Le petit chablis encore un peu timide est profondément minéral, le premier cru de 2013 est absolument magnifique et la cuvée Galilée est l’un des plus beaux chablis villages qu’il m’ait été donné de boire jusqu’ici…que dire de plus !

Merci à Frédéric Prain pour ces beaux moments d’échanges viniques.

21fourchaume
Départ du domaine d’Elise vers Chablis avec une vue sur le coteau de Fourchaume.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau