Périple sudiste 2016 - Visite au domaine de la Ferme Saint Martin à Suzette

Mon 7° périple printanier dans les vignobles du sud s’annonce plus dense et plus riche que jamais grâce à un parcours qui va nous mener de la Côte Rôtie vers Sant Chinian avec de très belles étapes en Vallée du Rhône et en Languedoc.
Fallait bien ça pour fêter dignement la fin de mon premier septennat au pays de la syrah et du grenache !

1 36
Magnifique panorama sur le paysage saint-chignanais et le village de Roquebrun

Pendant le voyage aller, ma halte habituelle dans les Côtes du Rhône septentrionales se fera à Chavanay pour une deuxième visite au domaine Pichon.
La journée suivante sera consacrée à un « Périple autour des Dentelles » en compagnie de Cyril l’ardèchois avec des visites au
domaine Richaud, à La Ferme Saint Martin et au domaine de Fontavin.
La troisième journée me conduira dans le saint chinianais où mon guide local, l’irremplaçable Dany, a imaginé un programme plein de nouveautés : on commence par la découverte du domaine La Grange Léon à Berlou, on continue avec une visite de la nouvelle cave du domaine La Madura et on termine à Saint Chinian par une dégustation des vin du domaine Mas Champart…va falloir s’accrocher !
Le dernier jour en terre languedocienne me conduira sur les hauteurs deSaint Pargoire pour une rencontre inoubliable avec Marlène Soria.

Hoppla, c’est parti !

 

Jour 2 : domaine de la Ferme Saint Martin à Suzette


Comme l’année passée nous avons décidé de faire notre pause déjeuner au Bistrot de Lafare, une adresse toujours aussi recommandable pour la qualité de ses plats maison et sa carte des vins qui propose des crus locaux à des prix très doux.

21 23
L’entrée du Bistrot de Lafare…

22 23
…d’où on a une vue splendide sur les paysages des Dentelles

Nous arrivons à la Ferme Saint Martin avec une dizaine de minutes d’avance – le caveau ouvre à 14 heures – ce qui nous laisse le temps de nous installer sur la petite terrasse aménagée devant la maison pour profiter du soleil qui brille généreusement et d’un panorama remarquable qui va du Ventoux aux Dentelles.
Un régal !

23 24
La Ferme Saint Martin dans son environnement idyllique

24 25
Une partie du massif des Dentelles de Montmirail vue de la Ferme Saint Martin

A 14 heures, nous sommes accueillis par Marie Sophie Jullien qui nous propose de goûter les différentes cuvées disponibles actuellement au domaine.

25 23
C’est parti pour une nouvelle dégustation des vins de la Ferme…

Ventoux Rosé d’Entrevon 2015 : nez complexe et charmeur, notes de pêche de vigne de raisin mûr avec une petite touche anisée, matière ample et soyeuse structurée par une acidité très longue, finale tonique et délicatement citronnée.
(40% syrah + 30% grenache + 30% cinsault – terroir sablo-graveleux).
Ce rosé au fruité particulièrement charmeur développe une belle vinosité en bouche mais réussit à conserver un côté guilleret et glissant en finale.
Une belle réussite…comme toujours !

Ventoux Les Estaillades 2014 : expression fruitée pure et séduisante au nez, matière très allongée avec une chair gourmande et un équilibre bien frais, tanins mûrs et souples, finale bien tonique.
(90% grenache + 10% counoise – terroir argilo-sableux)
Plus tendre et plus sociable qu’à l’accoutumée cette cuvée de Ventoux rouge garde cependant une structure solide et une forme de virilité contenue qui lui confèrent un très beau potentiel gastronomique.

26 22

Beaumes de Venise Les Terres Jaunes 2014 : nez très discret, matière pleine, juteuse et parfaitement équilibrée, finale fraîche et délicatement épicée.
(80% grenache + 20% syrah – terroir argilo-calcaire du Trias).
Légèrement repliée sur lui-même au plan aromatique – mais c’est vrai que je goûte ces vins très tôt cette année – la cuvée emblématique du domaine est toujours aussi éblouissante de pureté et d’équilibre en bouche.
Ce vin qui m’a parlé dès notre première rencontre – chez l’ami Cyril je crois – continue de me faire vibrer millésime après millésime. MIAM !

Beaumes de Venise Costancia 2014 : nez fin et discret, palette très « noire » (mûre, myrtille, poivre noir, réglisse…), jus mûr et concentré en bouche, acidité droite et longue, finale tonique, sillage aromatique complexe et persistant sur les aromates méridionaux.
(50% grenache + 50% syrah – terroir de marnes grises et éboulis calcaires).
La cuvée Costancie qui naît sur des parcelles situées à la limite haute de l’appellation (500 mètres) est toujours plus charpentée et plus concentrée que « Terres Jaunes », sans pour autant pêcher par un excès de puissance trop démonstratif.
C’est un vin plein d’énergie qui laisse une belle impression d’harmonie et d’élégance.

Beaumes de Venise Saint Martin 2014 : expression olfactive assez retenue sur un registre comparable à celui de Costancia, matière ample, structure sphérique, trame tannique serrée mais toucher de bouche très sensuel, finale sapide et salivante.
(85% grenache + 15% syrah – terroir argilo-calcaire).
Née sur de très vieilles vignes – certains grenaches ont plus de 100 ans – la cuvée historique du domaine semble déjà bien en place et se livre avec facilité et gourmandise aujourd’hui. La dégustation révèle pourtant une vraie profondeur et une structure acide/tannique de grande qualité qui nous font penser que « Saint Martin » est surement le grand vin de garde de ce domaine.

27 22

Côtes du Rhône Le Blanc 2014 : aromatique très raffinée, notes d’agrumes, d’anis et d’herbes de garrigue, chair juteuse mais belle tension qui s’affirme progressivement pour donner un côté frais et étiré à la finale.
(50% roussanne + 50% clairette – terroir argilo-calcaire du Trias).

28 20

D’un millésime à l’autre, la cuvée de blanc de la Ferme Saint Martin affirme sa position en marge des canons esthétiques méridionaux : l’expression aromatique est toujours aussi originale et la présence en bouche révèle une exubérance et une tension qui se conjuguent dans une parfaite harmonie. MIAM !


- Bon, là je ne sais vraiment plus quoi dire de plus sur ce domaine que je visite régulièrement depuis l’année 2011.
Comme je ne maîtrise pas assez l’art de la périphrase et que mon dictionnaire de synonymes n’est pas intarissable, je me sens vraiment incapable d’écrire un nouveau texte original sur la Ferme Saint Martin.

Je vais donc juste me contenter de vous rappeler que Suzette est un endroit magnifique et que les vins produits par la famille Jullien sont délicieux…et pour en savoir un peu plus je vous invite à consulter mes précédentes contributions sur ce sujet : ICI, LA ou LA.

- Je suis tout aussi gèné lorsque vient le moment de me décider pour un coup de cœur face à cette gamme dont chaque flacon mérite une place dans ma cave – hélas bien trop petite – il n'en reste pas moins que cette année, à côté des incontournables « Terres Jaunes » et « Costancia » ce fût la cuvée « Saint Martin » qui m’a montré – pour la première fois d’ailleurs – son vrai visage de grand vin du Rhône.

- Merci à Marie Sophie Jullien pour son accueil.

29 19
Dernière vue sur un paysage entre Suzette et Beaumes de Venise.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau