Pèlerinage Bourgogne/Beaujolais 2016 - Visite au domaine Chicotot

Comme je n’ai pas pu effectuer mon traditionnel pèlerinage estival en terre burgonde, j’ai décidé de profiter de mes congés d’automne pour programmer ce séjour prolongé qui va me faire voyager de la Côte de Nuits au Mont Brouilly.
Lors de la première journée de cette longue tournée oenophile j’ai prévu 3 visites : le
domaine Castagnier à Morey-Saint Denis, le domaine Gros Frère&Sœur à Vosne Romanée et le domaine Chicotot à Nuits Saint Georges.
Pour les deux jours suivants je serai rejoint par mes vieux compères, Jean-Claude et Jean-Luc – ceux là même qui m’avaient accompagné l’année passée – pour une virée dans les vignobles du Beaujolais, du Mâconnais et de la Côte Châlonnaise avec 5 étapes viniques au programme : le domaine Burgaud à Morgon, le Château Thivin à Odenas, le domaine René Michel à Clessé, La Soufrandière à Vinzelles et le domaine Tatraux à Givry.
Le dernier jour verra mon retour en Bourgogne avec 3 visites en Côte de Beaune : le domaine Carillon à Puligny-Montrachet, le domaine Buisson-Charles à Meursault et le domaine Christophe Vaudoisey à Volnay.

Hoppla, c’est parti !

1 1
La montagne sacrée de la Côte de Beaune parée des couleurs flamboyantes de l'automne

 

Jour 1. : visite au domaine Chicotot à Nuits Saint Georges

 

L’ultime étape de cette première journée bourguignonne me conduira à Nuits Saint Georges pour une nouvelle visite chez Pascale et Georges Chicotot – la cinquième depuis 2012…pfff comme le temps passe vite ! – et un retour vers un environnement un peu moins « flashy » où je retrouve toujours avec le même plaisir cette belle série de vins qui fait une large place aux grands climats de Nuits mais qui s’enrichit également de quelques références beaunoises tout à fait remarquables.

Comme chaque année c’est Pascale Chicotot qui m’accompagne dans la grande cave du domaine pour me faire déguster quelques vins de 2015 et de 2014.

15 1
La cave du domaine Chicotot…encore un peu moins garnie qu’en 2015 !

Le domaine Chicotot a été bien impacté par la gelée d’avril 2016 et les volumes produits cette année seront encore plus faibles qu’en 2015 : 15% d’une récolte normale sur Nuits, 15% sur Pommard et 5% sur Beaune…des chiffres qui font froid dans le dos !
C’est d’autant plus désolant que ce dernier millésime s’annonce comme particulièrement prometteur : « je pense que nos vins de 2016 seront supérieurs à ceux de 2015 »…rageant !

Bon, on va se consoler en vérifiant que les 2015 du domaine Chicotot se portent bien !

Bourgogne Coquelicot : nez riche et gourmand, belles notes de fruits rouges frais, matière juteuse et longiligne, finale franche et délicatement fruitée.

15 4

Exit l’ancienne « Cuvée du Dragon », ce sont aujourd’hui deux cuvées de bourgogne qui vont introduire la gamme du domaine Chicotot : il y a « Passe Velours » originaire du secteur de Pommard et cette cuvée « Coquelicot » née sur le ban de Nuits qui brille par son fruit et son énergie très juvénile.
Quel joli vin d’entrée de gamme !

Nuits Saint Georges Vieilles Vignes : nez encore sur la retenue, fruité pur et discret, matière assez épaisse, équilibre très droit, finale pleine d’énergie.
Nuits Saint Georges Les Plantes au Baron : nez plus ouvert, légères notes de réduction puis développement d’une jolie palette florale (rose, pivoine) et fruitée (cassis frais), matière concentrée et acidité très verticale, finale plutôt virile.
Malgré des matières généreuses, les deux appellations « villages » signée Chicotot restent néanmoins fidèles au style de la maison : vinosité, équilibre très droit et trames tanniques fines mais bien structurantes.

Nuits Saint Georges 1°Cru Aux Thoreys : nez marqué par une intense réduction, après une longue oxygénation on devine de très belles notes de fruits à noyau, matière charnue et mâchue en bouche, touche réglissée et amers minéraux en finale.
Nuits Saint Georges 1°Cru Les Rues de Chaux : olfaction délicate, palette bien complexe, notes de fruits rouges et fines nuances florales, belle tenue en bouche avec des tanins assez fermes et une finale longue et déjà bien minérale (poudre de craie).
Nuits Saint Georges 1°Cru Les Pruliers : nez mutique, matière longiligne, élégante et solidement tramée, finale nette et fraîche, sillage épicé et légèrement fumé.
Même si leurs expressions aromatiques n’étaient vraiment pas bien en place en cette fin octobre, les 3 bouteilles qui ouvrent la série de 1° Crus du domaine sont de solides gaillards avec des jus riches fermement tenus par une belle ossature acide/tannique.
Voilà une triplette très prometteuse !

Nuits Saint Georges 1°Cru Les Vaucrains : nez délicat et raffiné, notes de baies noires bien mûres (myrtille, cassis, prunelle), bouche bien en place, matière charnue, équilibre parfait, finale intense et sapide.

15 2

Nuits Saint Georges 1°Cru Les Saint Georges : assez discret, noble et complexe, finement fumé, matière dense et vineuse, milieu de bouche ample et sphérique, finale étirée et salivante.
Les deux stars du domaine Chicotot affirment leur statut de façon très explicite mais contrairement à leur habitude c’est le Vaucrains qui joue le rôle du bon camarade avec son expression ouverte et gourmande alors que c’est le Saint Georges qui occupe la place du beau ténébreux, secret, profond et puissant
En tous cas, j’ai bien l’impression que ces deux cuvées vont faire parler d’elles au sein de l’élite nuitonne de 2015

Après la pipette, place au tire-bouchon pour passer en revue quelques cuvées 2014 :

Nuits Saint Georges Aux Allots : nez frais et complexe sur les fruits rouges frais (fraise des bois, cerise, groseille) et la poudre de craie, matière tendue, silhouette élancée très élégante, tanins suaves, finale longue et sapide.
Nuits Saint Georges Les Plantes au Baron : nez charmeur, belle palette florale, tenue très classieuse en bouche, matière lisse et svelte, finale délicate avec un côté glissant bien agréable.
Ces deux cuvées de Nuits nous présentent le style des vins de 2014 avec beaucoup de clarté : avec leurs expressions aromatiques délicates et leurs structures plutôt étirées ils jouent une partition cadencée comme une fugue de Bach…sur la finesse et la précision.

Nuits Saint Georges 1°Cru Les Pruliers : après une petite phase d’ouverture marquée par des notes de réduction, l’expression olfactive se précise et nous délivre de beaux arômes de fruits rouges frais, après une attaque plutôt vive, la matière se détend et s’assouplit en milieu de bouche, le jus devient très gourmand mais l’ensemble se durcit de nouveau en finale, sillage minéral racé avec des tanins assez fermes.

16 3

Nuits Saint Georges 1°Cru Les Vaucrains : nez noble et raffiné, notes fumées, boisé fin et fond minéral sensible, matière suave et sensuelle en bouche, finale qui s’épanouit progressivement, sillage sur le cassis, la réglisse et l’argile humide.

16 2

Nuits Saint Georges 1°Cru Les Saint Georges : expression olfactive encore très discrète sur les fruits rouges et noirs, bouche puissante avec une charpente acide/tannique virile mais déjà pacifiée, finale longue, sillage long et intensément fruité (mûre, cassis).

16 1

Depuis leur mise en bouteille les premiers crus du domaine Chicotot continuent à définir leurs traits de caractères respectifs : Pruliers toujours un peu paradoxal avec son fruité gourmand et sa structure rustique, Vaucrains que j’avais trouvé particulièrement fermé l’année passée, commence à révéler sa finesse habituelle et pour finir en beauté, Saint Georges, déjà impressionnant de force et de tension en 2015, continue de jouer les gros bras mais semble en voie de s’assagir.
Voilà un trio percutant qui va jouer très fort durant quelques années !

Tradition oblige, la dégustation se termine par une bouteille sortie de la vinothèque du domaine Chicotot mais cette fois ci Pascale décline l’identité du flacon…surement un geste de compassion, face à un dégustateur qui a toujours autant de mal à reconnaître un vin !

Nuits Saint Georges 1°Cru Les Rues de Chaux 1995 : nez fin et complexe, palette aromatique évolutive mais toujours très fringante, attaque souple, très beau développement aromatique avec un jus bien fruité, finale séduisante avec un sillage aromatique sur la cerise bien mûre et la pierre mouillée.

17 2
Le bouchon est nickel…

17 1
…et la robe est somptueuse. Comment résister !

Etonnant de jeunesse et d’énergie vitale ce 1° Cru semble avoir atteint sa forme optimale : la bouteille proposée par la patronne pour terminer cette dégustation confirme ma dilection pour des vins matures mais pas trop vieux…voilà une Rue de Chaux parfaitement à mon goût !


Comme souvent, avec des domaines que je fréquente depuis quelques années, j’ai beaucoup de difficultés pour éviter de fastidieuses répétitions mais que dire d’autre lorsque chaque nouveau passage au domaine Chicotot confirme les impressions ressenties lors de mes précédentes visites ?
C’est un beau domaine familial qui produit des vins de haute tenue, un point c’est tout !

Les vins de 2014 fins et racés montrent des structures très élégantes mais les crus de Nuits devront encore attendre un peu en cave pour libérer leur potentiel expressif.
Dégustés dans une phase un peu compliquée (fin de malo) les 2015 ont révélé des constitutions riches et puissantes de vins taillés pour la garde mais je crois que la plupart de ces crus très athlétiques s’ouvriront assez vite et donneront rapidement beaucoup de plaisir au dégustateur.

Mon coup de cœur du jour ira aux deux cuvées de Vaucrains (2015 et 2014) pour l’étonnante précocité avec laquelle leur talent se manifeste…c’est la première fois qu’ils volent la vedette aux Saint Georges que je pensais indétrônables !

Seul point négatif de cette visite, a été l’annonce d’une augmentation des tarifs qui résulte de cette succession d’années difficiles avec des rendements minuscules…je vais être obligé de commencer un P.E.V. (Plan d’Epargne Vinique) !!!

Merci à Pascale Chicotot pour son accueil toujours aussi sympathique et passionné.

 

NB les articles relatant mes 3 dernières visites au domaine Chicotot se trouvent derrière ce lien :  CLIC

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.