Articles de pierre_radmacher

Vins du mois d'avril 2024

Par Le 12/05/2024

Alsace Sylvaner Effenberg 2019
Domaine Schmitt à Orschwihr

Img 0530

Robe : jaune clair avec une belle brillance
Nez : complexe et raffiné avec des notes d’amande fraîche, d’acacia et de tilleul sur un fond minéral (craie)
Bouche : ample et puissant avec du gras et une présence alcoolique sensible équilibrée par une salinité intense et une acidité large et mûre, finale sèche et appétante relevée par des amers nobles.
Né sur le versant sud de la colline du Bollenberg, ce superbe sylvaner, complexe, puissant et solidement charpenté, confirme pleinement son potentiel entrevu lors d’une première dégustation au domaine. C’est un grand vin de garde et de gastronomie qui magnifie ce cépage. MIAM !


Ventoux Rigaou 2022
Domaine de la Combe au Mas à Mormoiron

Img 0574

Robe : rubis moyen, limpide et brillant avec un bord rose clair.
Nez : expressif et engageant avec de belles notes fruitées (prune, de pèche de vigne, orange sanguine…) sur un fond minéral délicat
Bouche : tonique, juteuse et gourmande, structurée par une acidité ciselée et des tanins fins et mûrs, finale salivante, très appétante.
J’ai toujours bien apprécié de cette cuvée dont j’ai goûté tous les millésimes jusqu’à aujourd’hui mais j’ai vraiment eu un coup de cœur sur ce Rigaou 2022, un vin complexe, charnu et d’une redoutable gourmandise…j’ai hâte de découvrir l’édition 2023 !


VDF Syrah 2022
Domaine Betton à La Roche de Glun

Img 0532

Robe : rubis dense et profond avec une fine frange mauve.
Nez : ouvert et charmeur avec des notes de cassis bien mûr (presque crème de cassis) sur un fond d’épices douces.
Bouche : charnue et très gourmande avec un jus concentré et onctueux qui enrobe une acidité assez vive, finale fraîche et digeste.
Cette cuvée qui vient de faire son apparition dans la gamme de ce domaine est une syrah expressive, rondelette et d’une redoutable gourmandise…une petite merveille nord-rhodanienne vinifiée avec beaucoup de subtilité par Christelle Betton. MIAM !


IGP Pays d’Hérault-Mont Baudile Le Grenache de Costas 2018
Domaine Supply-Royer à Arboras

Img 0537

Robe : grenat sombre et dense avec une fine frange rubis.
Nez : discret, raffiné et évolutif avec des notes fruitées et chocolatées à l’ouverture avant que l’oxygénation révèle des arômes plus complexes de sous bois, de terre humide et d’épices.
Bouche : généreuse et concentrée avec une texture veloutée, jus riche et concentré soutenu par une acidité large, finale un peu chaleureuse avec une belle longueur épicée.
Toujours un peu « sauvage » et rétive dans sa jeunesse, cette cuvée se déguste très bien après 5 années en cave : ça reste néanmoins un vin puissant et solidement construit qui aura besoin de la présence d’une solide daube provençale pour tempérer son ardeur.


Côtes du Roussillon Villages Les Mirandes 2012
Domaine Danjou-Banessy à Espira-de-l’Agly

Dsc 0189

Robe : sombre et compacte avec des bords grenat.
Nez : complexe et racé avec des notes de prune, de crème de cassis et de romarin sur un fond légèrement fumé.
Bouche : puissante et bien construite avec une matière dense mais toujours une peu serrée, équilibre très droit, finale tonique et digeste avec des amers et une petite astringence.
Après plus de 10 années de garde, cette cuvée 100% syrah, produite par un domaine que j’ai visité en 2013, développe une aromatique voluptueuse et engageante tout en gardant un côté austère en bouche…c’est un vin à servir à table en compagnie d’un plat aux saveurs corsées mais qui à mon avis ne gagnera plus à vieillir davantage.

Dsc 361
En avril c’est la reprise des festivités dans le vignoble alsacien comme au domaine Stentz-Buecher avec les DiVINes (C.R à suivre sur le site…)

Vins du mois de mars 2024

Par Le 13/04/2024

Alsace Grand Cru Riesling Kastelberg 2013
Domaine Kreydenweiss à Andlau

Img 0508

Robe : jaune franc avec de la densité et de la brillance
Nez : complexe, mûr et évolutif avec des notes de fruits jaunes et de bergamote sur un fond fumé/camphré délicat
Bouche : ample et charnu avec du gras et de la concentration qui laissent une impression de douceur en milieu de bouche, finale plus resserrée avec un petit grip tannique et un long sillage minéral et balsamique.
Après plus d’une décennie en cave, ce riesling Kastelberg nous a régalés par son aromatique raffinée et par sa présence en bouche pleine de gourmandise et d’énergie…c’est un très grand vin alsacien entré dans sa phase de plénitude et prêt pour y rester encore quelques belles années.


Moselle Pinot Gris-Pylae 2015
Château de Vaux à Vaux

Img 0509

Robe : jaune profond, limpide et lumineux.
Nez : ouvert et flatteur avec des notes de fruits jaunes, d’orange amère et cire sur un fond légèrement fumé.
Bouche : attaque vive et franche puis développement d’un jus riche et gourmand appuyé sur une base acide/saline large et solide, finale étirée, tonique et salivante.
J’ai eu beaucoup de plaisir à siroter cette bouteille élaborée par ce domaine mosellan que j’ai visité en 2018 : un vin riche, pur et séduisant, qui se livre au dégustateur avec une spontanéité tout à fait réjouissante. MIAM !


Aligoté Hors Classe 2020
Domaine Buisson-Charles à Meursault

Img 0479

Robe : jaune clair avec beaucoup d’éclat
Nez : délicat et charmeur avec des notes de pomme fraîche et de chèvrefeuille sur un fond finement boisé
Bouche : attaque suave, matière assez gourmande mais d’une grande sapidité, finale fraîche et digeste avec une présence saline impressive et un long sillage minéral et épicé.
Une fois de plus, cette superbe cuvée d’aligoté produite par mes amis vignerons de Meursault a fait l’unanimité, un vin d’une classe folle, charmeur et généreux mais d’une parfaite buvabilité...une bouteille qui n’a qu’un seul défaut, sa rareté.


Roussette de Savoie Marestel 2012
Domaine Dupasquier à Jongieux

Img 0486

Robe : jaune profond avec une belle brillance
Nez : mûr et intense avec des notes de pomme au four, de miel de sapin et d’épices douces
Bouche : attaque souple, jus riche et volumineux avec un joli gras, équilibre assez vif stimulé par un léger grip tannique, finale intense et persistante sur le citron mûr et les épices.
Arrivée dans sa phase de pleine maturité, cette cuvée d’altesse tout à fait « royale » nous a comblés par son expressivité et son équilibre idéal entre gourmandise et buvabilité. MIAM !


Savennières Les Vieux Clos 2018
Château de la Roche aux Moine à Savennières

432488231 376540161948307 6277740041998515648 n

Robe : jaune assez profond avec une légère turbidité
Nez : ouvert et très complexe avec une palette évolutive sur les fruits blancs mûrs, le miel de châtaignier et les épices douces relevés par de fines notes balsamiques.
Bouche : attaque vive et franche puis développement d’un jus opulent et suave très flatteur équilibrée par une présence saline très large, presque envahissante, finale plus resserrée étirée par une acidité bien tranchante et marquée par une touche un peu alcooleuse.
Elaborée par un vigneron emblématique de Savennières, cette cuvée a eu besoin d’un temps d’oxygénation assez conséquent pour s’ouvrir et nous proposer un petit feu d’artifice gustatif avec son aromatique complexe et racée et sa présence en bouche pleine d’énergie…presque « too much » en finale !


Jurançon Cancaillü Gourmandise 2012
Domaine Barrère à Lahourcade

Img 0478

Robe : jaune profond avec des reflets dorés
Nez : expressif et très complexe avec des notes d’orange amère et de pâte d’amande sur un fond miel/résine très élégant
Bouche : riche et puissante, soutenue par une acidité fine et acérée, finale digeste avec des amers nobles et une longue persistance sur les agrumes mûrs et la vanille.
Cette bouteille offerte par Anne-Marie Barrère lors de notre visite au domaine, nous propose une interprétation pure et classique d’un jurançon moelleux…c’est un vin d’une parfaite gouleyance qui fera merveille sur un dessert au fruit mais qui pourra également tenir tête aux puissants effluves d’un roquefort.


Côtes du Rhône Villages-Vaison la Romaine 2021
Mas des Escarades à Buisson

Img 0471

Robe : dense et profonde, presque noire avec une fine frange rubis.
Nez : ouvert et fringant avec des notes de fraise bien mûre et d’épices douces.
Bouche : légère et très gourmande avec un jus fruité structuré par une trame tannique très soyeuse, finale bien gouleyante.
Cette cuvée élaborée avec une dominante de grenache s’est livrée à la dégustation avec une spontanéité gourmande tout à fait réjouissante…c’est un vin qui sera très à son aise pour accompagner un plat de charcuteries ou des grillades au barbecue.


Côtes du Rhône Villages-Vaison la Romaine Hautes Serines 2021
Mas des Escarades à Buisson

Img 0485

Robe : dense et compacte, presque noire avec un liséré violine.
Nez : assez discret avec une palette complexe et racée sur les fruits noirs, les herbes de garrigue et l’eucalyptus.
Bouche : attaque volumineuse, centre rond et suave structuré par une trame tannique onctueuse, finale très sapide avec un long sillage fruité et acidulé.
Cette cuvée réalisée très majoritairement avec des jus de syrah élevés durant 18 mois en fûts de chêne, est une petite pépite vinique, riche et complexe avec une vraie profondeur mais d’une parfaite buvabilité. MIAM !

 

Dscf0192
Aloxe-Corton, deuxième étape de ma visite aux « Grands Jours de Bourgogne »

Petit repas entre bons vivants - Avril 2024

Par Le 06/04/2024

Ce petit compte-rendu est destiné à partager avec vous un instant de convivialité où quelques bouteilles ont été débouchées et dégustées sans prises de notes : les commentaires sont rédigés à postériori en se basant que sur des sensations en mémoire.et (si possible) sur une nouvelle dégustation des fonds de bouteilles…à table !


Img 0514
Les victimes du jour

Un déjeuner de Pâques en famille avec au menu : une terrine maison porc et boeuf aux noisettes, un gigot de 7 heures accompagné d’une purée pomme de terre et pour finir un biscuit de Pâques et une salade de fraises.

434307960 2461833824204649 290048223535765737 n
La terrine maison

434301074 782449550089103 9039026919482683326 n
Le gigot prêt à partir au four pour plusieurs heures

Voici quelques brèves impressions rédigées de mémoire sur les vins du jour :

Saint Véran Les Châtaigniers 2022 – Domaine J. Saumaize : un nez intense et charmeur avec des notes de fruits blancs mûrs sur un fond boisé très élégant, une bouche juteuse et parfaitement équilibrée, une finale très digeste avec une longue persistance fruitée, balsamique et vanillée…une très belle cuvée du mâconnais parfaitement en place malgré sa jeunesse produite par un domaine de Vergisson que je visite régulièrement.

Côtes du Jura Trousseau 2021 – Caveau du Val de l’Amour : un nez ouvert et fruité, une bouche souple et élancée avec un équilibre léger et des tanins très fins, une finale fraîche et gouleyante…ce trousseau du Jura produit par l’ami Sylvain Jacquot est un rouge peu « canaille » mais d’une parfaite buvabilité, qui a très bien accompagné cette terrine aux accents campagnards.

