Périple sudiste 2016 - Visite au domaine Pichon à Chavanay

Mon 7° périple printanier dans les vignobles du sud s’annonce plus dense et plus riche que jamais grâce à un parcours qui va nous mener de la Côte Rôtie vers Sant Chinian avec de très belles étapes en Vallée du Rhône et en Languedoc.
Fallait bien ça pour fêter dignement la fin de mon premier septennat au pays de la syrah et du grenache !

1 36
Magnifique panorama sur le paysage saint-chignanais et le village de Roquebrun

Pendant le voyage aller, ma halte habituelle dans les Côtes du Rhône septentrionales se fera à Chavanay pour une deuxième visite au domaine Pichon.
La journée suivante sera consacrée à un « Périple autour des Dentelles » en compagnie de Cyril l’ardèchois avec des visites au domaine Richaud, à La Ferme Saint Martin et au domaine de Fontavin.
La troisième journée me conduira dans le saint chinianais où mon guide local, l’irremplaçable Dany, a imaginé un programme plein de nouveautés : on commence par la découverte du domaine La Grange Léon à Berlou, on continue avec une visite de la nouvelle cave du domaine La Madura et on termine à Saint Chinian par une dégustation des vin du domaine Mas Champart…va falloir s’accrocher !
Le dernier jour en terre languedocienne me conduira sur les hauteurs deSaint Pargoire pour une rencontre inoubliable avec Marlène Soria.

Hoppla, c’est parti !

 

Jour 1 : domaine C. Pichon à Chavanay

2 36

 

Après plus de 500 kilomètres d’autoroute, j’ai été ravi de pouvoir m’engager dans la bretelle de sortie vers Ampuis et prendre cette jolie route qui serpente entre le Rhône et les coteaux escarpés de la Côte Rôtie et de Condrieu pour me rendre à Chavanay et déguster quelques beaux vins au domaine Pichon.


Comme j’ai un peu de temps avant mon rendez-vous et que la météo est au beau fixe, j’en profite pour grimper dans les vignes de Condrieu et voir de plus près ces vignes plantées sur des pentes vraiment impressionnantes.

3 36
Le village de Condrieu sur la rive droite du Rhône.

4 34
Vignes sur les hauteurs de Chavanay.

5 32
Les terrasses de l’appellation Condrieu. 
6 36      7 35    


Les hommes étant partis travailler dans les vignes, c’est Mme Pichon qui me reçoit et me propose de goûter les 4 cuvées actuellement en vente au domaine.

Condrieu 2014 : nez qui s’ouvre avec une fine touche d’élevage, palette classique par la suite, notes d’abricot frais et de fleurs, matière généreuse en bouche, toucher soyeux avec une joli gras, fine amertume et sillage délicatement épicé en finale.
(100% viognier – élevage : 50% en cuve + 50% en fûts dont 10% neufs)
Encore un peu marqué par son élevage cette première cuvée de Condrieu de laisse déguster avec facilité et gourmandise mais je pense que quelques mois de garde supplémentaires permettront à l’expression aromatique de s’affiner encore un peu mais bon…va falloir beaucoup d’abnégation pour résister !!!


Condrieu Caresse 2014 : fruité discret et raffiné, notes minérales naissantes (pierre chaude), bouche pleine et très bien balancée, toucher gras et sensuel, arômes de fruits jaunes et de poivre blanc, finale fraîche, sillage épicé et délicatement vanillé.
(100% viognier – élevage : 100% fûts dont 50% neufs)

8 32

Malgré un élevage plutôt ambitieux cette cuvée parcellaire de Condrieu brille par son énergie et son fruité charmeur : je pense que le boisé a été très vite contrebalancé par la concentration des jus produits sur les pentes abruptes de ce coteau granitique qui domine Chavanay.
Voilà un vin qui me fait penser à ce grand Coteau de Vernon dégusté récemment à l’UGV...rien que ça !

9 32
Vue sur la parcelle de viogniers de la cuvée « Caresse » (juste au dessus de la barre rocheuse à droite).

Côte Rôtie Promesse 2014 : olfaction intense sur les fruits noirs et la réglisse, notes de violette très délicates en fond, matière pleine, structure longiligne, équilibre frais et digeste, tannins soyeux, finale sapide et délicatement réglissée.
(92% syrah + 8% viognier complantés – élevage 12 mois en fût dont 20% neufs)

10 30

Très charmeur et bien complexe dans son expression aromatique, ce vin brille par son élégance distinguée en bouche…pas de doute, voilà un beau Côte Rôtie qui tient parfaitement sa « Promesse ». MIAM !


Côte Rôtie Rozier 2014 : nez discret, raffiné et déjà bien complexe, bouche ample et solidement structurée par une trame acide/tannique de très belle facture, finale droite et minérale, sillage aromatique très fin sur la violette et les épices.
(92% syrah + 8% viognier complantés – élevage 12 mois en fût dont 80% neufs)

11 32

Plus secrète mais plus profonde, la cuvée Rozier – que je n’avais pu déguster qu’en fût en 2014 – est quadrillée par un maillage minéral très intense propre aux terroirs de schistes…c’est un Côte Rôtie déjà très abordable mais qui possède une personnalité de grand vin de garde.

12 31
De bas en haut : La Landonne, la Côte Rozier et Rozier.

 

Lors de cette deuxième visite au domaine Pichon, un peu plus courte mais tout aussi convaincante que celle de 2014, j’ai pu déguster 4 vins qui ont confirmé la qualité irréprochable du travail de ces vignerons de Chavanay qui exploitent 16 hectares de vignes sur 4 aires d’appellation nord-rhôdaniennes (Côte Rôtie, Condrieu, Saint Joseph et Cornas).

- Les quelques vins dégustés représentent bien le style recherché au domaine Pichon : finesse aromatique, élégance de la structure et beaucoup de franchise dans l’expression des terroirs…sans oublier cette gourmandise qui donne un côté très accessible à chaque vin, dès le plus jeune âge.
Dans ce quatuor remarquable, le Condrieu « Caresse » a crée la très bonne surprise en nous régalant de son jus plein d’énergie : mention spéciale à ce vin rare qui nous a impressionné tant par sa densité que par son raffinement.

- Le seul point qui pose problème chez les Pichon est la faiblesse des stocks sur certaines cuvées…il faut vraiment arriver au bon moment pour pouvoir déguster tous les vins produits au domaine. Encore raté pour moi cette année…mais je reviendrai !

- Merci à Mme Pichon pour son accueil.

13 31
Les coteaux de Chavanay où les vins blancs bénéficient de l’appellation Condrieu et les vins rouges de l’appellation Saint Joseph.


NB : le CR de la visite de 2014 est ICI.

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau