Blog

Vins du mois de mai 2023

Le 19/06/2023

Alsace Grand Cru Riesling Brand-Dragon 2018
Domaine de l’Oriel à Niedermorschwihr

Img 6386

Robe : jaune très clair avec des éclats argentés
Nez : expressif et très complexe, notes de citron vert, d’ananas frais et de gingembre sur un fond minéral et végétal noble
Bouche : attaque très vive avec une acidité cinglante et filante qui tend un jus fruité très gourmand, finale fraîche et saline avec une belle persistance citronnée/minérale/épicée.
Né sur une parcelle de vieilles vignes qui domine le village de Turkheim et vinifié de main de maitre par l’ami Claude, ce riesling Brand débordant d’énergie est un vrai régal...MIAM !


Alsace Grand Cru Riesling Pfingstberg-Paradis 2012
Domaine F. Schmitt à Orschwihr

Img 6418

Robe : jaune clair avec une très belle brillance
Nez : discret mais très évolutif, notes citronnées et crayeuses à l’ouverture puis développement aromatique sur l’ananas frais, les épices et la craie.
Bouche : attaque franche avec une acidité large et vive qui se place pour soutenir un jus fruité bien concentré, finale très longue avec une belle présence saline et un retour sur les épices et le pamplemousse.
Après plus de 10 années sous verre, ce riesling magnifique de complexité et d’équilibre semble arrivé à son optimum de maturité…c’est un vin qu’on pourra boire dès aujourd’hui mais qui possède les qualités pour se maintenir encore de longues années au top de sa forme


Alsace Grand Cru Pinot Gris Furstentum 2013
Domaine Bernhard à Katzenthal

350682308 259721953401577 5963543665110522732 n

Robe : jaune franc avec des reflets vert pâle
Nez : raffiné et complexe, notes de céréales grillées et de craie sur un fond végétal très frais
Bouche : attaque franche et tonique, matière puissante structurée par une maille acide saline large et très solide, finale tendue et légèrement tannique avec un beau sillage citronné et fumé.
Ce Grand Cru de pinot gris qui se goûte pratiquement sec aujourd’hui, semble entré dans sa phase de plénitude pour nous séduire par sa personnalité qui associe force et élégance...une très belle version de ce cépage que je recommence à apprécier.


Alsace Liber 2021
Domaine Emile Beyer à Eguisheim

Img 6392

Robe : jaune franc, légèrement trouble mais très lumineux
Nez : ouvert, complexe et charmeur, notes d’agrumes mûrs, d’épices, d’herbes aromatiques et de poudre de craie.
Bouche : attaque franche et tonique, jus fruité concentré et très suave avec un beau développement aromatique, présence acide saline très sensible, finale très appétante avec des amers nobles et une longue persistance épicée.
Dégustée en avant-première lors des vendanges 2022, cette cuvée est un assemblage des rieslings et des gewurztraminers de l’Eichberg et du Pfersigberg et des pinots gris du Hohrain, vinifiée et élevée sans intrants et mise en bouteille sans filtration.
C’est un vin superbe de densité, d’équilibre et de complexité…un premier pas très convaincant de Christian Beyer dans l’univers des vins « nature ». Bravo l’artiste !


IGP Bouches du Rhône-terre de Camargue Signature Blanc 2020
Domaine Attilon à Mas Thibert

Img 6414

Robe : jaune clair avec des éclats dorés
Nez : expressif et séduisant, notes d’abricot, de poire, de citron confit et d’épices sur un fond boisé/balsamique très raffiné.
Bouche : attaque assez douce, jus riche et bien sapide avec un joli gras, équilibré par une acidité souple et une belle présence saline, finale digeste avec un long sillage fruité/épicé/boisé.
Cet assemblage subtil de chardonnays et de sauvignons récoltés en terre camarguaise sur la rive gauche du Rhône, est un vin élégant et lumineux qui étonnera son monde par son équilibre frais et sa belle complexité aromatique et structurelle. MIAM !


Chassagne Montrachet 1° Cru Clos Saint Jean 2014
Domaine F. Carillon à Puligny

Img 6415

Robe : jaune moyen avec une très belle brillance
Nez : frais et engageant avec une palette « classique » sur le beurre frais, les fruits à coque, les herbes à tisane et la poudre de craie sur un fond finement boisé
Bouche : attaque franche et tonique, centre ample avec un gras sensible mais l’ensemble reste très droit grâce à une présence acide/saline très marquée, finale longue avec des amers minéraux et un sillage citronné et balsamique.
Avec son expression aromatique et sa présence en bouche très raffinées, ce premier cru de Chassagn produit par l’un des grands vignerons de Puligny nous propose une interprétation très classieuse d’un chardonnay de la Côte de Beaune…j’adore !


Pfalz VDP Erste Lage Riesling Wachenheimer Goldbächel 2015
Domaine Bürklin-Wolf  à Wachenheim

Img 6416

Robe : jaune franc, très lumineux avec des éclats dorés
Nez : intense et complexe, notes d’agrumes (citron, pamplemousse), de gingembre frais et d’épices douces sur un fond balsamique (cire, résine) et légèrement pétrolé.
Bouche : attaque ample et vive, matière généreuse appuyée sur une acidité large et assez mordante, finale longue et saline avec un sillage grillé/balsamique/minéral..
Ce riesling acheté au domaine lors d’une visite dans le vignoble du Palatinat, s’exprime aujourd’hui avec une très belle plénitude : l’ aromatique loquace et épanouie séduit dès le premier coup de nez et la présence en bouche pleine d’énergie révèle cet équilibre très particulier propre aux grands vins blancs allemands sans oublier la finale fraîche et minérale qui lui confère une très belle buvabilité...bref, c’est très très bon !


Mercurey 1°Cru Clos du Roy 2016
Domaine Tupinier-Bautista à Mercurey

Img 6391

Robe : sombre, dense avec une fine frange grenat
Nez : intense et très complexe avec des arômes de fruits rouges mûrs (framboise, cerise burlat) et d’épices douces sur un fond délicatement boisé.
Bouche : tonique, charnue et bien gourmande avec des tanins très onctueux et un très beau développement aromatique, finale fraîche et suave avec un très beau retour fruité/épicé.
L’appellation Mercurey permet aux amateurs de vin de trouver de très belles cuvées de pinots noirs bourguignons à des prix encore raisonnables comme ce magnifique premier cru, expressif à souhait et parfaitement équilibré en bouche…il va falloir que je me dépêche de refaire un petit tour dans ce vignoble avant que le vent de folie tarifaire qui souffle sur la Bourgogne ne l’atteigne aussi.


Nuits Saint Georges 1°Cru Rues de Chaux 2017
Domaine Chicotot à Nuits Saint Georges

351287317 679720314168121 1038014530653264987 n

Robe : sombre et dense avec de fins bords rubis
Nez : intense et très complexe avec des arômes de torréfaction et d’épices à l’ouverture suivis par des notes fruitées et florales très délicates.
Bouche : attaque franche et punchy, matière riche et concentrée structurée par une acidité tendue et une trame tannique veloutée, finale longue et sapide avec une belle persistance minérale/fumée/épicée.
Moins connu que les prestigieux « Vaucrains » et « Saint Georges » produits par ce célèbre domaine de Nuits, ce premier cru « Rue de Chaux » m’a vraiment bluffé. J’ai aimé le côté très charmeur de son expression aromatique tout comme l’impression de force tranquille qui émanait de sa présence en bouche. MIAM !

2 13 1
La Mosel allemande…un vignoble magnifique !

Vins du mois d'avril 2023

Le 11/05/2023

Alsace Pinot Auxerrois Vieille Vigne 2021
Domaine Schoech à Ammerschwihr

Img 6361

Robe : jaune clair avec des éclats or blanc
Nez : délicat et engageant, notes de fruits blancs frais et de fleurs des prés sur un fond citronné et minéral
Bouche : attaque franche et tonique avec une acidité large qui va soutenir un jus fruité très suave, finale fraîche et salivante avec une longue persistance fruitée et minérale.
Cette cuvée qui allie gourmandise et buvabilité dans un équilibre très harmonieux nous offre une interprétation classique mais très aboutie de ce cépage alsacien…simple mais d’une redoutable efficacité. MIAM !


Alsace Muscat 2021
Domaine Schoech à Ammerschwihr

Img 6364

Robe : jaune clair avec des reflets argentés
Nez : ouvert et séduisant avec des notes florales (fleur de sureau, acacia, rose) sur une fond raisin frais et citron.
Bouche : attaque vive une acidité assez marquée qui structure un jus très suave, finale tonique et appétante.
Avec sa présence juteuse et charnue en bouche ce muscat à l’aromatique épanouie et charmeuse pourra se siroter à l’apéritif ou accompagner une belle assiette d’asperges blanches…c’est la saison, on en profite !


Alsace Clos du Val d’Eléon 2014
Domaine Kreydenweiss à Andlau

Img 6363

Robe : jaune clair avec des reflets métalliques
Nez : complexe et raffiné, notes de miel de sapin et d’herbes de montagne sur un fond fumé/pierreux délicat
Bouche : attaque vive avec une acidité citronnée très « invasive » qui structure un jus assez consistant, présence saline intense qui donne beaucoup de tonus à une finale longue et salivante.
Issue d’une parcelle complantée de pinots gris et de riesling située sur ce coteau de schistes de Villé qui domaine Andlau, cette cuvée qui semble arrivée à son optimum de maturité nous a régalés par la beauté de son aromatique et la force expressive de son jus…y a pas à dire, le Val d’Eléon est un très grand terroir. MIAM !


Muscadet Gabro-Clos des Bouquinardières 2020
Domaine de Bellevue à Getigne

Img 6384

Robe : jaune très clair avec des reflets argentés
Nez : discret et racé, notes d’agrumes très frais sur un fond végétal, iodé et minéral bien sensible.
Bouche : attaque assez souple, matière longiligne, très élégante avec un léger gras vite contrebalancé par une présence acide/saline qui monte en puissance progressivement, finale sapide avec de beaux amers minéraux.
Le vigneron dont on parle de plus en plus dans cette région produit une large gamme de vins qui compte quelques muscadets tout à fait intéressants comme cette cuvée « Gabro » – un nom qui fait référence à son terroir magmatique – fortement typée et marquée par une profonde empreinte minérale.


Alsace Pinot Noir TerroirGrand E 2019
Domaine Zinck à Eguisheim

Img 6385

Robe : grenat moyen avec une belle brillance.
Nez : raffine et bien complexe, notes de cerise rouge, de noyau et d’épices douces sur un fond boisé/ torréfié très délicat
Bouche : attaque assez vive, matière suave et gourmande avec un équilibre très aérien, trame tannique très onctueuse, finale longue, fraîche et salivante avec une très belle persistance fruitée et épicée.
Après deux ans en cave, ce beau rouge alsacien que j’ai découvert lors de ma tournée consacrée aux pinots noirs d’Eguisheim, a encore gagné en harmonie et en finesse…tout en laissant penser qu’il peut encore évoluer favorablement durant quelques années. Très belle bouteille !


I.G.P. Côtes Catalanes Syrah 2020
Domaine Blanc Plume à Caudiès-de-Fenouillères

Img 6382

Robe : rubis très sombre avec une frange rose/mauve
Nez : séduisant et expressif, notes de cassis frais de myrtille, de violette et d’épices douces
Bouche : attaque franche et fraîche, centre souple et gourmand avec des tanins très fins, finale sapide et légère avec une persistance acidulée et épicée.
Réalisée à partir de jeunes vignes de syrah (15 ans) plantées sur des terroirs d’altitude entre Corbières et Pyrénées cette cuvée élevée en œuf béton m’a vraiment charmé par sa belle gourmandise et son impeccable buvabilité. MIAM !

Dsc 189
La Vallée Noble vue du coteau du Breitenberg…c’est le printemps en Alsace

Restaurant "Au bon coin" à Wintzenheim - mars 2023

Le 19/04/2023

9 144

Depuis le temps que j’entendais parler de la fameuse carte des vins de ce restaurant de Wintzenheim, il était grand temps que j’aille vérifier ça de mes propres yeux…et je n’ai pas été déçu !

Voici le récit de mémoire (pas de notes à disposition…sorry !) d’une « petite » pause déjeuner en compagnie de quelques jeunes sommeliers et cavistes qui ont bien voulu accepter qu’une personne âgée les accompagne dans leurs agapes.

Au menu, poêlée d’escargots, escalope à la crème et mousse au chocolat…simple mais efficace !
Côté vin, chaque convive est chargé de sélectionner un vin, nous auront donc donc 3 blancs et 2 rouges qui seront servis à l’aveugle par Gilles Haeffelin.

1 249
Gilles Haeffelin, un fin connaisseur au service des vins.

3 1 90
Les 3 blancs servis dans des Zalto…

2 215
…et mon entrée.

