Blog

Petit repas entre bons vivants - Janvier 2024

Le 26/01/2024

Ce petit compte-rendu est destiné à partager avec vous un instant de convivialité où quelques bouteilles ont été débouchées et dégustées sans prises de notes : les commentaires sont rédigés à postériori en se basant que sur des sensations en mémoire.et (si possible) sur une nouvelle dégustation des fonds de bouteilles…à table !

Un dîner organisé par l’ami Thierry avec une série impressionnante de vénérables flacons alsaciens qui on accompagné un menu en 5 temps composé de bouchées apéritives, d’une soupe au potiron maison, aux morilles et au piment, d’un dos de cabillaud au four, d’un plateau de fromages et d’une jolie série de desserts.

417275070 702607245017530 653260311183758215 n

Voici quelques brèves impressions rédigées de mémoire sur les vins qui m’ont particulièrement marqué :

Alsace Grand Cru Riesling Hengst-Cuvée de la Saint Martin 1990 – Domaine Josmeyer : une aromatique évoluée mais encore très séduisante, un jus dense et puissant en bouche…un « étalon  alsacien de plus de trente ans encore en grande forme.

Alsace Grand Cru Gewurztraminer Rangen-Clos Saint Urbain 2007 – Domaine Zind-Humbrecht : une robe topaze mais d’une grande brillance, un nez racé et complexe, une bouche ample et sapide, une finale marquée par de belles nuances minérales et fumées…un Rangen dans la force de l’âge mûr avec une empreinte de terroir qui fait oublier le cépage.

Alsace Gewurztraminer-Sigille de la Confrérie Saint Etienne 1961 – Cave d’Eguisheim : un nez mûr et expressif avec de fines touches oxydatives et de belles notes épicées, une bouche bien construite avec un équilibre encore très fringant, une finale soutenue…un vin de coopérative – probablement issu d’un terroir aujourd’hui classé Grand Cru – avec plus de 60 carats au compteur, qui se tient encore remarquablement bien. Impressionnant !

Alsace Pinot Gris-Clos Jebsal S.G.N. 1994 – Domaine Zind-Humbrecht : une liqueur dense et très complexe, un équilibre digeste, une longueur aromatique exceptionnelle…une SGN magnifique encore solidement plantée, prête à défier les prochaines décennies. Impressionnant !!!

Merci Thierry pour ce beau dîner et pour cette longue série de vins qui nous a invités à un voyage gustatif dans le temps, un joli moment de gourmandise entre respect, admiration et émotion.

Vins du mois de décembre 2023

Le 14/01/2024

Alsace Sylvaner Grand A 2020
Domaine R. Schmitt à Bergbieten

Robe : jaune clair avec des reflets argentés
Nez : raffiné et complexe avec des notes d’herbe sèche, de pomelo et de miel de forêt sur un fond minéral.
Bouche : attaque tranchante puis développement d’un jus ample et concentré soutenu par une base acide/saline très solide, finale longue et intense avec des amers nobles et une persistance miellée/épicée.
Ce sylvaner bien construit avec une aromatique séduisante à souhait et une empreinte minérale très profonde, rappelle à tous ceux qui en douteraient encore, que ce cépage est capable de générer de grands vins de terroir.
Julien Schmitt élabore cette cuvée « Grand A » qui, millésime après millésime, mérite sa place parmi les meilleurs


Alsace Riesling Clos Windsbuhl 2012

Domaine Zind-Humbrecht à Turckheim

Img 0239

Robe : jaune profond avec des éclats dorés
Nez : complexe et très racé avec des notes d’agrumes mûrs et d’épices douces sur un fond végétal noble.
Bouche : riche et volumineuse avec un jus fruité très riche et d’une grande profondeur équilibré par une acidité très large et une intense salinité, finale très digeste et longuement aromatique avec de très belles rémanences fruitées, épicées et minérales.
Pour terminer cette année 2023 en beauté, j’ai choisi de déboucher ce riesling né sur ce magnifique coteau calcaire qui domine le village de Hunawihr, un vin alliant richesse et structure dans un équilibre parfait et même s’il semble avoir atteint sa phase de plénitude aujourd’hui, il dispose des ressources nécessaires pour pouvoir se garder encore de longues années en cave. MIAM !


