Périple sudiste 2017 - Visite au château La Roque

1 58
Des vignes, du ciel bleu et le Mont Baudile à l’horizon…on dirait le Sud


Avec des vacances de printemps placées au milieu du mois d’avril, la 7° édition de ce périple dans les vignobles du sud sera l’un des plus précoces jamais effectués.
L’habituelle étape dans la vallée du Rhône prévue lors mon voyage aller vers Port Camargue se fera à Pont-de-l’Isère au
Clos des Grives.
Le lendemain, je vais migrer vers la vallée de l’Hérault en allant faire une première visite au Domaine d’Aupilhac à Montpeyroux avant de passer la traditionnelle soirée à Arboras en compagnie d’Eric et Marie-Ange Supply-Royer.
L’emploi du temps du dernier jour sera pris en charge par Yves Cortey et Dany Jaffuel avec un circuit autour du Pic Saint Loup agrémenté de quelques belles étapes viniques : le Château La Roque, L’Ermitage du Pic Saint Loup et le Château de Cazeneuve.
Hoppla, c’est parti !


Une journée au pied du Pic Saint Loup

 
1 65
Vus de Port Camargue, la baie d’Aigues Mortes, la Grande Motte et le Pic Saint Loup à l’horizon…l’objectif de la journée est en vue.

Organisée par Yves Cortey, professeur d’E.P.S. et caviste on-line à ses heures perdues, cette journée va nous permettre de visiter quelques domaines emblématiques de cette appellation.
Le programme s’annonce chargé mais passionnant : Château La Roque le matin, l’Ermitage du Pic Saint Loup et le Château Cazeneuve l’après-midi.

2 63
Le Pic Saint Loup et la falaise de l’Hortus au printemps 2017

 

Visite au château La Roque à Fontanès

3 63

Le château La Roque est situé dans un vallon proche du village de Fontanès : on y accède par un petit chemin qui mène à un véritable « coin de paradis » où se trouve une grande et belle bâtisse entourée de parcelles de vignes.

4 60
Le chemin d’accès au château La Roque…

5 58
…et le plan pour se repérer et qui permet de comprendre l’originalité de ce domaine.

Ce domaine de 80 hectares d’un seul tenant est situé dans un grand amphithéâtre protégé par les collines boisées et ses 32 hectares de vignes son implantées sur des terrasses entourées de garrigues.
Les vignes sont plantées sur des sols d’éboulis argilo-calcaires et les différentes parcelles se situent à des altitudes comprises entre 125 et 230 mètres.

6 59
Une parcelle de vigne près du château côté est…

7 59
…et une vue sur le vignoble côté ouest.

Actuellement ce sont les cépages destinés à faire du vin rouge qui occupent 80% des parcelles du domaine :
- 55% de syrah sur des parcelles en bas de pente sur des sols assez profonds
- 25% de mourvèdre sur des parcelles argilo calcaires situées à mi-coteau
- 20% de grenaches noirs sur des parcelles caillouteuses en haut de coteau.

Les parcelles de raisins blanc se trouvent principalement sur des sols profonds en bas de coteau, 4 cépages y sont cultivés : rolle (30%), grenache blanc (30%), marsanne (20%), roussanne (20%).

Les vignes ont été travaillées en bio dès 2004 et depuis 2011 la production du château La Roque est certifiée Demeter.

« Mon souci premier, c’est la qualité des sols sur lesquels poussent les vignes…la cave c’est de la poésie » ainsi parle Cyriaque Rozier, le régisseur du domaine qui prône le travail du sol au cheval « pour éviter le tassement et préserver la vie dans les sols ».

23 34
Le vignoble de La Roque direction sud.

Dans ce cadre idyllique, les bâtiments entièrement rénovés sont d’une beauté majestueuse et s’insèrent dans le décor avec une parfaite harmonie.

8 58
La façade est du château La Roque…

9 54
…et la vue sur l’arrière…

15 44
…avec les bâtiments professionnels (cuvage et chai) attenants.


La salle de dégustation spacieuse et accueillante est aménagée dans le bâtiment principal et c’est là que notre petit groupe se retrouve en compagnie de Cyriaque Rozier pour une petite séance de picole matinale.

10 53
Notre groupe de d’oenophiles en plein travail...

11 54
…et Cyriaque Rozier au service et aux commentaires.

La gamme du domaine comprend 5 références : un blanc, un rosé et 3 rouges.

AOC Languedoc Château La Roque blanc 2016 : nez fringant et charmeur, notes de pêche de vigne et d’herbes de garrigue sur un fond citronné bien frais, fruité pur et très gourmand en bouche, équilibre assez droit, finale tonique et salivante.
(30% marsanne + 30% rolle + 25% grenache blanc + 15% roussanne – élevage : 8 mois en cuves et en demi-muids).
Avec son fruité éclatant et son équilibre bien frais ce joli vin blanc associe une expression aromatique très ensoleillée et une présence plus tempérée en bouche.
Je suis sous le charme !

AOC Pic Saint Loup Château La Roque rosé 2016 : nez séduisant avec une palette un peu « régressive » sur le bonbon anglais et le sirop de grenadine, bouche souple et légère qui développe des arômes très suaves, finale digeste et glissante.
(30% cinsault + 30% mourvèdre + 20% syrah + 20% grenache noir – élevage : 5 à 6 mois en cuves)
« Tout ce que vous avez toujours voulu trouver dans un rosé sans jamais oser le demander »…voilà le commentaire inspiré par le grand Woody que cette superbe cuvée à suscité dès la première gorgée qui a glissé au fond de mon gosier en ne me laissant pas la moindre chance de la recracher.
Attention ce vin peut créer un état de dépendance !!!

AOC Pic Saint Loup Château La Roque rouge 2015 : fruité épanoui et flatteur au nez, bouche superbe avec une matière élancée, une trame tannique onctueuse, une ligne acidulée vivifiante et une finale sapide et parfaitement équilibrée.
(50% grenache noir + 35% syrah + 15% mourvèdre – élevage : 12 mois en cuves béton)
Cette première cuvée de rouge, dont le potentiel de séduction n’est pas sans rappeler le rosé précédent, se livre au dégustateur avec une gourmandise et une buvabilité redoutables tout en révélant un vrai caractère languedocien. MIAM !

AOC Pic Saint Loup Château La Roque-La Cupa 2012 : nez profond et complexe, notes de fruits noirs, d’épices orientales et de cacao amer, ample et corsé en bouche, mâche tannique serrée mais bien mûre, finale sapide, présence saline sensible et long sillage épicé.
(65% syrah + 35% mourvèdre – élevage : 16 mois, la moitié du volume en foudres et la moitié du volume en barriques
Malgré son côté ouvert et avenant, cette cuvée juteuse et structurée par une belle trame minérale nous emmène dans le monde des grands vins de terroir du Languedoc conçus pour être appréciés dès leur prime jeunesse où pour être oubliés quelques années en cave. MIAM !

AOC Pic Saint Loup Château La Roque-En Garde 2010 : nez discret et racé, notes de fruits noirs et de poivre sur un fond minéral noble, matière charnue et bien concentrée en bouche, acidité solide et structurante, tanins veloutés, finale très longue marquée par une présence saline intense et un sillage sur la violette, les épices et le chocolat noir.
(85% mourvèdre + 15% grenache noir – élevage : 16 à 24 mois en demi-muids)
Dans sa bouteille à la forme un peu spéciale – que j’avoue ne pas trop apprécier – la cuvée haut de gamme du château La Roque assume son rang en révélant une chair musculeuse et une charpente très solide tout en gardant un côté facile d’accès et une petite gourmandise bien canaille. MIAM !

12 52

 
Cyriaque Rozier n’est pas seulement le régisseur du château la Roque mais il est également l’heureux propriétaire du Château Fontanès, un domaine qu’il a crée en 2003 « sur le terrain d’une ancienne oliveraie » et dont les 9 hectares de vignes sont conduits en biodynamie avec des sols travaillée exclusivement au cheval.

Pour terminer cette dégustation Cyriaque nous invite donc à découvrir 2 vins de son domaine :

AOC Pic Saint Loup Château Fontanès 2015 : nez riche et bien typé sud, notes de fruits rouges et noirs relevées par des nuances d’herbes de garrigue (menthe poivrée, thym…), matière dense et profonde en bouche, acidité bien en place qui étire la structure, présence tannique sensible en finale, long retour aromatique sur les fruits bien mûrs et les herbes aromatiques.
(syrah + grenache noir + mourvèdre – élevage : 80% en cuves et 20% en foudres).

13 4   13 5

AOC Pic Saint Loup Château Fontanès-La Petite Serine 2014 : nez marqué par une petite réduction à l’ouverture puis joli développement aromatique sur les fruits noirs (mûre, quetsche), la réglisse et le cacao amer, matière ample et concentrée, structure sphérique, trame tannique serrée mais bien mature, finale puissante avec un sillage très long sur les fruits et les épices douces.
(80% syrah petite serine + mourvèdre + carignan – élevage : cuves et foudres).

14 1   14 2 1

Ces deux cuvées du Château Fontanès allient le sérieux d’un vin profondément marqué par son terroir et l’amabilité d’un jus généreux et aromatique comme on aime en trouver dans cette région.
Réalisée à partir d’une variété de syrah hautement qualitative – appelée « petite serine » – la cuvée 2014 nous éblouit par sa puissance expressive et son équilibre alors que le 2015 qui semble conçu pour être apprécié dans sa jeunesse assure avec facilité son rôle de parfait séducteur. Double MIAM !

Avant de passer à table nous effectuons une rapide visite du cuvage et du chai d’élevage où notre guide nous explique les grands principes qui dirigent son travail en cave :
- les vendanges sont manuelles et les raisins sont amenés à la cave en cagette « pour ne pas écraser les baies »…respect de la matière première avant tout !
- les raisins blancs sont refroidis avant le pressurage, les raisins rouges sont égrappés et mis en cuve par gravité.
- les fermentations se font exclusivement sous l’effet des levures indigènes et chaque parcelle est vinifiée séparément
- les blancs et les rosés sont assemblés à l’issue de leur phase de fermentation
- certaines cuvées de rouge sont assemblées après les vinifications mais il y a des cépages qui sont élevés seuls pour être assemblés plus tard.

16 43
Le cuvage du château La Roque

17 43
La cave d’élevage avec des barriques…

18 45
…des demi-muids…

19 44
…et des foudres.

Comme c’est l’heure de l’apéritif et comme nous avons pris soin d’emporter nos verres dans la cave nous avons le droit de déguster quelques cuvées en cours d’élevage :

Grenache 2015 : notes intenses d’herbes de garrigue au nez, jus très mûr, léger moelleux en milieu de bouche…suavité et gourmandise.
Syrah 2015 : aromatique discrète, matière très concentrée en bouche, trame tannique serrée mais bien mûre.
Mourvèdre 2015 : belle expression florale au nez, silhouette svelte et très élégante, équilibre gourmand, finale longue et sapide.
Ces 3 cuvées qui sont encore en train de s’affiner dans des foudres en attendant d’être assemblées, affirment des profils bien identifiés. Même si le millésime se fait sentir dans la richesse des jus, les cépages et leurs terroirs parlent haut et fort pour définir des personnalités très différentes : caractère loquace et charmeur pour le grenache, un peu renfermé mais très puissant pour la syrah, distingué et racé pour le mourvèdre…voilà un trio très prometteur.

20 39


La fin de cette visite se passe sur une belle terrasse à l’ombre d’un micocoulier où nous dégustons des plats apportés par Yves – un plateau de fruits de mer, de la lotte et un magnifique gâteau pour fêter l’anniversaire de Cyriaque Rozier – accompagnés de quelques jolis flacons apportés par les convives.

21 35
Déjeuner sur la terrasse…

22 34
…avec une vue magique sur les vignes du château La Roque.

Après ma première visite dans le secteur du Pic Saint Loup (en 2015) j’ai été immédiatement conquis par la beauté magnétique que dégage ce site languedocien…et lorsque mes amis Yves et Dany m’ont annoncé qu’on allait passer une journée entière autour du Pic je me suis dit que j’avais bien fait de quitter mon Alsace chérie pour aller m’encanailler un peu dans le sud !

Grâce à Yves Cortey qui a parfaitement organisé cette virée gourmande, j’ai pu découvrir un domaine magnifique, un vigneron passionné et une série de vins d’une qualité absolument irréprochable.

Lorsque je suis arrivé au château La Roque j’ai été frappé par la beauté de cette grande maison placée au milieu d’un ilot de vignes et je n’aurai absolument pas compris qu’on ne fasse pas de grands vins dans un tel environnement.
En blanc, en rosé ou en rouge, les cuvées d’entrée de gamme du château La Roque brillent par leur gourmandise et leur digestibilité tout à fait exceptionnelles.
Les deux grands rouges sont vinifiés et élevés pour nous offrir une expression pure et authentique de leurs terroirs : ce sont des vins très profonds qu’on déguste les yeux clos pour savourer leur jus corsé et ressentir la force de leur empreinte minérale.

Les deux « guest stars » de Fontanès se situent dans la ligne esthétique des grandes cuvées de rouge du château La Roque : ce sont des vins concentrés, sapides et minéraux qu’on peut boire dès aujourd’hui où qu’on laissera quelques années en cave pour leur donner le temps de s’harmoniser encore un peu plus.

Coup de cœur général pour ce petit coin de paradis découvert grâce à Yves, pour ce vigneron sympathique et engagé et tous les vins dégustés aujourd’hui…même le blanc qui m’a vraiment convaincu et dieu sait que je suis difficile sur cette couleur !

Mille mercis à tous ceux qui ont œuvré pour me permettre de vivre ces beaux moments.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.