Alsace Grand Cru Riesling Wiebelsberg 2013 du domaine Kreydenweiss : un riesling expressif, charnu mais bien droit et très salin…c’était ma proposition et j’ai vraiment adoré.
Irouléguy Grès 2016 du domaine Arretxea : un vin complexe, ample, charnu et d’une grande sapidité…tout le monde a beaucoup apprécié cette bouteille mais personne n’a trouvé son origine.
Rully 1er Cru Grésigny 2014 du domaine Dureuil-Jeantial : un vin élégant, ciselé et profondément minéral avec un boisé parfaitement intégré…un beau chardonnay bourguignon que j’avais placé d’abord à Chablis puis, après un peu d’ouverture, vers Puligny.

3 2 88

4 211
Et une escalope à la crème pour accompagner les rouges !


Gevrey-Chambertin Clos Village 2014 du domaine Livera : un pinot noir nuiton charnu et onctueux, tout en finesse…j’ai trouvé le cépage et la région mais j’étais plutôt parti vers la Côte de Beaune, en tous cas c’est une très belle quille !
Cornas 2013 du domaine M. Graillot : un rouge corsé mais très élégant avec des notes de cassis épices et violette…la syrah était évidente pour moi mais le côté très sociable du vin m’a éloigné des grandes appellations nord-rhodaniennes (surtout Cornas), ceci dit, c’est également très bon !

5 207

Avant l’arrivée du dessert nous partons sur une petite assiette de fromages accompagnée par un vin choisi par Gilles Haeffelin.

6 191
Service en carafe pour le vin mystère par Gilles Haeffelin

V.D.F. Montis Regalis du domaine Haut Campagnau : un vin complet et complexe qui bouscule un peu les codes organoleptiques traditionnels…perplexe mais séduit devant cet assemblage à parts égales de chardonnay et d’ugni blanc oxydé par le soleil.

Et pour ne pas s’arrêter en si bon chemin nous nous laissons tenter par une nouvelle bouteille sélectionnée par Gilles Haeffelin pour accompagner nos desserts

Alsace Grand Cru Riesling Pfersigberg-Cuvée Caroline 1998 du domaine Kuentz-Bas : une friandise sur les agrumes mûrs et les épices, une jeunesse étonnante après un quart de siècle de garde…je n’ai pas trouvé le cépage (la honte !) mais j’ai adoré l’association avec la mousse au chocolat.

7 184

8 163
Et un petit Pedro Ximenez 71 pour finir…on ne vit qu’une fois !


Cette pause-déjeuner qui a duré un peu plus longtemps que prévu nous a permis de déguster une très belle série de vins choisis sur une carte des vins vraiment hors normes : deux volumes imposants (un pour les blancs et un pour les rouges) qui proposent tout ce qui se fait de mieux dans le vignoble français avec une place de choix pour le vignoble alsacien…une carte des vins distinguée par la R.V.F. en 2018 comme « La meilleur carte des vins de France ».

La cuisine est traditionnelle, le service très attentionné et les vins sont magnifiquement présentés par Gilles Haeffelin, un sommelier passionné qui connait parfaitement son sujet.

Bref, voilà une adresse que je vais retenir en espérant pouvoir y revenir avec plusieurs comparses histoire de profiter à nouveau de cette belle offre vinique.

 

 

Vins du mois de mars 2023

Le 11/04/2023

Alsace Pinot Gris Terroir Talmatten 2019
Domaine Zinck à Eguisheim

Img 6261

Robe : jaune clair avec des reflets vert pâle
Nez : pur et raffiné, notes de fruits blancs frais et de miel d’acacia sur un fond balsamique très délicat.
Bouche : ample et solidement charpenté avec un joli gras et une trame acide/minérale très impressive, équilibre sec, finale saline et appétante avec une belle persistance fruitée et épicée.
Née sur une parcelle argilo-calcaire qui jouxte le Grand Cru Eichberg, ce pinot gris droit et salin se déguste déjà remarquablement bien à l’heure actuelle…tout en nous laissant à penser qu’il aura encore plus de choses à dire après quelques années supplémentaires en cave.


Alsace Grand Cru Gewurztraminer Zinnkoepflé 2020
Domaine Schmitt à Orschwihr

Img 6336

Robe : jaune clair, très lumineux.
Nez : complexe et racé, notes d’agrumes mûrs, de bois de réglisse et d’épices douces sur un fond légèrement grillé.
Bouche : très puissante avec un jus ample et concentré, tendu par une acidité droite et une salinité très intense, finale très sapide avec des amers nobles et un long sillage épicé/réglissé/fumé.
La fameuse cuvée Zinnkoepflé 2020, déjà dégustée à plusieurs reprises au domaine, continue de m’étonner par sa force expressive et sa plénitude en bouche.
C’est un grand gewurztraminer vinifié en sec, un talent brut qui va nous faire changer de point de vue sur ce cépage. MIAM !


Bourgogne Tonnerre Chevalier d’Eon 2021
Domaine Dampt à Chablis

Img 6299

Robe : jaune clair avec des reflets vert pâle
Nez : pur et raffiné, notes de fruits blancs frais et de miel d’acacia sur un fond balsamique très délicat.
Bouche : ample et solidement charpenté avec un joli gras et une trame acide/minérale très impressive, équilibre sec, finale saline et appétante avec une belle persistance fruitée et épicée.
Après une dégustation rapide de quelques vins du domaine Dampt au Salon des Vignerons Indépendants de Strasbourg, j’ai retrouvé avec plaisir cette cuvée de chardonnay de 2021 déjà bien en place, séduisante, pleine d’énergie et d’une parfaite buvabilité.


VDF Vilain P’tit Ch’nin 2021
Domaine Jousset à Montlouis

Img 6300

Robe : jaune clair avec des reflets vert pâle
Nez : pur et raffiné,  notes de fruits blancs frais et de miel d’acacia sur un fond balsamique très délicat.
Bouche : ample et solidement charpenté avec un joli gras et une trame acide/minérale très impressive, équilibre sec, finale saline et appétante avec une belle persistance fruitée et épicée.
Quelques mois après un rendez-vous manqué au domaine lors de mon récent voyage dans le vignoble ligérien de 2022 (pour cause de panne imprévue survenue durant la mise des pet’nat), j’ai eu envie de déboucher cette bouteille offerte par Sylvain Jousset et je me suis régalé avec son jus pur et empreint d’une belle minéralité…tout en regrettant de ne pas avoir pu découvrir le reste de la production de ce domaine de Montlouis.


VDP du Mont Baudile Le Grenache du Badaïre 2018
Domaine Supply-Royer à Arboras

Img 6360

Robe : dense et profonde avec une fine frange rubis
Nez : expressif et complexe, notes de fruits rouges mûrs, d’épices orientales et de chocolat amer sur un fond légèrement balsamique.
Bouche : corsée et corpulente mais d’une parfaite sapidité, trame tannique très caressante, finale longue et tonique avec un beau retour fruité et épicé.
Toujours très séduisante dans sa prime jeunesse, cette cuvée de grenache prend toute sa dimension après quelques années de garde en développant un jus complexe et profond mais avec toujours cette énergie débordante qui stimule les papilles et donne le sourire. MIAM !

334886215 1363795904409750 7158799374475070781 n
Petite virée dans le sud avec une étape à Mauves : vignoble du Saint Joseph

Vins du mois de février 2023

Le 17/03/2023

Riesling Grand Cru Schlossberg 2012
Domaine A. Mann à Wettolsheim

Img 6245

Robe : jaune moyen, limpide et brillant avec des éclats dorés
Nez : pur et typé, notes d’agrumes frais, de poudre de gingembre et de pierre frottée sur un fond terpénique délicat.
Bouche : attaque assez vive puis développement d’un jus riche et dense étiré par une acidité longue qui se resserre progressivement, belle présence saline, finale très sapide avec un petit grip tannique stimulant et un retour frais sur le pamplemousse et les épices.
Ce Schlossberg vinifié par l’un des domaines emblématiques sur ce grand terroir, révèle un équilibre très abouti et une expression aromatique très racée.
C’est un vin finement ciselé qui semble avoir atteint sa phase de plénitude


Gewurztraminer Kritt 2014

Domaine Kreydenweiss à Andlau

Dsc 22

Robe : jaune doré, très lumineux
Nez : ouvert et complexe avec des notes de fruits jaunes bien mûrs et d’épices sur un fond balsamique et minéral
Bouche : attaque souple et suave suivie par la montée en puissance d’un jus dense et très salin tendu par une acidité très large, finale sèche et bien sapide avec de très beaux amers minéraux et une longue persistance sur le gingembre et le poivre.
Les sols argileux riches en fer de ce lieu-dit donnent souvent naissance à des gewurztraminers moelleux de haute tenue mais certaines années comme en 2014, les vins révèlent des équilibres plus secs tout en gardant la force expressive de ce cépage.
Après quelques années en cave, cette cuvée séduit par son harmonie et sa complexité tout en nous laissant imaginer de très beau accords gastronomiques.


V.D.P. du Mont Baudile Le Bourboulenc de Nega Saumas 2016

Domaine Supply-Royer à Arboras

Img 6246

Robe : jaune doré, très lumineux
Nez : ouvert et complexe avec des notes de fruits jaunes bien mûrs et d’épices sur un fond balsamique et minéral
Bouche : attaque souple et suave suivie par la montée en puissance d’un jus dense et très salin tendu par une acidité très large, finale sèche et bien sapide avec de très beaux amers minéraux et une longue persistance sur le gingembre et le poivre.
Avec sa complexité aromatique et sa présence en bouche pleine d’énergie, cette cuvée de bourboulenc 2016 vinifiée par l’ami Eric Supply est une petite pépite vinique que je place depuis toujours sur mon podium des plus grands vins blancs du sud. MIAM !


V.D.P. du  Vaucluse Domaine des Tours 2016
EARL des Tours à Sarrians

331242158 1629857910770893 2489859978666823647 n

Robe : sombre et dense avec une fine frange orangée
Nez : ouvert et complexe, notes de cacao, de fruits noirs, d’herbes de garrigue et d’épice sur un fond boisé très délicat.
Bouche : attaque très suave, jus riche et concentré qui enrobe une acidité assez vive, trame tannique caressante, finale longue et fraîche avec un beau sillage boisé/épicé.
La cuvée d’entrée de gamme du château des Tours est fidèle à sa réputation : c’est un vin exubérant et profond qui propose un équilibre parfait entre richesse et structure…et offre un rapport Q/P exceptionnel aux chanceux qui peuvent acheter quelques bouteilles au domaine.


Côtes du Roussillon Villages Symbiose 2017
Domaine Mas Delmas à Rivesaltes

Img 6164

Robe : sombre et dense avec une fine frange orangée
Nez : ouvert et complexe, notes de cacao, de fruits noirs, d’herbes de garrigue et d’épice sur un fond boisé très délicat.
Bouche : attaque très suave, jus riche et concentré qui enrobe une acidité assez vive, trame tannique caressante, finale longue et fraîche avec un beau sillage boisé/épicé.
Avec sa belle aromatique sudiste et sa présence en bouche d’une grande élégance cette cuvée découverte à l’occasion d’une session AOC en compagnie de Pierre-André Delmas, a vraiment tenu ses promesses.
Travaillé sans intrants, ce pur grenache du Roussillon se boit avec un énorme plaisir dès aujourd’hui.

Dsc 0044
Voyage express dans le sud avec une petite étape vinique à Mauves

Vins du mois de janvier 2023

Le 06/02/2023

Riesling Grand Cru Pfersigberg 2009
Domaine Emile Beyer à Egusiheim

Img 6162Robe : jaune profond avec des reflets vieil or.
Nez : mûr et très expressif, notes d’agrumes confits, de bergamote et d’épices douces sur un fond terpénique très discret.
Bouche : attaque très suave, jus ample et opulent appuyé sur un socle acide large, équilibre riche relevé par une fine présence tannique et une salinité sensible, développement aromatique sur le raisin ce Corinthe et les épices qui persiste longuement en finale.
Avec sa robe dorée, son aromatique exubérante et son jus riche et solidement structuré par une très belle trame minérale, ce riesling récite son millésime et son terroir avec une parfaite limpidité. MIAM !


Saint Véran Les Pommards 2020
Domaine Barraud à Vergisson

Img 6157

Robe : jaune clair avec des éclats argentés.
Nez : ouvert et séduisant, notes fruits exotiques frais, de citron mur et de craie sur un fond balsamique/épicé très classieux
Bouche : attaque franche et généreuse, jus concentré, structuré par une acidité mûre et large, texture légèrement granuleuse, finale fraîche et salivante avec une très longue persistance minérale et épicée.
Le domaine Barraud est une référence absolue sur Vergisson pour la qualité de ses cuvées de Pouilly Fuissé, si bien qu’on oublierait presque qu’ils produisent également des Saint-Véran de très haute tenue comme cette cuvée Les Pommards 2020 déjà parfaitement en place qui se goûte merveilleusement bien dès aujourd’hui.
C’est une bouteille que j’ai débouchée avant le repas et qui a failli être vidée avant le service de la première assiette...attention danger !!!


Pouilly Vinzelles Les Quarts 2012
Domaine La Soufrandière à Vinzelles

Img 6131

Robe : jaune franc avec une belle brillance.
Nez : complexe et très raffiné, notes de citron, de beurre frais, de gingembre sur un fond épicé et balsamique.
Bouche : attaque assez souple puis développement d’un beau jus fruité sur les agrumes mûrs soutenu par une base acide/saline très large, finale longue et salivante avec des amers minéraux délicats et un beau sillage citronné et épicé.
Après une petite dizaine d’années en cave, ce Pouilly-Vinzelles né sur le coteau des Quarts – un terroir qui mérite largement un classement premier cru – est un pur chef d’œuvre avec sa grande complexité aromatique, son  équilibre posé, sa minéralité très parlante et son exceptionnelle buvabilité….chapeau bas les frangins !


Puligny Montrachet 1er Cru Les Folatières 2012
Domaine F. Carillon à Puligny-Montrachet

Img 6133

Robe : jaune profond avec des reflets dorés.
Nez : presque mutique à l’ouverture, il aura besoin d’une longue aération pour révéler une palette très « classieuse » sur le beurre frais, l’amande et la pierre à fusil sur un fond balsamique délicat.
Bouche : attaque « punchy » avec une acidité puissante qui va soutenir et étirer un jus fruité très concentré, finale droite et très longue avec une salinité sensible et une très belle persistance épicée, minérale et légèrement fumée.
Ce premier cru réputé de Puligny a eu besoin de beaucoup de temps pour sortir de sa torpeur mais après une phase d’oxygénation ce vin très élégant et solidement construit nous a régalés mais je pense que cette cuvée n’a pas encore atteint son optimum de maturité.


Volnay 1er Cru Carelle sous la Chapelle 2020
Domaine Mure à Volnay

Img 6155

Robe : rubis profond avec une frange violine.
Nez : délicat et séduisant, notes de fruits rouges et noirs bien mûrs et d’épices douces soutenues par un boisé noble très élégant.
Bouche : attaque très suave, jus sapide et très gourmand avec une trame tannique caressante, finale bien digeste étirée par une belle ligne acidulée.
Produit par un vigneron que j’ai découvert lors du petit salon d’hiver organisé au domaine Wantz, ce premier cru de Volnay est une vraie petite friandise qui se livre à la dégustation avec une spontanéité réjouissante.
C’est un vin très charmeur qui peut s’apprécier dès aujourd’hui mais également se garder encore quelques années en cave. MIAM !


Nuits-Saint-Georges 1er Cru Les Vaucrains 2013
Domaine Chicotot à Nuits-Saint-Georges

Img 6134

Robe : grenat moyen avec une belle brillance et de bords brunissants.
Nez : complexe et racé avec de belles notes de mûre, de violette, d’allumette craquée et de caillou concassé.
Bouche : attaque vive avec une acidité droite et tranchante qui structure un jus fruité bien concentré, trame tannique fine et veloutée, finale tonique et très longue avec un beau sillage épicé et minéral.
Les cuvées de Nuits du domaine Chicotot sont souvent un peu facétieuse et peuvent même se rebiffer lorsqu’on ne les débouche pas au bon moment mais lorsqu’on qu’on a la chance d’en déguster une dans sa phase optimale on se régale vraiment comme avec ce Vaucrains 2013 absolument magnifique à tous points de vue. MIAM !

1 241
Ammerschwihr en janvier 2023

Petits repas entre bons vivants - Janvier 2023

Le 20/01/2023

Ce petit compte-rendu est destiné à partager avec vous un instant de convivialité où quelques bouteilles ont été débouchées et dégustées sans prises de notes : les commentaires sont rédigés à postériori en se basant que sur des sensations en mémoire.et (si possible) sur une nouvelle dégustation des fonds de bouteilles…à table !


Un déjeuner en compagnie de 3 fins becs avec au menu :
- velouté de pois cassés aux lardons fumés
- palette et saucisse fumées de la boucherie-charcuterie Remy à Girmont-Val-d’Ajol avec des lentilles vertes du Puy
- cheese cake maison

Img 6154
Et quelques bouteilles pour accompagner tout ça !

Les notes des vins ont été rédigées de mémoire où après avoir regoûté certains fonds de bouteilles le soir.

Pinot Gris Zellberg 2016 – Domaine Ostertag : robe jaune franc avec une légère turbidité, nez sur les fruits blancs mûrs et le miel avec un fond légèrement oxydatif, bouche souple et gourmande, finale assez riche mais qui manque un peu de tonus
Ce pinot gris qui semblait assez fatigué à l’ouverture, s’est progressivement réveillé notamment lorsqu’il a été confronté aux arômes végétaux et fumés du velouté.
Ceci dit, comme nous connaissions tous la qualité des pinots gris de ce domaine, nous avons quand même été un peu déçus par cette bouteille.

Pinot Noir Clos Saint Imer 2016 – Domaine Burn : robe rubis avec un dégradé brunisssant sur les bords, nez ouvert  avec des notes de prune et de poivre sur un fond alcool/marc de raisin assez prononcé, bouche ample et riche, finale juteuse mais un poil chaleureuse.
Spätburgunder Kaliber 12 2018 – Domaine Adams (Rheinhessen) : robe rubis foncé, assez dense, nez discret avec des notes de fruits rouges frais sur un fond fumé/gouache un peu étrange, bouche fraîche et droite avec des tanins soyeux, finale un peu sèche avec une présence minérale salivante.
Pinot Noir La Limite 2015 – Domaine Lorentz : robe grenat assez foncé, nez expressif avec des notes de fruits mûrs sur un fond lacté assez présent, bouche opulente avec un jus concentré, une texture onctueuse, une finale suave et digeste.
Face aux arômes puissamment fumés de ce solide plat d’hiver, nous avons sélectionné des vins rouges de caractère…et malgré l’absence de concertation préalable nous nous sommes retrouvés avec 3 bouteilles de pinot noir : une cuvée du Goldert avec un caractère sudiste affirmé (comme toujours…), une cuvée venue de la Hesse-Rhénane solidement bâtie et une cuvée issue d’une parcelle située au pied du Grand Cru Altenberg de Bergheim, très généreuse mais encore trop marquée par son élevage sous bois.
Malgré des profils fort différents, les trois vins ont fort bien accompagné le plat…il faut croire que le pinot noir aime bien les ambiances gustatives fumées.

Sylvaner Récolté en Vin de Glace 1998 – Domaine Landmann : robe topaze, nez complexe sur la figue séchée, la noisette et la paille fraîche, bouche ronde et très déliée, finale qui manque d’énergie mais avec une belle persistance aromatique.
Après près d’un quart de siècle de vieillissement, cette cuvée originale produite par ce vigneron facétieux semble avoir atteint (voire dépassé) sa limite d’âge : c’est un vin plaisant et expressif mais sa structure acide est trop faible pour répondre de façon équilibrée à la richesse de la matière.
Nous avons choisi de le déguster seul…avant le cheese cake qui l’aurait probablement écrasé.

Projection en avant-première du film "Vigneronnes" de Guillaume Bodin au cinéma STAR à Strasbourg

Le 13/01/2023

324218932 1273312326730580 616422463115832735 n
Guillaume Bodin qui présente son nouveau film au cinéma STAR (désolé pour la qualité de la photo)

Après « La clé des terroirs » (2011), « Insecticide mon amour » (2015) et « Zéro phyto, 100% bio » (2016), Guillaume Bodin a présenté son nouveau film « Vigneronnes » en avant-première au cinéma STAR de Strasbourg.

Des images magnifiques, des paysages viticoles d’Italie, de Suisse et de France d’une beauté à couper le souffle et des rencontres enthousiasmantes avec des vigneronnes qui pratiquent leur métier en respectant la nature pour produire des vins largement plébiscités par les amateurs du monde entier…bref, on s’est régalés pendant 70 minutes et pour bien finir la soirée nous avons été invités à participer à une petite dégustation de quelques vins apportés par les organisateurs (une cuvée « Dôle de Liaudisaz » de Marie-Thérèse Chappaz et des vins du Mas de Libian) ainsi qu’un muscat « L’oiseau et le Bouquet » servi par Philippe Brand, vigneron à Ergersheim.

Donc, si vous apprenez qu’une séance d’avant première de « Vigneronnes » passe près de chez vous, n’hésitez pas…sinon il va falloir attendre le mois d’octobre et la sortie officielle du film sur les écrans français.

Merci à tous ceux qui ont oeuvré pour la réussite de cette belle soirée

Pour plus de renseignements allez consulter la page FB de Guillaume Bodin.
Vous pouvez également voir son premier film « La clé des terroir » en accès libre sur le net.