Pouilly Fuissé En France 2018
Domaine Barraud à Vergisson

Img 0237

Robe : jaune clair avec beaucoup d’éclat.
Nez : complexe et raffiné avec une palette qui évolue en partant de notes de citron fais et de pamplemousse à l’ouverture pour aller vers des arômes balsamiques et minéraux très racés.
Bouche : attaque franche et sèche, centre ample et dense tenu par une base acide très large et une présence saline assez intense, finale longue et droite avec des amers minéraux nobles et une belle persistance sur les herbes de garrigue et la pierre humide.
De retour de ma tournée dans le vignoble du Mâconnais, j’avais besoin de faire un peu de place dans ma cave, notamment dans la partie réservée aux Pouilly-Fuissé, et c’est cette cuvée du domaine Barraud qui fut la première à être sacrifiée.
Marqué par une profonde signature minérale, ce futur premier cru remarquable de pureté et de droiture sera probablement encore bien meilleur dans quelques années…c’est un vin de pierre et de temps qui demandera encore un peu de patience !


Pouilly Fuissé Anthilde 2016
Domaine Sève à Solutré

Img 0235

Robe : jaune clair avec une belle brillance
Nez : expressif et séduisant avec une palette bien complexe sur les fruits blancs, le citron confit, le poivre blanc, la poudre de craie…
Bouche : attaque fruitée, douce et gourmande, centre juteux, ample avec du gras, appuyé sur une charpente acide large, finale très tonique avec une salinité persistante, des amers délicats et un long sillage épicé et minéral.
La suite de mon opération gain de place s’est faite avec cette cuvée « Anthilde » du domaine Sève (que j’ai visité en 2018), un Pouilly-Fuissé version classique mais parfaitement travaillé, un vin qui laisse une très belle impression de plénitude. MIAM !


Pouilly Fuissé En Carementrant 2008
Bret Brothers à Vinzelles

Img 0236

Robe : jaune profond avec des éclats dorés
Nez : complexe et raffiné avec des notes d’agrumes frais et d’épices sur un fond minéral et délicatement boisé.
Bouche : puissante et droite avec un jus fruité dense et expressif tenu par une acidité large et une intense salinité, finale très longue avec des amers minéraux bien salivants.
La dernière bouteille prélevée dans mon rayonnage du Mâconnais a été ce magnifique Pouilly Fuissé produit par les frangins de Vinzelles, un vin arrivé à pleine maturité avec une expression aromatique raffinée et un équilibre parfait en bouche. MIAM !


Alsace Pinot Noir-Rubis 2016
Domaine P.H. Ginglinger à Eguisheim

Img 0238

Robe : rubis sombre, assez dense et avec une léger dégradé orange sur le bord du disque
Nez : complexe et raffiné avec des notes de cerise noire bien mûre et de noyau sur un fond finement torréfié (cacao, café).
Bouche : charnue et solidement charpentée avec un jus profondément fruité appuyé sur une acidité large et une trame tannique veloutée, finale bien sapide avec de beaux amers minéraux une longue persistance fruitée/grillée.
Le seul vin rouge qui a eu droit à son commentaire en décembre a été ce pinot noir vinifié de main de maître par l’ami Matthieu Ginglinger, l’un des nombreux vignerons d’Eguisheim qui mettent en lumière ce cépage…je leur ai d’ailleurs consacré quelques articles en 2021.
Cette cuvée « Rubis » se goûte parfaitement bien en ce moment même si elle dispose  encore de belles réserves pour supporter quelques années de garde supplémentaires.

 

Whatsapp image 2024 01 01 at 10 42 27
La série de bouteilles qui a arrosé notre réveillon du 31…sans prise de notes bien évidemment !

Vins du mois de novembre 2023

Le 13/12/2023

Saint Véran En Combes-Single Barrel N°3 2016
Domaine Pacaud à Saint Vérand

Img 0156

Robe : jaune clair avec des reflets vert pâle.
Nez : charmeur et racé avec des notes lactées/beurrées à l’ouverture suivies par une série d’arômes très raffinés où on reconnaît le gingembre, le chèvrefeuille et les herbes médicinales.
Bouche : attaque assez souple puis développement d’un jus très concentré porté par une acidité large et assez mordante, finale longue et saline avec une longue persistance épicée et finement boisée.
Une petite séquence de révision avant de partir dans le Mâconnais m’a permis de déguster ce superbe chardonnay produit par des vignerons que j’ai découvert lors de mon périple en terre burgonde de l’année passée : c’est un vin puissant et droit qui a profité d’un élevage sous bois de 24 mois pour lisser sa structure et complexifier son aromatique. MIAM !


Crozes-Hermitage Circé 2021
Domaine Betton à La Roche de Glun

Img 0207

Robe : jaune clair avec des éclats argentés
Nez : ouvert et évolutif avec des notes de fruits blancs mûrs et de fleurs d’acacia sur un fond balsamique et épicé
Bouche : ample et concentrée avec du gras soutenue par très belle structure acide/minérale, finale longue et saline qui laisse persister de belles nuances fruitées et poivrées.
Cette cuvée provient d’une parcelle de marsanne située sur la colline de l’Hermitage, juste à la limite de l’appellation Hermitage, un endroit que j’ai pu visiter en compagnie de Christelle Betton en 2019.
C’est un grand blanc rhodanien avec un équilibre parfait entre richesse et structure, un vin qui accompagnera à merveille une viande blanche à la crème.


Vin de Pays du Mont Baudile Le Bourboulenc de Nega Saumas 2013
Domaine Supply Royer à Arboras

Img 0208

Robe : jaune profond avec des reflets dorés
Nez : ouvert et intense avec des notes de citron confit de fleur d’oranger et de jasmin sur un fond finement balsamique (résine, cire d’abeille)
Bouche : riche et volumineuse avec un très beau gras, équilibre bien tonique grâce à une acidité vive et une belle présence minérale, finale étirée et bien digeste qui laisse persister longuement d’intenses arômes épicés et floraux.
Au retour de mon périple sudiste d’automne, j’ai eu envie de déboucher cette bouteille pour me rappeler le bon moment passé en compagnie d’Eric et Marie-Ange Supply-Royer…et j’ai eu vraiment une bonne idée car cette cuvée de  bourboulenc s’est révélée vraiment magnifique après 10 années de garde. MIAM !


Vacqueyras Vincilia 2016
Domaine Montvac à Vacqueyras

Img 0211

Robe : rubis sombre, dense et profond
Nez : complexe et raffiné avec des notes de fruits rouges confits, d’épices douces, de réglisse et de chocolat noir
Bouche : puissante et riche avec une matière concentrée soutenue par une trame tannique veloutée, développement aromatique très suave, finale tonique et digeste avec une persistance sur le poivre et le cacao amer.
Cette cuvée que le domaine Montvac ne produit que dans de beaux millésimes, est réalisée à partir d’un assemblage de 60% de vieux grenaches – nés sur une vigne de plus de 70 ans – et de 40% veilles syrahs – nées sur une vigne de plus de 60 ans.
C’est un vin charmeur et bien construit qui se laisse déguster avec grand plaisir dès maintenant mais qui pourra encore évoluer favorablement durant quelques années.

2 2 105
Vergisson et la roche de Solutré en novembre 2023

Petits repas entre bons vivants - Décembre 2023

Le 13/12/2023

Img 0214

Ce petit compte-rendu est destiné à partager avec vous un instant de convivialité où quelques bouteilles ont été débouchées et dégustées sans prises de notes : les commentaires sont rédigés à postériori en se basant que sur des sensations en mémoire.et (si possible) sur une nouvelle dégustation des fonds de bouteilles…à table !

Un déjeuner en compagnie de quelques amateurs éclairés pour déguster un Baekaoffa aux 3 viandes – qui aurait du partir vers le Mâconnais – et quelques vins sortis de la cave des participants.

401005727 345446898091405 7742943185342757821 n
La fameuse potée alsacienne dans sa terrine « vintage »

Voici quelques brèves impressions rédigées de mémoire sur les vins dégustés ce jour.

Meursault 1° Cru Les Charmes 2013 – Domaine Buisson-Charles : une aromatique séduisante et d’une grande complexité avec des notes de fruits blancs, amande et beurre frais sur un fond crayeux, une bouche suave et onctueuse tenue par une structure acide/saline très solide, une finale longue et salivante…un premier cru de Meursault dans la force de l’âge, une merveille d’équilibre et d’élégance.

Alsace Grand Cru Riesling Eichberg 2018 – Domaine A. Hertz : un nez mûr et expressif sur les agrumes et les herbes aromatiques, une bouche ample et concentrée avec du gras et une très belle salinité, une finale longue et fraîche…un riesling encore assez jeune mais qui a parfaitement répondu aux défi aromatique lancé par cette potée alsacienne assez forte en saveurs

Alsace Grand Cru Pinot Gris Rangen-Clos Saint Urbain S.G.N. 1998 – Domaine Zind-Humbrecht : une S.G.N. de pinot gris qui développe une aromatique d’une complexité inouïe et une liqueur concentrée et parfaitement digeste en bouche…la splendeur d’un vieux Rangen encore très en forme. MIAM !

403416575 4223265667813651 2050200027554663769 n
La S.G.N. de pinot gris Rangen 1998 avec sa robe topaze…un vin qui se déguste comme une vieille eau-de-vie.

 

Visite expresse au domaine Mochel à Traenheim

Le 07/12/2023

Quand on a un besoin urgent de crémant et qu’on habite près de Strasbourg…vite une petite sortie dans le vignoble de la Couronne d’Or pour aller faire une visite au domaine Mochel, où l’ami Guillaume nous proposera de quoi refaire notre stock en attendant les fêtes de fin d’année.

 


Comme toujours notre hôte nous invite à déguster quelques cuvées proposées actuellement à la vente ainsi que deux nouveautés qui vont intégrer la gamme du domaine dans les prochains temps.

Petit résumé de cette rencontre gourmande avec quelques photos prises avec mon téléphone (désolé pour la qualité) et quelques impressions reportées de mémoire.

Crémant d’Alsace 2019 : un crémant frais et suave avec une mousse crémeuse et une finale désaltérante…une bulle idéale pour un apéritif festif.
(80% chardonnay + 20% pinot noir – 36 mois sur lattes)
Crémant d’Alsace 2016 : un crémant non dosé et longuement affiné sur lattes (dégorgé en 2023), une bulle alsacienne élégante et raffinée avec un très beau profil gastronomique.

1 273Le crémant 2016 dégusté en primeur et le crémant 2019

Alsace Grand Cru Riesling Altenberg de Bergbieten-Cuvée Henriette 2021 : un riesling puissant avec un équilibre droit et une aromatique citronnée et minérale…un Altenberg taillé pour une longue garde
Alsace Grand Cru Riesling Altenberg de Bergbieten-Cuvée Henriette J 2021 : un riesling élevé en jarre avec un profil plus souple (malo faite) et une très belle expression fruitée…une cuvée très avenante mais avec une structure acide/saline solide qui lui garantit également un joli potentiel de garde.
Alsace Grand Cru Riesling Altenberg de Bergbieten-Cuvée Henriette 2022 : un Altenberg plus riche que les deux cuvées de 2021, un vin gourmand et digeste avec une belle fraîcheur minérale…une bouteille qu’on pourra déboucher dans 2 à 3 ans pout attendre les 2021
Alsace Grand Cru Riesling Altenberg de Bergbieten-Cuvée Henriette J 2022 : une cuvée élevée en jarre, encore une peu plus généreuse que la précédente (il reste quelques grammes de SR) mais l’équilibre final garde une belle fraîcheur…un vin pour se faire plaisir tout de suite mais qui pourra également bien se tenir dans le temps.

2 236

Alsace Pinot Noir 2022 : un nez très subtil avec de belles fragrances florales et fruitées, une bouche suave et juteuse, un pinot noir tout en gourmandise et en buvabilité.
Alsace Pinot Noir Réserve 2022 : un pinot noir élevé en barrique avec une aromatique complexe, une matière concentrée portée par une charpente acide minérale très large et des tanins veloutés, une finale logue et digeste…MIAMMMM !

3 232

On termine la dégustation par un Pinot Noir Réserve 2020, un vin magnifique qui commence à révéler son potentiel mais qui n’a probablement pas encore atteint son apogée...une grande bouteille qui n’est hélas plus disponible actuellement au domaine.
Ceux qui auront encavé quelques flacons de cette pépite rouge ne le regretteront pas…pour les autres, il reste le 2022 qui me semble bien parti pour marcher dans les traces de son aîné. A bon entendeur…

4 231
Le pinot noir Réserve 2020 du domaine Mochel

 

Petits repas entre bons vivants - Novembre 2023 bis

Le 02/12/2023

Img 0210

Ce petit compte-rendu est destiné à partager avec vous un instant de convivialité où quelques bouteilles ont été débouchées et dégustées sans prises de notes : les commentaires sont rédigés à postériori en se basant que sur des sensations en mémoire.et (si possible) sur une nouvelle dégustation des fonds de bouteilles…à table !

Un déjeuner en compagnie de quelques amateurs éclairés pour déguster quelques vins sortis de la cave des participants

Au menu une potée au chou et aux saucisses jurassiennes et une sélection de desserts.

400108510 1372160493390066 7744757653223833665 n

Quelques bouteilles pour accompagner tout ça...et quelques brèves impressions rédigées de mémoire sur les vins dégustés ce jour.

Crémant d’Alsace Prestige – Domaine Muré : un crémant tout en suavité et d’une parfaite buvabilité…une référence incontournable au pays des bulles alsaciennes.

Macon Vergisson 2020 – J. Litaud : un très beau chardonnay du Mâconnais, dense et salin vinifié par une jeune vigneronne qui commence à faire parler d’elle…à juste titre d’ailleurs !

Corton Les Maréchaudes 1999 – Domaine Chandon de Briailles : un grand cru dans la force de l’âge mûr, complexe, parfaitement équilibré et d’une longueur majuscule…un super pinot noir qui semble encore très loin du déclin, la classe bourguignonne en bouteille.

Alsace Grand Cru Pinot Gris Altenberg de Bergheim 2012 – Domaine G. Lorentz : un pinot gris mûr et expressif mais d’une grande digestibilité avec une marque de terroir bien lisible…un Altenberg qui commence sa vie de grand vin de lieu !

 

Vins du mois d'octobre 2023

Le 16/11/2023

Alsace Grand Cru Riesling Sommerberg Z 2020
Domaine de l’Oriel à Niedermorschwihr

Img 0150

Robe : jaune clair avec des reflets vert pâle.
Nez : discret, complexe et très évolutif des notes de fruits exotiques frais, de citronnelle et de verveine sur un fond zesté et pierreux.
Bouche : attaque assez souple, jus bien gourmand qui se tend progressivement grâce à une acidité vive et à de fins amers qui donnent beaucoup de peps à l’ensemble, finale longue et sapide avec une belle persistance exotique et épicée.
Issu de cette parcelle rocailleuse située au sommet du quatrième amphithéâtre du Sommerberg, ce riesling droit et profond porte sur lui l’empreinte minérale de ce grand terroir alsacien tout en se laissant déguster avec beaucoup de plaisir dès aujourd’hui. MIAM !


Alsace Gewurztraminer-Nuances de Néroli 2019
Domaine Kubler à Soultzmatt

Img 0154

Robe : jaune franc avec des éclats argentés.
Nez : ouvert et charmeur qui s’ouvre sur des notes exotiques (banane, mangue) avant de développer une très belle palette florale sur un fond épicé et crayeux des notes de banane  complexe et très évolutif des notes de fruits exotiques frais, de citronnelle et de verveine sur un fond zesté et pierreux.
Bouche : attaque très douce, jus riche et suave porté par une acidité large, équilibre très digeste, finale tonique et intense avec des amers nobles et un long sillage pimenté.
Née sur ce beau terroir calcaro-gréseux de la Vallée Noble et marquée par le style épuré recherché par Philippe Kubler, cette cuvée de gewurztraminer est une petite merveille d’élégance et de buvabilité.


Mercurey 1er Cru Les Nauges 2019
Domaine Charton à Mercurey

Img 0151

Robe : grenat moyen avec une fine frange orangée
Nez : ouvert et séduisant avec une palette complexe sur les fruits rouges bien mûrs, la rose fraîche et un boisé délicat et parfaitement intégré.
Bouche : juteuse et gourmande avec une matière concentrée équilibrée par une acidité fine et longue, tanins veloutés, finale suave et sapide avec une belle persistance fruitée et épicée.
Ce premier cru de Mercurey vinifié avec beaucoup de doigté, nous offre une expression très aboutie d’un beau pinot noir bourguignon.
Cette bouteille achetée lors de ma visite au domaine en 2020, nous rappelle que certaines appellations bourguignonnes offrent encore des rapports Q/P très intéressants.

Dsc 1050
Rieslings de l’Altenberg de Bergbieten en octobre 2023

Petits repas entre bons vivants - Novembre 2023

Le 14/11/2023

Ce petit compte-rendu est destiné à partager avec vous un instant de convivialité où quelques bouteilles ont été débouchées et dégustées sans prises de notes : les commentaires sont rédigés à postériori en se basant que sur des sensations en mémoire.et (si possible) sur une nouvelle dégustation des fonds de bouteilles…à table !

Un déjeuner en compagnie de 4 amateurs éclairés pour déguster quelques échantillons fournis par les cavistes de La Vinoterie qui faisaient évidemment partie des invités du jour.

Au menu un gigot de 7 heures accompagné de pommes duchesse et de haricots blancs et une sélection de desserts.

371514724 302646795920079 8337315049116445963 n
Le gigot juste avant de partir au four pour 7 heures…ou plus !

Et quelques bouteilles pour accompagner tout ça !

Img 0171
La bulle apéritive…

Img 0170
…et la suite

Voici quelques brèves impressions rédigées de mémoire sur les vins dégustés ce jour.

Champagne Enchevêtrer – Domaine Léon : un blanc de noirs brut nature de la Côte des Bar, ample et généreux avec une aromatique fruitées et boisée, un équilibre bien droit, une bulle très fine, une finale appétante marquée par de légères nuances oxydatives…on commence fort !

Lussac Saint Emilion Cuvée Prestige 2019 – Clos les Hauts Martins : un vin très agréable à siroter, expressif et juteux avec des tanins souples et une finale bien sapide…j’ai été agréablement surpris par ce bordeaux rive droite.

Morgon Côte du Py 2021 – Domaine Depardon : un morgon très bien vinifié avec un profil sérieux mais un poil trop austère…un cru du Beaujolais qui tient la route sans pour autant susciter l’enthousiasme dans un millésime où je n’ai pas trouvé beaucoup de vins à mon goût.

Côtes du Rhône Villages Massif d’Uchaux Jocundaz 2021 – Domaine Simian : un rouge sud-rhodanien ouvert, loquace et d’une parfaite gourmandise...j’aime ce terroir et j’aime ce domaine que j’ai visité il y a quelques semaines (CR à suivre)

Châteauneuf du Pape Le Traversier 2016 – Domaine Simian : une palette florale et épicée très raffinée, une bouche d’une élégance folle, une finale longue et sapide…une cuvée de châteauneuf qui s’exprime dans un registre fin et suave, j’adore !
Châteauneuf du Pape Le Traversier 2017 – Domaine Simian : plus retenu et plus charpentée que son aînée de 2016, cette cuvée aura eu besoin de 24 heures d’ouverture pour se livrer pleinement…on reste dans le style Simian mais avec un côté plus séveux et plus concentré, un peu plus châteauneuf quoi !

Châteauneuf du Pape Les Grandes Grenadières d’Hippolyte  2020 – Domaine Simian : un châteauneuf très puissant avec un caractère sudiste affirmé, que je goûte toujours moins bien que « Le Traversier » lorsque je le déguste au domaine mais qui cette fois ci a fait merveille sur le gigot…la confirmation que cette cuvée est vraiment le grand vin de gastronomie du domaine.

Img 0205
Une petite friandise signée Philippe Kubler pour accompagner les desserts…on a bien vécu !