Les vins du mois de juin 2022

pierre_radmacher Par Le 16/07/2022 0

Dans Vins du mois

Riesling Grand Cru Altenberg de Bergbieten-Cuvée Henriette 2017
Domaine Mochel à Traenheim

Img 5438
Robe : jaune clair avec des reflets argentés
Nez : ouvert et très complexe, notes de pomelo, d’aubépine et d’herbes aromatiques sur un fond crayeux
Bouche : pleine et bien charnue avec un gras sensible et un équilibre bien droit, finale bien tonique avec de beaux amers et une salinité marquée.
Avec son équilibre parfait entre richesse et sapidité ce riesling est une petite pépite vinique qu’on pourra apprécier dès aujourd’hui mais qui dispose des ressources nécessaires pour envisager une belle évolution en cave durant quelques années.
Bref, c’est tout simplement un grand vin…chapeau Guillaume !


Pinot Gris Grand Cru Hengst 2011
Domaine Gaschy à Eguisheim

Img 5475

Robe : jaune franc avec beaucoup d’éclat
Nez : ouvert et intense, palette très complexe avec des notes d’abricot, de gelée de coing et d’épices douces sur un fond finement torréfié.
Bouche : attaque vive et franche avec une acidité puissante et large qui donne une assise solide à un jus très riche, finale tonique et salivante avec un sillage empyreumatique et épicé.
Voilà un vin qui révèle de façon éclatante la force de ce grand terroir alsacien : non content de porter sa décennie avec une facilité déconcertante (et pourtant 2011 n’a pas été un très grand millésime en Alsace) ce pinot gris réussit à intégrer la générosité initiale de son jus fruité  pour nous proposer une bouche parfaitement digeste. MIAM !


Meursault Les Tessons 2010
Domaine Buisson-Charles à Meursault

Bc 10 tessons

Robe : jaune clair, très lumineuse
Nez : très envoûtant avec une palette raffinée sur le citron, la chair de poire, les herbes à tisane (sauge, verveine) et la craie.
Bouche : attaque vive et franche, milieu ample avec un gras élégant, finale longue acidulée et saline avec une belle persistance fruitée et crayeuse.
Après l’époustouflant Tessons 2013, qui m’avait emmené vers un sommet qualitatif que je pensais indépassable – à mon niveau du moins – cette cuvée 2010 a réussi à m’emmener encore un peu plus haut si bien que j’ai envie de clore mon commentaire avec une sentence hautement technique : « P…que c’est bon !!! ».


IGP Coteaux du Gard Medenas 2021
SCA Les Grands Vins du Pazac à Meynes

Img 5447

Robe : jaune clair avec des reflets vert-pâle
Nez : ouvert et bien frais, notes de citron et de fleurs blanches sur un fond légèrement musqué
Bouche : attaque très vive, jus léger et très gourmand, finale tonique et appétante, pas très longue mais avec des amers délicats qui génèrent une belle salivation.

Réalisée à partir d’un assemblage de cépages blancs (25% muscat + 22% grenache blanc + 16% viognier + 15% chardonnay + 11% vermentino + 11% marsanne) cette cuvée produite par une toute petit unité coopérative (7 vignerons) nous a séduit par sa belle aromatique et sa fraîcheur.
Conseillé par l’incontournable Jérôme de la « Maison des Vins de l’Espiguette » ce blanc offre un rapport qualité/plaisir vraiment exceptionnel (de mémoire, il est vendu autour de 5 euros).

Img 5440Vignoble autours des Dentelles de Montmirail avec le Ventoux à l’horizon.

 

Ajouter un commentaire

Anti-spam