Périple sudiste 2014 - Domaine Pin des Marguerites

PERIPLE SUDISTE 2014

Institué depuis l’année 2011 ce périple printanier me conduit à abandonner lâchement femme et enfants pendant plusieurs jours pour assouvir mon coupable penchant de picoleur mondain dans les vignobles ensoleillés du sud de la France.
Bien sûr j’ai un peu honte, mais j’assume…surtout lorsque je pense au programme 2014 qui me fera enchaîner un grand nombre de visites chez des vignerons et quelques agapes avec des amis qui savent apprécier les bonnes choses de la vie et que je retrouve toujours avec un immense plaisir.
Après une première halte obligée à Vallon Pont d’Arc chez l’ami Cyra, une étape à Saint Martin d’Ardèche au domaine Nicolas Croze, je pose mes valises pendant deux jours en Languedoc pour 4 rencontres forcément mémorables : au domaine Pin des Marguerites, au domaine La Madura, au Mas de Daumas Gassac et au domaine Supply-Royer.
Pour finir, comme la longue remontée vers le nord me semble souvent très monotone, j’ai décidé de l’agrémenter en faisant un dernier petit crochet par Ampuis pour découvrir les vins de Christophe Pichon.
Hoppla, c’est parti !

Pin des marguerites 10
Comment rester insensible devant ce paysage (Saint Chinian-Berlou)…


Supply 4
…où celui-ci (Terrasses du Larzac vues d’Arboras) !

 

 

Une journée dans le vignoble de Saint Chinian

Découvrir le vignoble de Saint Chinian avec un guide débordant de passion et de générosité comme Dany Jaffuel, est une expérience inoubliable que je vais avoir le plaisir de revivre une nouvelle fois cette année.
Avec le soleil et le ciel bleu en prime, j’ai comme l’impression que ce second voyage initiatique dans ces terroirs ancestraux du saint-chinianais va me procurer de grandes émotions.
Notre circuit qui nous conduit à travers des paysages sauvages et majestueux, va nous permettre de rencontrer deux grands vignerons : Richard Carpena et Cyril Bourgne.
C’est parti !

Pin des marguerites 16
Vignes sur les coteaux de Berlou au pied du plateau du Caroux (1090m)


Domaine Pin des Marguerites à Berlou

Pin des marguerites 26


Richard Carpena est installé à Berlou à la tête d’un domaine de 10 hectares qu’il a crée en 2005 à partir du patrimoine viticole familial dont il a sélectionné les meilleures parcelles pour pouvoir y élaborer des vins authentiques et bien marqués par les sols de schistes de cette appellation.

Pin des marguerites 2
Le village de Berlou au loin

La visite des vignes débute par une halte au niveau de la table d’orientation de Berlou située à côté d’une parcelle sur schistes bleus et bruns exposée au sud : une vue splendide et une leçon de terroir par Richard Carpena.

Pin des marguerites 3
Un point de vue exceptionnel à partir de la table d’orientation de Berlou…


Pin des marguerites 6
 …et Richard Carpena qui nous explique ses terroirs et son travail.

Chasseur de bécasses, cycliste et randonneur confirmé, ce vigneron connaît les différents biotopes de ce secteur montagneux du saint-chinianais comme personne. Passionné par la géologie complexe de Berlou, il nous distille un exposé vivant et illustré in-situ sur ce terroir qui donne une identité si particulière aux vins qui y naissent.

Pin des marguerites 1
Un ilot de vignes sur schistes de l’ordovicien près de la table d’orientation de Berlou.


Pin des marguerites 7
 Un pied de mourvèdre sur la parcelle de la table d’orientation…


Pin des marguerites 9
…et des rangs de syrah nouvellement greffées au bas de cette parcelle.


Pin des marguerites 8
Une « feuille » de schiste bleu ramassée au pied d’un cep.

Notre pérégrination viticole se poursuit sur des chemins sinueux et cahoteux bordés de lavande anglaise de cistes et de genets en fleurs pour arriver dans un autre secteur de schistes où Richard exploite plusieurs parcelles de très vieux carignans.

Pin des marguerites 13
Les vieux carignans qui viennent d’être traités au soufre en poudre…


Pin des marguerites 14
…d’ailleurs les parents de Richard sont toujours au travail (ici M.Carpena père en pleine action).


Pin des marguerites 15
Un pied de carignan fraîchement poudré.

Les sols de schistes qui portent les vignes à Berlou datent tous de l’ordovicien mais leur aspect physique varie d’un secteur à l’autre : dans les rangs de carignans que nous arpentons on trouve un mélange complexe de lames de schistes bleus et bruns ainsi que des cailloux de quartz blanc.

Pin des marguerites 17
Jolie mosaïque non… !

La dernière halte de cette belle virée dans le vignoble de Berlou nous permet de découvrir la parcelle de vieux grenaches située sur le lieu dit « Pin des Marguerites » qui a donné son nom au domaine.

Pin des marguerites 20
Les grenaches sur schistes du Pin des Marguerites.

De retour au village nous nous rendons dans la cave de Richard Carpena où il nous propose de déguster quelques unes de ses cuvées en vente actuellement.

Pin des marguerites 22
Richard Carpena nous présente ses vins dans le coin dégustation aménagé dans sa cave.

Le Blanc de Mathilde – Vin de France 2012 : nez floral très distingué, bouche souple, équilibre aérien, finale délicatement acidulée.
Cet assemblage dominé par le viognier et complété par du grenache blanc développe une aromatique pas trop exubérante mais plutôt « classieuse » et révèle une présence en bouche bien tonique.
Voilà une très belle entrée en matière…vivement la suite !

Lou Gabel – Vin de France 2012 : fruits noirs bien mûrs et notes fumées au nez, matière gourmande, structure sphérique et finale fraîche avec une fine touche de pierre à feu.
Cette première cuvée de rouge du domaine qui est habituellement estampillée AOP Saint Chinian, allie avec bonheur un côté très caressant et un côté minéral et schisteux déjà superbement défini.
Un vin typé et facile d’accès avec un rapport Q/P exceptionnel.

Pin des Marguerites-Tradition – Saint Chinian 2012 : aromatique pleine de charme avec des notes de fruits noirs confits, matière veloutée en bouche, tanins souples et racés, minéralité très tactile, finale fraîche et salivante avec une rémanence complexe sur le fruit, les herbes de garrigue et la menthe.
A l’instar de la précédente, cette cuvée nous propose une expression très aboutie d’un vin de schiste : un vin tendre et profondément minéral…Superbe !!!

Horizon – Saint Chinian 2011 : nez complexe avec un fruité toujours bien mûr et de belles notes épicées, voluptueux en bouche avec des tanins présents mais d’une grande finesse, finale longue où on retrouve le registre perçu à l’olfaction mais aussi de discrètes évocations minérales et fumées.
Cette cuvée racée et concentrée qui possède une minéralité sous-jacente de grande classe est déjà très agréable aujourd’hui…mais je pense qu’Horizon 2011 a le potentiel pour devenir un grand vin…Patience !

Pétale Pourpre – Saint Chinian-Berlou 2010 : nez plus mûr mais assez discret avec des notes de prune, de noyau de cerise et d’épices douces, richesse et concentration en bouche mais silhouette élégante, finale assez austère marquée par des tanins boisés un peu secs.
Le jus est d’une qualité exceptionnelle mais l’élevage qui marque un peu la finale nous laisse quelques doutes et quelques regrets.

100% Mourvèdre – Vin de France 2012 : nez complexe et raffiné avec des notes minérales bien marquées (pierre à feu, fumée), belle puissance, structure sphérique, finale intense mais sans lourdeur avec une présence saline très salivante.
100% Mourvèdre – Vin de France 2010: après une réduction fugace, la palette aromatique se développe avec encore plus de finesse que le 2012, harmonie et suavité en bouche, finale longuement minérale.
Cette cuvée mono-cépage et donc exclue de l’appellation Saint Chinian est un pur bonheur ! Finesse tannique, suavité de la matière et expression minérale profonde…le tout avec un rapport Q/P inouï. Un vin indispensable !

