Les vins du mois d'avril 2022

pierre_radmacher Par Le 24/05/2022 0

Dans Vins du mois

Muscat Mittelweg 2019
Domaine Gross à Gueberschwihr

Img 5406

Robe : jaune franc avec un léger trouble
Nez : intense et charmeur, notes de raisin frais sur un fond floral épanoui et complexe (fleur de sureau, muguet, fleur d’oranger)
Bouche : pleine et charnue structurée par une acidité assez vive et une fine trame tannique, texture légèrement grenue, finale tonique avec des amers minéraux délicats.
Avec son aromatique épanouie et sa présence en bouche pleine d’énergie cette cuvée de muscat de macération (25 jours, raisins égrappés) révèle une vrai personnalité de vin de terroir et nous rappelle que Vincent Gross est vraiment une référence alsacienne sur ce style de vin. MIAM !


Riesling Grand Cru Kastelberg 2011
Domaine Moritz à Andlau

Img 5413

Robe : jaune profond avec des éclats dorés
Nez : complexe et racé avec des notes de pamplemousse, de cire d’abeille et d’épices sur un fond terpénique assez marqué
Bouche : droite et puissante avec un jus concentré et légèrement grenu, présence saline intense, finale très salivante avec des amers nobles et un long sillage minéral (pierre à fusil, poudre à canon)
Après une décennie de vieillissement, ce Kastelberg assume pleinement la puissance et le caractère minéral un peu austère qui lui viennent de e grand terroir de schiste : c’est un vin pur et racé qui fera merveille à table dès maintenant mais qui pourra encore attendre quelques années en cave.


Moselle Château de Vaux-Maddalena 2015
Domaine Molozay à Vaux

Img 5410

Robe : jaune franc, très lumineuse
Nez : intense et complexe, notes de pomelo, d’anis et de gingembre sur un fond végétal noble relevé par de fines nuances torréfiées
Bouche : attaque franche avec une acidité mure et large qui structure un jus fruité consistant et très salin, finale tendue et salivante avec un retour persistant sur les agrumes.
Elevée durant 14 mois dans des fûts de chêne mosellan de 600 litres, cette cuvée 100% müller-thurgau est une vraie petite pépite qui allie parfaitement gourmandise et buvabilité tout en révélant un caractère gastronomique tout à fait exceptionnel : c’est un grand vin qui se plaira en compagnie de mets raffinés à base de fruits de mer comme des gambas ou des saint jacques. MIAM !


Pouilly Fuissé En Carementrant 2012
Domaine Bret Brothers à Vinzelles

Img 5409

Robe : jaune clair avec des éclats argentés
Nez : ouvert et très frais, notes de cédrat et de gingembre frais sur un fond fumé très délicat.
Bouche : attaque vive avec un jus dense posé sur une acidité bien large, toucher bien gras, finale très sapide avec un long sillage sur le citron, la cire et la résine.
Après une petite déception sur une cuvée de Pouilly-Fuissé La Roche 2010, dégustée lors d’une récente session AOC, ce magnifique « En Carementrant » 2012 m’a pleinement rassuré : c’est un vin riche, complexe et sapide, étonnant de jeunesse et capable de résister encore quelques années à l’usure du temps.


Roussette de Savoie Marestel 2009
Domaine Dupasquier à Jongieux

Img 5412

Robe : jaune profond avec des éclats vieil or
Nez : mûr et complexe avec des notes de miel de châtaignier, d’agrumes confits et de cire sur un fond légèrement fumé/grillé.
Bouche : ample et suave avec un centre légèrement moelleux, finale droite et digeste avec des amers minéraux bien salivants et une belle persistance sur les épices et la pierre à fusil.
Malgré une robe dorée qui trahit son âge, cette cuvée d’altesse séduit par sa rondeur gourmande tout en nous étonnant par sa présence en bouche pleine de fraîcheur et d’énergie…une valeur sure du vignoble savoyard qui tient superbement son rang. MIAM !


Mondeuse Avalanche 2019
Domaine F. Trosset à Arbin

Img 5405

Robe : sombre, presque noire avec une frange pourpre
Nez : mûr et expressif, notes de prune, de myrtille et de poivre noir
Bouche : attaque douce et suave, centre souple et fruité avec des tanins très soyeux, finale fraîche et délicatement épicée.
Ce domaine que j’ai visité l’année passée, produit une jolie série de vins savoyards comme cette cuvée de mondeuse récoltée sur son terroir de prédilection et élevée en cuve. C’est un vin plein de gourmandise avec un fruité bien défini stimulé par la signature épicée du cépage.


Maranges 1°Cru La Fussière 2019
Domaine Regnaudot à Dezize-les-Maranges

Img 5408

Robe : rubis très profond avec des bords bien compacts
Nez : mûr et expressif, notes de fruits rouges frais et de pivoine sur un fond boisé très raffiné.
Bouche : voluptueuse et gourmande avec un jus fruité dense et très soyeux, finale étirée et sapide, stimulée par une acidité longue et une présence minérale salivante.
Suivant les recommandations d’un partenaire de golf, j’ai visité ce domaine à l’automne 2021 et depuis je goûte régulièrement les cuvées de maranges que j’y ai acheté pour vérifier que mes bonnes impressions initiales se confirment dans le temps…et ce n’est pas cette superbe bouteille de premier cru qui va me faire revoir mon jugement initial : c’est un vin plein et expressif qui se livre à la dégustation avec une gourmandise tout à fait irrésistible…on oublie très facilement que c’est également un vin de garde qui pourra se bonifier encore quelques années en cave.

Dsc 61
Le Rangen au printemps 2022

 

 

 

Ajouter un commentaire

Anti-spam