IGP Saint-Guilhem-le-Désert Mas de Daumas Gassac 2011 : un nez raffiné et complexe avec des notes de fruits noirs, de réglisse et d’épices douces sur un fond balsamique, une bouche ample et charnue avec des tanins veloutés et une finale longue et digeste…un vin servi après un passage de 4 heures en carafe, qui a parfaitement accompagné cette viande tendre et juteuse aromatisée avec des épices orientales.

 

Petit repas entre bons vivants - Mars 2024

Par Le 17/03/2024

Ce petit compte-rendu est destiné à partager avec vous un instant de convivialité où quelques bouteilles ont été débouchées et dégustées sans prises de notes : les commentaires sont rédigés à postériori en se basant que sur des sensations en mémoire.et (si possible) sur une nouvelle dégustation des fonds de bouteilles…à table !

Img 0490
Les victimes du jour


Un déjeuner organisé par mes soins pour prolonger la célébration de mon double 6 en compagnie de quelques amateurs éclairés et assoiffés.

Au menu : de petites bouchées apéritives et charcuteries variées, un boeuf bourguignon longuement mijoté accompagné d’une purée pomme de terre et carotte et pour finir une panna cotta exotique à l’ananas et à la noix de coco.

Img 488
La viande est fondante, la sauce bien épaisse et goûtue…on va se régaler !

Voici quelques brèves impressions rédigées de mémoire sur les vins du jour :

Alsace Grand Cru Riesling Altenberg de Bergheim-Cuvée VieillesVignes 2016 – Domaine Lorentz : une aromatique très complexe avec des notes d’agrumes et defleurs blanches sur un fond mentholé et crayeux, une bouche riche et dense appuyée sur une acidité large et une intense salinité, une finale longue et sapide…un riesling puissant, expressif et parfaitement équilibré, parti pour tenir encore de longues années.

Saint Véran Les Pommards 2020 – Domaine Barraud : un nez « bourguignon » très classe avec des notes de fruits blancs, de beure frais et de craie, une bouche dense avec un joli gras équilibré par une acidité mûre et une salinité marquée, une finale digeste relevée par de beaux amers minéraux…une très belle cuvée du mâconnais produite par l’un des vignerons les plus talentueux de Vergisson.

Clos de la Roche 2009 – Domaine Castagnier : un nez évolué et très complexe, une bouche longiligne, bien construite avec un équilibre très élégant, une trame tannique très soyeuse, une finale très sapide avec une très belle persistance fruitée et minérale…un Grand Cru de Morey entré dans sa 15ème année avec une silhouette élancée et un profil minéral qui se dessine peu à peu, un vin qui a particulièrement bien matché avec le bœuf bourguignon, un accord régional qui a flatté nos papilles !

Châteauneuf du Pape 2010 – Domaine La Roquète : un nez raffiné avec une palette très complexe sur les fruits rouges et noirs bien mûrs, les épices et le cacao, une bouche dense, profonde et solidement bâtie, une finale fraîche et appétante avec un long sillage épicé…un « costaud » méridional qui s’est également très bien accordé avec le plat. A titre personnel j’ai préféré ce vin au précédent.

Bulle d’Oseur – Château Marco : une aromatique très flatteuse, une bouche bien suave stimulée par une fine effervescence, une finale acidulée, très gouleyante…un très joli pet’nat 100% mauzac produit par un vigneron que j’ai rencontré cette année à Biotop Montpellier, une bouteille idéale pour accompagner le dessert.

 

Restaurant "Chez Mattin" à Ciboure- février 2024

Par Le 15/03/2024

Après un petit périple dans le vignoble de Jurançon – et 3 visites dans des domaines viticoles de cette région – nous terminons notre journée par un superbe dîner au restaurant « Chez Mattin », une table gastronomique chaudement recommandé par Jean-Baptiste Semmartin du domaine Lajibe.

Img 0305
Ambiance couleur locale très chaleureuse « Chez Mattin »

C’est parti pour le menu dégustation du jour !

 
Img 308
Des gougères et un ragoût de poisson pimenté pour réveiller les papilles

Img 309
Carpaccio de Saint Jacques au sorbet pimenté

Img 0309
Accras de boudin noir et langoustines

Img 311
Chipiron entier, planché et laqué d’épices, accompagné d’une polenta crémeuse du Pays Basque

Img 0313
Pomme de ris de veau du sud-ouest rôtie entière, queue de langoustine planchée, salade de couteaux et risotto à la châtaigne

Ces superbes assiettes ont été accompagnées par 3 grandes bouteilles, des vins magnifiques qui ont largement tenu leurs promesses…mais pas de prises de notes détaillées, juste quelques sensations griffonnées de mémoire après la soirée.

Img 313

Vin de Savoie Les Alpes 2016 du domaine Belluard : une cuvée 100% gringet, une aromatique originale et délicate et un équilibre sur le fil…mais juste parfait !
Jurançon Serres-Sèques 2021 du domaine Lajibe : un vin qu’on avait goûté au domaine mais qui s’est sublimé face aux préparations aux fruits de mer pour nous offrir un grand moment de gastronomie !
Ribeira Sacra Lousas-Vinas de Aldea 2021 de Bodegas Envinate : un vin rouge de Galice avec un jus profond et gourmand, étonnant de fraîcheur…une belle découverte (pour moi) et un mariage royal avec notre assiette au ris de veau.

Img 0315
Avec l’équipe de la Vinoterie le repas se termine obligatoirement par une Chartreuse…surtout si c’est un V.E.P. !


Nous avons passé un superbe moment de gourmandise dans ce restaurant qui propose une cuisine très originale avec des créations terre/mer vraiment délicieuses marquées par une parfaite harmonies des saveurs et une gestion subtile des épices locales notamment le piment…du grand art culinaire tout simplement !
La carte des vins est exceptionnelle avec quelques belles références dénichées dans les grands vignobles français et espagnols mais surtout une offre pléthorique de grands vins locaux, produits par les grands noms du Jurançonnais et du Pays Basque et vendus à des prix très abordables.

Bref, c’est un restaurant qui mérite de figurer dans la liste des « adresses incontournables » de cette région.

 

 

Vins du mois de février 2024

Par Le 10/03/2024

Champagne Brut Nature-Le Gamin du Terroir
Domaine R. Henin à Ay

Img 467

Robe : jaune assez profond avec beaucoup d’éclat et un joli cordon de bulles
Nez : discret et raffiné avec une palette très pure sur les fruits blancs frais et la pierre chaude sur un fond légèrement levurien (mie de pain)
Bouche : très vineuse et solidement construite avec un équilibre droit, une salinité sensible et une mousse bien crémeuse, finale tonique, saline et appétante.
Réalisé à partir d’un assemblage de pinot noir (40%), de pinot meunier (40%) et de chardonnay (20%) ce champagne élaboré sans intrants, a copieusement arrosé l’apéritif du mariage de mon caviste préféré.
Quelques mois plus tard, j’ai été ravi de pouvoir regoûter cette bouteille qui a échappé au « vinocide » festif pour retrouver « au calme » ce champagne de haute gastronomie, très racé, sapide et tramé par une belle présence minérale. MIAM !


I.G.P. Ardèche Pic-Cul 2022
Domaine de la Bruge à Saint Remèze

Img 449

Robe : jaune clair avec une légère turbidité
Nez : ouvert et complexe des notes de fruits blancs mûrs, d’abricot frais et d’herbes aromatiques.
Bouche : consistante mais bien sapide avec un jus fruité mûr et profondément salin, finale légère et salivante stimulée par un léger grip tannique.
Découvert lors d’une première visite au domaine en compagnie de l’ami Cyril, cette cuvée « nature » 100% ugni blanc, s’est livrée à la dégustation avec une spontanéité gourmande tout à fait remarquable…comme les 5 précédentes d’ailleurs.
Bon ben, faut que je refasse une petite virée du côté de Saint Remèze !


Châteauneuf du Pape Privilège 2017
Château Maucoil à Orange

Img 451

Robe : rubis moyen avec une belle brillance et une fine frange violine
Nez : charmeur et complexe avec des notes de cerise noire, de fraise bien mûre, d’épices douces et d’herbes de garrigue
Bouche : puissante et gourmande avec un jus fruité très concentré soutenu par une base acide bien mûre et tramé par ne maille tannique très soyeuse, finale fraîche et bien sapide avec une longue persistance épicée.
Offerte par ma voisine de stand au Salon des Vignerons Indépendants de Strasbourg où je secondais mon ami Claude du domaine de l’Oriel, cette bouteille m’a vraiment conquis. Bien évidemment on y trouve cette force caractéristique des vins de cette appellation mais il y a aussi et surtout une matière superbement équilibrée, d’une parfaite buvabilité…bref, c’est un châteauneuf comme j’aime !


Côtes du Roussillon Villages M 2014
Mas Delmas à Orange

Img 0464

Robe : grenat sombre et très dense
Nez : ouvert, loquace et évolutif avec des notes de fruits rouges et noirs bien mûrs, de cacao amer, de poivre…
Bouche : riche et bien gourmande avec un jus ample et dense mais d’une parfaite sapidité, texture onctueuse et grande suavité, finale longue et douce avec un retour aromatique d’une grande complexité.
Cet assemblage sudiste classique (grenache-syrah-mourvèdre) travaillé « nature » se goûte parfaitement bien à l’heure actuelle.
C’est un vin d’une grande élégance, expressif et séduisant mais avec un équilibre très digeste en bouche et même s’il semble avoir atteint sa phase de plénitude aujourd’hui, il semble être en mesure de se tenir encore de belles années avant de décliner. MIAM !

Whatsapp image 2024 02 26 at 13 50 19
Une de mes nombreuses visites vigneronnes du mois de février…CR à suivre

Vins du mois de janvier 2024

Par Le 14/02/2024

Chablis Vieilles Vignes 2021
Domaine Dampt Frères à Collan

Img 241

Robe : jaune très clair avec des reflets vert pâle
Nez : ouvert et charmeur avec de belles notes florales sur un fond citronné, iodé et déjà bien minéral.
Bouche : attaque assez tonique puis développement d’un jus léger et suave équilibré par une acidité fine et une salinité marquée, finale fraîche avec une belle persistance florale et minérale.
Cette cuvée de chablis qui s’exprime avec un classicisme assumé se goûte remarquablement bien dès aujourd’hui : c’est un vin très gourmand, plein d’énergie et de minéralité…une pépite qui se boit avec une facilité déconcertante. MIAM !


V.D.F. Chenin 2021
Le Rocher des Violettes à Dierre

422466133 717661497177248 2806747578218449387 n

Robe : jaune clair avec une belle brillance.
Nez : pur et discret avec de belles notes de pomme fraîche, de poudre de craie et de pierre frottée.
Bouche : attaque franche, matière bien juteuse stimulée par une présence saline intense, toucher légèrement grenu, finale très digeste avec des amers nobles et un long sillage minéral.
J’avais prévu une visite chez Xavier Weisskopf à l’occasion de ma tournée dans le vignoble ligérien en 2022 mais cela n’a pas pu se faire…et c’est donc avec cette jolie bouteille achetée chez un caviste d’Angers que je découvre le travail de ce vigneron.
C’est un chenin, vif droit et salin qui commence à se révéler mais qui pourra encore se bonifier durant quelques mois en cave.


Pouilly-Vinzelles Les Quarts 2016
Domaine La Soufrandière à Vinzelles

Atmp0005

Robe : jaune moyen avec une belle brillance
Nez : complexe et raffiné avec d’agrumes mûrs, de chèvrefeuille et d’herbes aromatiques sur un fond crayeux.
Bouche : puissante et volumineuse avec un jus profondément fruité porté par une base acide/saline très large et stimulé par une léger grip tannique, finale longue et salivante avec de beaux amers minéraux.
Née sur ce coteau magique de Vinzelles, cette cuvée qui semble entrée dans sa phase de pleine maturité est un petit bijou vineux qui allie richesse et fraîcheur dans un rapport parfaitement équilibré.
Bravo les frangins pour cette très belle quille !


VDP des Côtes Rhodaniennes Les Monestiers 2021
Domaine des Bruyères à Beaumont-Monteux

Img 243

Robe : grenat moyen avec une fine frange violine
Nez : intense et expressif avec une palette complexe sur la prune, les fruits noirs bien mûrs (cassis, myrtille) et le pain d’épices.
Bouche : dense et juteuse avec un toucher velouté équilibrée par une acidité pointue et salivante, finale étirée avec une belle persistance fruitée et épicée.
Cette syrah élevée en cuve de béton brut est une petite pépite vinique gorgée de fruits qui développe un jus généreux mais d’une grande buvabilité. MIAM !

2 240
Petite pause marine lors de mon séjour dans le sud pour les salons de « Millésime Bio 2024 » à Montpellier.

Petit repas entre bons vivants - Janvier 2024

Par Le 26/01/2024

Ce petit compte-rendu est destiné à partager avec vous un instant de convivialité où quelques bouteilles ont été débouchées et dégustées sans prises de notes : les commentaires sont rédigés à postériori en se basant que sur des sensations en mémoire.et (si possible) sur une nouvelle dégustation des fonds de bouteilles…à table !

Un dîner organisé par l’ami Thierry avec une série impressionnante de vénérables flacons alsaciens qui on accompagné un menu en 5 temps composé de bouchées apéritives, d’une soupe au potiron maison, aux morilles et au piment, d’un dos de cabillaud au four, d’un plateau de fromages et d’une jolie série de desserts.

417275070 702607245017530 653260311183758215 n

Voici quelques brèves impressions rédigées de mémoire sur les vins qui m’ont particulièrement marqué :

Alsace Grand Cru Riesling Hengst-Cuvée de la Saint Martin 1990 – Domaine Josmeyer : une aromatique évoluée mais encore très séduisante, un jus dense et puissant en bouche…un « étalon  alsacien de plus de trente ans encore en grande forme.

Alsace Grand Cru Gewurztraminer Rangen-Clos Saint Urbain 2007 – Domaine Zind-Humbrecht : une robe topaze mais d’une grande brillance, un nez racé et complexe, une bouche ample et sapide, une finale marquée par de belles nuances minérales et fumées…un Rangen dans la force de l’âge mûr avec une empreinte de terroir qui fait oublier le cépage.

Alsace Gewurztraminer-Sigille de la Confrérie Saint Etienne 1961 – Cave d’Eguisheim : un nez mûr et expressif avec de fines touches oxydatives et de belles notes épicées, une bouche bien construite avec un équilibre encore très fringant, une finale soutenue…un vin de coopérative – probablement issu d’un terroir aujourd’hui classé Grand Cru – avec plus de 60 carats au compteur, qui se tient encore remarquablement bien. Impressionnant !

Alsace Pinot Gris-Clos Jebsal S.G.N. 1994 – Domaine Zind-Humbrecht : une liqueur dense et très complexe, un équilibre digeste, une longueur aromatique exceptionnelle…une SGN magnifique encore solidement plantée, prête à défier les prochaines décennies. Impressionnant !!!

Merci Thierry pour ce beau dîner et pour cette longue série de vins qui nous a invités à un voyage gustatif dans le temps, un joli moment de gourmandise entre respect, admiration et émotion.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5