Pin des marguerites 23
La série du domaine Pin des Marguerites presque au complet.


J’ai été très heureux de pouvoir rencontrer Richard Carpena, vigneron humble et travailleur qui a établi une relation presque fusionnelle avec ses terroirs de schistes de Berlou dont il parle avec une sincérité et une précision qui forcent l’admiration.
Ce fut sans conteste l’un des grands moments d’émotion et de culture vinique de mon périple 2014.

Les vins du domaine Pin des Marguerites m’ont séduit sans réserve : affables dès leur prime jeunesse, ils possèdent tous des personnalités d’une grande profondeur et expriment leur terroir avec beaucoup de précision et de sincérité. L’empreinte des schistes est marquée dans chaque cuvée que Richard produit : des notes pierreuses et fumées omniprésentes dans les palettes aromatiques et une grande élégance dans les structures qui allient avec bonheur force et souplesse.
Dans cette gamme très homogène, je citerai néanmoins la cuvée Tradition qui est une vraie clé pour entrer dans l’esthétique des vins rouges de schistes mais aussi Lou Gabel et 100% Mourvèdre qui offrent des rapports prix-plaisir hallucinants.

Pin des marguerites 24
Un fossile de trilobite dans une lame de schiste trouvé par Richard dans les vignes de Berlou.

Je connaissais vaguement l’appellation Saint Chinian-Berlou pour avoir pu déguster quelques vins produits par la cave coopérative de ce village lors du Salon « Mer et Vignes » qui se tient deux fois dans l’année à Strasbourg, mais je n’avais jamais imaginé la beauté du site de Berlou ni la richesse géologique de ce terroir.
Grâce à Dany et à Richard, j’ai pu combler cette lacune de la plus belle manière qui soit…mille mercis à eux !

4 15
Petite carte géologique en prime

Pour en savoir un peu plus sur les terroirs de Berlou je vous recommande la lecture dune contribution publiée il ya quelques temps par Dany Jaffuel sur le site degustateurs.com : Terroir de schistes (666.18 Ko).

 

Commentaires (3)

1. Urban jean 07/05/2017

Bonjour!
C'est en allant sur le site de Berlou, ou nous sommes allés passer des vacances pendant quelques années, que nous avons découvert que Mr Carpena Richard était devenu viticulteur, voilà 25 ans que nous n'y sommes pas retourné, nous étions voisins avec ses grands-parents paternels (chez Mr et Mme Gout, en face de chez eux) avec qui nous étions devenus amis, et dont nous parlons encore à la maison, c'est un grand plaisir de le voir sur le site, et prévoit une commande au plutard pour la fin de l'année, afin de déguster ses produits
Si ce courrier pouvait lui être transmis ce serait bien
Merci
Mr,Mme Urban du Cambresis

2. gallet 29/07/2015

Ce juillet 2015, dans un magasin de producteur, sur le chemin du retour, mon œil a été attiré par "Lou Gabel - Pin des Marguerites 2012 ", dans les 5€.
Seule information "vin de France". A ce prix il voisinait avec St-Chinian, Faugères et autre appellations connues. La vendeuse ne put me renseigner. Je pris une bouteille, ayant souvent eu de bonnes surprises avec ces anonymes.
Belle surprise en effet. Vin qui sort de l'ordinaire, de ceux que j'aime (seule référence à mes papilles). Au printemps je dois retourner dans la région et compte bien m'approvisionner.
Merci pour votre bel article

3. Jaffuel Dany 05/05/2014

Bonsoir Pierre
Merci pour cette synthese de notre visite à Richard. Fusion est le terme que tu emploies fort justement pour décrire la relation entre Richard et les schistes de Berlou...
Tu as pu il y a deux ans decouvrir la partie grès de Saint-Chinian avec Mas de cynanque, avec la Madura à venir tu es sur les 2 plus des calcaires. L'an prochain nous irons voir Mathieu et Isabelle Champart qui sont exclusivement sur des calcaires..
Dany

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau