Périple sudiste 2024 - Visite au domaine des Capréoles à Régnié-Durette

A 15
Suzette millésime 2024…les années passent, la beauté demeure !

Après une édition 2023 un peu perturbée (CLIC), ce périple 2024 a repris une allure un peu plus classique avec une petite étape beaujolaise lors du voyage aller et quelques visites vigneronnes effectuées seul ou en compagnie de mes amis ardèchois.

Je vous emmène donc une nouvelle fois pour un voyage dans le sud qui me permettra de retrouver quelques domaines connus – Les Capréoles à Régnié, La Combe au Mas à Mormoiron, La Ferme Saint Martin à Suzette, Les Agrions à Saint Remèze et les Supply-Royer à Arboras – et de découvrir Le Clau de Lise à
Hoppla, c’est parti !


Visite au domaine des Capréoles à Régnié-Durette

1 289

Cela faisait 5 années que je n’étais plus passé chez Cédric Lecareux (dernière visite en 2019) et au vu du niveau très faible de ma réserve de bouteilles du domaine des Capréoles, il était grand temps que je refasse une petite halte vinique du côté de Régnie-Durette.
J’ai donc profité d’une ouverture dominicale de ce domaine qui participait au festival « Bienvenue en Beaujonomie », pour planifier une étape beaujolaise lors de ma migration annuelle vers le grand sud.

2 2 115
Régnié-Durette en juin 2024

2 1 118
Le domaine des Capréoles

Le programme de cette journée prévoyait un repas gastronomique préparé par Cédric et Catherine Lecareux, accompagné par quelques cuvées du domaine des Capréoles, ainsi qu’une promenade dans les vignes et une dégustation de vins.
Parti de Strasbourg en milieu de matinée, j’arrive juste à temps pour rejoindre le groupe de convives du jour en partance pour la petite balade entre les parcelles de gamays du domaine.

3 250
Une parcelle de gamays près de la maison…

4 1 104   4 2 100
…avec de magnifiques plants de rosiers.

5 235
Les convives dans les vignes…

6 217
...en compagnie de Cédric Lecareux

7 2 91   7 1 93
On parle terroir et viticulture

8 1 88   8 2 89
Des plants de gamays taillés en gobelet sur un sol d’arènes granitiques et une jeune vigne plantée en 2017, conduite en cordon.

Le domaine des Capréoles exploite aujourd’hui une surface plantée de 7,5 hectares sur les coteaux granitiques situés à proximité de la maison et sur le ban viticole de Lantigné. Ce patrimoine est renouvelé progressivement par la replantation d’une trentaine d’ares chaque année.
Les vignes du domaine sont travaillées en BIO et en BIODYNAMIE et les traitements se font au cuivre – « 1,5 kg/ha dans les années normales, mais cette année on va probablement être contraints de passer à 4 kg/ha » – et à l’aide de tisanes, de purins et de préparations biodynamiques.

9 177
Petit check-up sanitaire…un peu de mildiou, un peu de black-rot mais pas de quoi s’inquiéter pour le moment

10 1 81
Une parcelle de vignes de 90 ans avec quelques pieds manquants…

10 2 83
…et une jeune vigne en pleine forme, plantée en 2023 sur un sol resté en jachère durant 5 ans

10 3 39
La petite vigne du bosquet, vendangée en premier pour faire le levain du nouveau millésime…et pour devancer les oiseaux qui apprécient beaucoup les raisins de cette parcelle.

11 150
Dernières questions au milieu des vignes…

12 147
…et retour au caveau pour la dégustation des différentes cuvées du domaine des Capréoles.

Beaujolais Villages Cossinelle 2023 : nez charmeur et expressif sur les petits fruits rouges bien mûrs (fraise, cerise acidulée), bouche puissante et vineuse, finale fraîche et gouleyante.
(élevage : cuve)
Malgré une robe assez pâle, ce rosé qui allie à merveille générosité et buvabilité, se déguste très bien tout seul mais pourra également bien se tenir à table en compagnie d’une grillade ou d’une assiette de charcuteries.

Beaujolais Lantigné Axiome 2023 : nez expressif et raffiné avec des notes de fruits blancs mûrs sur un fond lacté/boisé très élégant, bouche longiligne et bien tonique avec un joli gras, finale sapide avec une longue persistance boisée/épicée.
(élevage : fûts de chêne)
Même si elle est encore un peu marquée par son élevage sous bois, cette cuvée de chardonnay qui a fait son apparition dans la gamme du domaine en 2019, nous rappelle que le vignoble du Beaujolais est également en mesure de produire de très beaux vins blancs.  MIAM !

