Pèlerinage en Bourgogne 2014 - Domaine Marchand Frères à Gevrey Chambertin

Mon premier séjour bourguignon date du début des années 80 et mon premier compte-rendu spécial « Bourgogne » a été publié sur le net en 2006 (sur le forum « degustateurs.com »)…bon sang, j’ai l’impression que le temps passe de plus en plus vite !
Avec quelques désistements pour raisons professionnelles notre groupe de pèlerins ne comptera que 3 fidèles en 2014, puisque seuls Martial et son épouse ont réussi à se libérer pour venir célébrer Bacchus au pays de Saint Vincent en ma compagnie.
A force de venir frapper aux portes des mêmes vignerons, j’ai fini par comparer cette tournée à un pèlerinage…d’ailleurs, avec le programme de cette année qui ne propose qu’une seule visite inédite parmi les 7 étapes prévues, le terme n’a jamais été aussi approprié !
Dans la liste des « connus et reconnus » nous trouverons Rebourgeon-Mure, Chicotot, Buisson-Charles, Nicolas Perrault, François Carillon et Marchand Frères, dans le rôle de la « découverte de l’année » il y aura le Domaine des Rois Mages à Rully.
Hoppla c’est parti !

Dsc 1679Nuages bas et pluie fine sur le vignoble de Rully très vert en cette fin d’été…l’image d’une Bourgogne qui attend le soleil avec impatience pour sauver un nouveau millésime bien compliqué...allez, on y croit !

 

Jour 2 : domaine Marchand Frères à Gevrey Chambertin

 dsc-0604.jpg


Après une rapide collation – le temps presse un peu comme d’habitude – nous partons vers Gevrey Chambertin pour effectuer notre dernière visite de ce pèlerinage 2014.
En août 2013 nous avons pu apprécier une dégustation impressionnante de la gamme Marchand Frères en cours d’élevage en et au printemps une horizontale de crus de Morey Saint Denis élaborés par Denis Marchand a obtenu un vrai plébiscite lors d’une session AOC…il n’en fallait évidemment pas plus pour que nous décidions d’aller rencontrer une nouvelle fois ce vigneron.

39 7
Le domaine Marchand Frères fin août.

Malgré un millésime compliqué et des vendanges qui s’annoncent très précoces, Denis Marchand nous accueille avec le sourire et nous invite à le suivre dans la cave pour nous présenter quelques cuvées 2013 en cours d’élevage.

41 7
Cadre très traditionnel pour déguster les cuvées en cours d’élevage du domaine.

Morey Saint Denis 1°Cru Les Genavrières : nez très pur avec un fruit discret et une touche pierreuse assez marquée, bouche allongée, tendue par une belle acidité, finale qui étire un sillage minéral intense.
Dégusté pour la deuxième année consécutive en cours d’élevage cette cuvée prouve que le chardonnay peut parfaitement se plaire sur les sols nuitons : pur, élégant, bien tendu et déjà bien minéral…ce Morey blanc issu d’un lieu-dit entre le Clos de la Roche et le Clos Saint Denis, prend des allures un peu pulignesques en 2013. MIAM !

Morey Saint Denis : nez discret, marqué par des notes un peu métalliques qui trahissent une forte réduction, en bouche la matière déploie un beau volume avec une trame tannique d’une grande finesse, finale longue sur la baie de cassis et la réglisse.
Cette première cuvée de rouge, encore en pleine fermentation malo-lactique donne une première image d’une série de vins qui s’annonce assez difficile à goûter aujourd’hui : « Avec des vendanges 2013 très tardives, les vins sont encore loin d’être terminés à l’heure actuelle ».
Ceci dit, la présence en bouche de ce Morey est séduisante avec une silhouette joliment balancée et une finale aromatique d’une belle pureté.

Gevrey Chambertin Vieilles Vignes : nez plus ouvert, cassis et notes florales très élégantes, matière dense et solidement charpentée, finale racée sur la réglisse et la mine de crayon.
Avec sa complexité aromatique naissante et la qualité de sa présence en bouche, ce Gevrey viril mais civil qui se goûte vraiment bien en ce moment est très prometteur. Une belle cuvée en perspective !

Chambolle Musigny : nez très perturbé, bouche plus séduisante avec une matière ronde et onctueuse où on perçoit un fruité naissant, finale discrète mais agréable.
Ce vin qui vient juste de terminer sa malo ne se montre vraiment pas sous son meilleur jour lors de cette dégustation mais lorsqu’on a eu déjà le plaisir de rencontrer un Chambolle conçu par Denis Marchand on ne peu que rester confiant pour l’avenir de cette cuvée.

Morey Saint Denis 1°Cru Les Faconnières : nez bien en place avec un fruité complexe et croquant, bouche bien posée qui se tient déjà de façon impeccable, volume et patine tannique bien souple, finale longue et tonique.
Les premiers crus de Morey de Denis Marchand sont toujours exemplaires de classe et d’équilibre et ce Faconnières ne déroge pas à la règle : il donne le ton d’une série qui sera forcément mémorable en 2013. A réserver d’urgence…

Gevrey Chambertin 1°Cru Les Combottes :nez assez intense où cohabitent de beaux arômes fruités avec des notes de réduction nettement moins flatteuses, très belle bouche juteuse et virile où on devine déjà de belles nuances minérales, finale dessinée avec élégance sur les fleurs et les fruits noirs.
Issu d’un magnifique terroir situé à l’extrême sud du ban de Gevrey à côté de Latricères, ce premier cru porte la marque minérale des plus grandes cuvées nuitonnes : bien que dégusté dans une phase peu avantageuse ce Combottes montre une qualité de matière qui ne laisse aucun doute sur son devenir. Très prometteur !

Charmes Chambertin : nez assez expressif et d’une belle complexité, poudre à canon à l’ouverture puis palette fruitée (mûre et cassis) et finement réglissée, bouche majestueuse, ample et très puissante, finale très longue, sillage minéral avec une petite touche de violette.
Ce Grand Cru à peine éclos et pourtant déjà vraiment bien en place montre une profondeur et une densité qui forcent le respect…J’espère pouvoir regoûter cette merveille dans quelques années. MIAM !

Après ce passage en cave où Denis Marchand nous a présenté quelques une de ses cuvées les plus accessibles à l’heure actuelle – « J’ai choisi les barriques qui se goûtaient le moins mal car mes vins sont dans une phase particulièrement compliquée en cette fin d’été » – nous remontons dans le caveau de dégustation pour découvrir quelques 2012 en bouteilles.

42 8
Sympathique comité d’accueil au caveau de Denis Marchand.

Morey Saint Denis Vieilles Vignes : nez fin et discret sur les fruits rouges et une petite touche de poudre de craie, bouche tonique avec un fruité très pur, finale légèrement serré mais très nette.

Gevrey Chambertin Vieilles Vignes : nez superbe avec un fruité charmeur et de belles notes florales, matière gourmande au toucher velouté, finale fraîche et discrètement minérale.

Chambolle Musigny Vieilles Vignes : nez discret avec un registre floral très classieux, matière douce et sensuelle en bouche, finale précise et bien tendue.

Morey Saint Denis 1°Cru Les Faconnières : nez superbe, très élégant avec une grande complexité aromatique, matière généreuse en bouche, texture caressante et finale longue, sillage floral charmeur.

Morey Saint Denis 1°Cru Les Millandes : nez très discret, presque mutique, matière dense et concentrée, silhouette musculeuse structurée par des tanins solides mais pacifiques, rémanence fruitée délicate mais bien longue en finale.

Lors de notre visite du mois d’août 2013 nous avions déjà eu un petit aperçu fort prometteur de certaines cuvées de cette série. Un an plus tard nos attentes sont comblées car ces 5 bouteilles se dégustent avec un réel plaisir tout en laissant deviner de très belles potentialités que l’amateur prudent et patient pourra découvrir dans quelques années : les palettes aromatiques sont complexes, les matières sont remarquablement équilibrées avec des textures veloutées à souhait sans oublier de subtiles empreintes minérales qui commencent à se définir.
Que du bon…mais c’est une peu une habitude chez Denis Marchand !

43 9
Petit coup de cœur personnel sur cette série de 2012…MIAM !


- Comme à chaque fois qu’on lui a rendu visite, Denis Marchand nous à reçus avec beaucoup de patience et gentillesse pour nous accompagner à la découverte de ses dernières créations viniques.

- Après des vendanges 2013 plus tardives que d’habitude, les vins du domaine se trouvent pas dans une phase très propice à la dégustation : même si Denis Marchand a pris soin de nous faire goûter, les cuvées les moins perturbées, nous sentions bien que ces vins n’appréciaient que moyennement qu’on les dérange en cette fin d’été.
Ceci dit, malgré des expressions aromatiques souvent peu flatteuses nous avons pu apprécier l’élégance des structures et la perfection des équilibres en bouche de tous les vins prélevés sur barriques en cours d’élevage...tout pour réussir un très beau millésime. Confiance !

- La petite sélection de bouteilles du millésime 2012 affirme le style Marchand qu’on aime : finesse aromatique, précision dans les équilibres, cohérence absolue entre fruit et élevage…du très beau travail pour un vigneron qui mérite amplement sa place d’incontournable dans notre tournée bourguignonne.

- Merci à Denis Marchand pour son amabilité et sa disponibilité.

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.