13 1 40

Beaujolais Lantigné L’Amourgandise 2022 : nez séduisant qui développe de belles notes de cerise noire et d’épices, bouche gourmande et bien charnue tenue par des tanins souples mais structurants, finale fraîche et gouleyante.
(élevage : cuve)
Cette cuvée d’une richesse inattendue mais d’une parfaite buvabilité, nous apporte la preuve que le terroir de Lantigné est capable de générer des vins qui méritent de rentrer dans la famille des crus du Beaujolais.

13 2 38

Brouilly L’Hydrophobe 2023 : nez complexe sur la cerise et le noyau, bouche pleine et bien juteuse, finale étirée, assez légère, avec une belle persistance épicée.
(élevage : cuve)
Récoltée dans le secteur des « pierres bleues » (diorite) cette cuvée de négoce complète la gamme du domaine, en proposant une version plus simple et plus accessible d’un cru du Beaujolais.

Régnié Chamodère 2023 : nez charmeur et raffiné avec une palette complexe sur les fruits rouges et les épices soutenue par de fines notes végétales, bouche bien en place avec une balance idéale entre richesse et structure, texture veloutée, finale longue et sapide.
(élevage : cuve)
Avec son équilibre parfait entre profondeur vineuse et gouleyance, cette première cuvée de Régnié est une petite pépite qui se goûte très bien dès maintenant mais qui pourra encore se maintenir à ce niveau durant quelques années. MIAM !

14 1 45

Régnié Diaclase 2022 : nez ouvert et complexe avec une belle proposition aromatique sur les fruits rouges et noirs bien mûrs et les épices douces sur un fond boisé subtil, bouche puissante avec une texture très onctueuse, finale fraîche et digeste avec une longue persistance fruitée/épicée.
(élevage : fûts de chêne)
Avec sa matière dense et juteuse et son aromatiques très raffinée qui intègre parfaitement son élevage sous bois, cette cuvée issue des plus vieilles vignes de gamays du domaine, est depuis toujours ma préférée...c’est un vin complet et élégant déjà très bon à déguster dès maintenant mais qui pourra se bonifier encore durant quelques années en cave.

Régnié Sous la Croix 2022 : nez intense et racé avec des notes de fruits noirs bien mûrs sur un fond vanillé/torréfié, bouche profonde et puissante appuyée sur une base acide bien posée, texture veloutée, finale longue et fraîche avec un beau sillage minéral et épicé.
(élevage : fûts de chêne)
Issue d’une vigne plantée sur une dalle granitique avec un sol très pauvre, cette cuvée élevée dans les barriques les plus jeunes, assume pleinement son statut de grand vin de garde et de gastronomie.
Déjà très bon aujourd’hui ce Régnié révélera l’étendue de son potentiel après 5 ou peut-être même 10 années de garde. Patience…

14 2 46

Beaujolais Lantigné Allio Pacto 2022 : nez discret mais très raffiné avec une palette fruitée/épicée bien complexe, bouche concentrée, volumineuse et bien sapide, finale fraîche avec de beaux amers minéraux…mais qui m’a semblé un peu courte par rapport à la sensation de force laissée par ce vin en milieu de bouche.
Cette cuvée qui a fait son apparition dans la gamme du domaine en 2018, n’est proposée que dans les meilleurs millésimes. C’est un vin ample et puissant, très prometteur…qui n’a peut-être pas encore trouvé son équilibre idéal. Patience…

14 3 18

 

J’ai été ravi de faire cette courte halte dans ce magnifique vignoble de Régnié pour passer quelques heures en compagnie de Cédric Lecareux, un vigneron que je suis depuis le millésime 2016.

La promenade dans les vignes, m’a permis de reprendre un contact « physique » avec ces belles parcelles de gamays que Cédric cultive avec le plus grand soin tout en veillant à la préservation de l’environnement et de la biodiversité.

La dégustation de la gamme complète du domaine des Capréoles a confirmé que la production de ce vigneron a gardé cette cohérence et ce haut niveau qualitatif qui m’avaient séduit dès ma première visite au domaine.
Les vins sont précis et purs avec toujours un côté accessible et charmeur : Cédric recherche des jus bien mûrs, qu’il élève avec beaucoup de subtilité et de pertinence pour élaborer des cuvées avec des équilibres très aboutis et des personnalités bien typées.
Bref, si vous croisez l’une de ces étiquettes chez un caviste, n’hésitez pas !

Merci à Cédric Lecareux pour son accueil.

Ajouter un commentaire

Anti-spam